STOP à la malbouffe – NON aux additifs alimentaires

Adressé à : Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

Il était une fois une belle forêt. Une forêt luxuriante et protectrice.

Une forêt où des milliers d’espèces différentes cohabitaient en bonne intelligence.

Ce n’est pas la forêt enchantée des contes de fées…

Ce n’est pas la forêt Amazonienne… 

Elle ne se trouve pas non plus en Afrique…

Elle est toute proche. 

Elle pèse seulement 2 kg et c’est un véritable trésor qu’il faut protéger. 

Vous avez devinez ?

Et oui, c’est notre microbiote. 

Des milliers de milliards de microorganismes que notre intestin héberge naturellement.1

Il y a 10 fois plus de bactéries dans notre corps que de cellules.

Nous sommes un être hybride…

Nous nourrissons ces microorganismes et en échange ils aident notre digestion.

Ils fabriquent aussi des vitamines et contribuent à renforcer notre système immunitaire.

Ils agissent même sur notre cerveau, sur notre humeur.

On vit en symbiose avec ces gentils microbes.

Une vraie histoire d’amour.

Mais voilà, cette forêt est menacée. 

En 50 ans, une grande partie des espèces qu’elle abrite a été décimée.

Cette déforestation entraîne un déséquilibre qui à terme pourrait mettre en danger l’espèce humaine.

Rendez-vous compte. Une personne en bonne santé sur 4 dans le monde a un microbiote appauvrit.

Ces personnes sont donc plus à risque à tomber malade, et aussi à devenir obèse…2

Et pourtant, nos ancêtres avaient un microbiote beaucoup plus riche eux.3

Que nous est-il arrivé ?

Comment a-t-on pu négliger à ce point notre forêt interne ?

Je sais qui vous allez tout de suite pointer du doigt …

Les antibiotiques !

On rejette souvent la faute de cette déforestation massive sur les antibiotiques ou sur les naissances par césarienne.

Les antibiotiques sont de véritables bombes qui tuent les mauvaises bactéries mais aussi les bonnes.

Les naissances par césarienne privent le nouveau-né d’une grande partie de son microbiote.

Oui mais, les antibiotiques utilisés correctement sauvent aussi des vies.

Tout comme les césariennes si elles sont absolument nécessaires.

Alors me direz-vous, on est coincé ?

Non, car un troisième coupable a été oublié !

Et celui-là, il est de taille et ne sauve pas des vies. Il n’est absolument pas nécessaire !!!

On le connaît sous les doux petits codes barbares en E comme E 322, E 471, E 472 etc.…

Impossible de l’éviter.  Ils est de partout dans nos supermarchés !

 

LES ADDITIFS ALIMENTAIRES : TUEURS EN SÉRIE

Les additifs alimentaires comme les agents de surface ou émulsifiants sont présents dans de nombreuses préparations : crème dessert, potage, pain, chocolat…

Des plats préparés aux pâtisseries industrielles, en passant par la charcuterie de grande distribution et les confiseries : ils sont dans presque tous les aliments transformés que nous mangeons chaque jour.4

Ils apportent onctuosité aux crèmes et sauces … améliore la texture, donnent une plus belle couleur, rehaussent le goût, lient les liquides qui ne se lient pas et prolongent la durée de consommation des produits.

Du coup les industriels les adorent. Ils en usent et en abusent !!!

ATTENTION DANGER SANTÉ

Depuis plusieurs années, les scientifiques s’inquiètent des dégâts provoqués par ces fameux « E » sur notre santé. 

Et ce n’est pas pour rien. Ils sont accusés :

Et en plus, ils perturberaient également le microbiote intestinal et favoriserait ainsi l’obésité et le diabète.

Les scientifiques ont dévoilé que les additifs nous privent indirectement de bactéries bénéfiques qui produisent des molécules et des « prébiotiques » qui favorisent le bien être intestinal.6

« Les conservateurs ne sont ni dissous ni absorbés dans le tractus gastro-intestinal supérieur et peuvent donc ensuite interagir avec les communautés microbiennes résidentes», explique David Sela, microbiologiste nutritionnel à l’Université du Massachusetts.

Dans un article publié dans la revue Scientific Reports, des neuroscientifiques de la Georgia State University, aux États-Unis, établissent un lien entre deux additifs fréquemment utilisés dans l’industrie agro-alimentaire et l’apparition de troubles anxieux du comportement. 7

Analysé sur des souris, les nanoparticules de dioxyde de titane altèrent l’activité des bactéries du microbiote et l’équilibre de l’environnement intestinal.

Ces modifications pourraient favoriser des maladies inflammatoires ou un cancer colorectal chez l’Homme. 8

Bientôt interdit en France, le dioxyde de titane, utilisé pour blanchir des produits ou renforcer leur aspect « brillant », se trouve à peu près de partout : 

  • produits cosmétiques, 
  • plats préparés, 
  • confiseries, 
  • chewing-gum, 
  • sauces, 
  • ingrédients de pâtisserie, 
  • etc … 9

Vous l’aurez compris, la majorité des additifs alimentaires ne peuvent pas être digérés par les enzymes présentes dans l’appareil digestif humain.

Ils parviennent donc intacts au niveau des muqueuses intestinales.

… et c’est le début de la grande déforestation…

Alors dîtes STOP aux additifs alimentaires industriels.

Il existe de nombreux additifs non industriels dans les placards de votre cuisine, comme les œufs par exemple.

Donnez à vos gentilles bactéries une nourriture riche en fibre, légumes fruits …

Elles en sont gourmandes et vous le rendront au centuple.

Boycottez les produits contenant des additifs alimentaires industriels en magasin tant que les industriels ne limiteront pas leur utilisation aux moins nocifs !!!

Signez cette pétition pour forcer M. Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé à :

  • informer le grand public du danger à consommer de tels additifs via une campagne de publicité nationale ;
  • ajouter la mention sur les emballages ATTENTION : les additifs alimentaires que contient ce produit peuvent nuire à votre santé ;
  • bannir de l’alimentaire les additifs industriels suivants10 
    • colorants artificiels E100 à E199 : ils provoquent hyperactivité, maux de tête, insomnies, troubles de la vision, risques de cancer ;
    • glutamate de sodium E621 à E625 : ils rendent addict au produit que l’on mange, font exploser notre glycémie et favorisent le diabète ;
    • nitrate de sodium : il peut entraîner de l’asthme, de l’hyperactivité, des insomnies, des vertiges, des baisses de tension, des nausées, et certains cancers ;
    • les gras trans : ils ont un impact très négatif sur le taux de cholestérol, et favorisent le risque de maladies cardio-vasculaires ;
    • l’hydroxytoluène butyle : potentiellement dangereux pour la peau et potentiellement cancérigène ;
    • les édulcorants artificiels E950 à E968 : ils peuvent déclencher des fatigues chroniques, des migraines, et être à l’origine d’Alzheimer ou Parkinson ;
    • le benzoate de sodium E211 : il est réputé pour affaiblir le système immunitaire, et peut entraîner chez l’adulte des irritations oculaires, de l’asthme, des troubles digestifs, des troubles du comportement, des insomnies… et chez l’enfant, de l’hyperactivité ;
    • le sirop de glucose-fructose (sirop de maïs) : il fait monter la glycémie en flèche, engendre des risques de diabète et dommages au niveau du foie.

Notre santé est LA priorité du ministère de Monsieur Olivier Véran.

Notre santé passe par une alimentation saine.

Signez cette pétition et partagez-la !

Merci


Auteur : Valérie Ducours

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (1358)