Arrêtons le saccage des boisés de la MRC de Deux-Montagnes

Destinataire(s) : Les élus du Quebec, les maires des municipalités, les citoyens de la MRC de Deux-Montagnes
Arrêtons le saccage des boisés de la MRC de Deux-Montagnes

Face à une même problématique de destruction de nos derniers habitats naturels pour faire face à la densification urbaine, les citoyens de Saint-Joseph-du-Lac, Deux-Montagnes, Pointe-Calumet et Sainte-Marthe-sur-le-Lac s’unissent pour dénoncer la destruction abusive et les pertes irréversibles de leurs milieux naturels par un même promoteur.

  • À Deux-Montagnes, le boisé de la rue de la Terrasse Goyer
  • À Sainte-Marthe- Sur- Le- Lac, le boisé du boulevard des Promenades
  • À Saint Joseph Du Lac, le Plateau 3 possiblement remplacé par la densification du Plateau 1 et du boisé Laviolette
  • À Pointe Calumet, le boisé de la 50-e avenue

Votre appui est essentiel!

En périphérie de Montréal, la même histoire se répète encore et encore! De nombreux développements immobiliers voient le jour pour assurer la densification. Deux-Montagnes et Sainte-Marthe-sur-le-lac, deux des villes ayant connu un développement explosif de leur parc immobilier, au cours des 20 dernières années, ont vu leurs milieux naturels disparaître à un rythme effréné. C’est maintenant au tour de Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet de subir le même sort!

En 2022, les citoyens s’unissent et s’opposent au saccage!

Nous sommes conscients des nombreux enjeux qui entourent la densification urbaine et des règles édictées par la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM).

Cependant, avec le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) qui est sorti le 28 février dernier et qui sonne l’alerte rouge, les citoyens ne peuvent plus se taire et laisser poursuivre le saccage des milieux naturels sans le dénoncer.

La CMM et le gouvernement provincial ont emboîté le pas et sonné la fin de la récréation en adoptant en avril et juin dernier deux règlements de contrôle intérimaire sur les milieux naturels et les golfs pour stopper immédiatement la destruction de quelques-uns et permettre ainsi l’atteinte des cibles de 17% des milieux naturels nécessaire à la préservation de la biodiversité. Il faut aller plus loin! D’ici 2030, nous devons planter et restaurer nos habitats naturels pour atteindre au moins 30% de couverture forestière. Il faut savoir qu’en 2019, notre MRC avait une couverture forestière boisée hors de la zone agricole de 11,16%. Et nous continuons de couper!

Il est temps d’arrêter d’avoir peur!

Il est temps d’arrêter d’avoir peur et de s’engager collectivement vers une croissance réparatrice, créative et innovante. Une croissance réparatrice qui tient compte de la spécificité de chaque milieu de vie sur le territoire et basée sur de nouvelles valeurs qui nous éloignerons de la destruction de notre environnement.

Il est temps d’arrêter d’avoir peur des poursuites abusives des promoteurs qui voient leurs «supposés» droits brimés au profit du bien-être collectif présent et futur de nos communautés.

Est-ce normal que l’on puisse exproprier pour construire une école, un hôpital, une caserne de pompier mais que l’on ne puisse pas le faire pour protéger une forêt menacée de destruction ou une espèce menacée d’extinction?

Les derniers habitats naturels qui ont survécu jusqu’à aujourd’hui à la destruction doivent être considérés comme des habitats naturels de grande valeur à protéger afin de faire face au défi des changements climatiques et à l’effondrement de la biodiversité.

Ensemble, avec de nouvelles valeurs de solidarité, de compassion et de bienveillance, nous demandons l’arrêt immédiat du saccage des milieux naturels au profit du développement urbanistique sur le territoire de la MRC de Deux-Montagnes!

C’est simple!

Nous avons littéralement besoin des arbres pour vivre!

 

Signez la pétition dès maintenant!

La Coalition Arbres en Tête de la MRC Deux-Montagnes

Auteur : La coalition Arbres en tête

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires