CAUCHEMAR EN CANTINE SCOLAIRE 
Stop à l’empoisonnement de nos enfants !

Adressé à : Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports

« Maman, Papa, je ne veux plus manger à la cantine… c’est pas bon !!! »

Non, nos enfants ne font pas la fine bouche.

Ils sont victimes d’un scandale sans nom : on leur sert des plats que l’on ne donnerait même pas à nos animaux !

Car ce n’est nouveau pour personne : les plats servis en cantine (ou en milieu hospitalier…), ce sont en majorité des plats industriels.

Sans goût.

Au mieux sur-salés, au pire ça baigne dans le gras…

Et rarement aussi sains qu’ils devraient l’être pour favoriser la pleine croissance de nos petits.

Nos enfants ne sont pas dupes.

Ils savent intuitivement que ces plats industriels, ultra transformés et bourrés de chimie, ne sont pas bons pour leur santé.

Alors nos petits ne touchent pas à leur plat principal.

Et ils se gavent de pain, faute de mieux.

Alimentation concentration enfant

Mais le pain blanc industriel, en si grande quantité tous les midis, c’est dramatique !

Résultat : l’après-midi ils ont mal au ventre et ont du mal à se concentrer sur leurs exercices.

Ce n’est pas seulement leur santé qui est menacée, mais aussi leur avenir professionnel.

Enfants empoisonnés, parents arnaqués : il est temps de dire STOP !

En plus, on fait payer aux parents le prix fort pour de la malbouffe. Jusqu’à 8€ le repas parfois.

Certains doivent se saigner pour payer la cantine à leurs petits. En se disant qu’au moins le midi, ils mangent sainement. Triste business….

Les menus semblent alléchants, alors que la réalité nutritive est cauchemardesque.

Il est grand temps d’agir pour sauver nos enfants !

Montpellier, l’exemple à suivre !

Michaël Delafosse, Maire de Montpellier, a fait de la restauration scolaire l’un des enjeux de son mandat !

L’objectif est de réussir à proposer des repas 100 % bio ou locaux d’ici 2026. [1]

Un pari qui ne semble pas si fou !

En effet, depuis 2019, à Mouans-Sartoux, 100% des aliments servis dans les cantines de la ville sont BIO ! [2][3]

Ils ont réussi ce pari fou en moins de 2 ans.

Tout le monde est gagnant ! Comment c’est possible ?

Cantine Bio : tous gagnants

C’est simple : à la base, une nouvelle organisation pour générer moins de gâchis alimentaire.

Cette économie a financé le faible surcoût des produits biologiques, 100% locaux. [3]

Tout le monde est gagnant : les enfants, les parents, les collectivités !

En plus, les cantines 100% bio vont sauver nos campagnes !

Non seulement les repas bio sont bons pour la santé et le futur de nos enfants.

Mais en plus, cela favorise l’économie locale.

Si notre proposition de loi est approuvée, ce sont des milliers de petits producteurs bio qui en bénéficieront.

Nous ?

Vous et moi. Plus de 60 millions de citoyens et de parents engagés pour un monde meilleur !

 

Voici notre proposition de loi :

Nous exigeons des cantines 100% bio sans aucun compromis.

C’est possible, et ça ne devrait pas coûter plus cher.

Signez de toute urgence cette pétition nationale :

 « Ma cantine 100 % bio et locale
dans moins de 2 ans »

 

  1. Le monde ne deviendra pas plus sain parce que nous le voulons.
    Le monde deviendra plus sain si nous nous battons pour lui !
  2. Nos enfants sont les plus fragiles, ils ont besoin de bons nutriments et de vitamines pour leur croissance, et pourtant, ils sont les plus exposés à cette malbouffe industrielle.
  3. Il est prouvé que des cantines 100% bio et locales sont possibles, sans coûter plus cher aux contribuables.
  4. Nous ne voulons plus de ce monde où on apprend à nos enfants à devenir uniquement des consommateurs de produits industriels ! Ils sont déconnectés de l’origine des aliments qu’ils ingurgitent. Créer et entretenir des potagers est possible dans n’importe quelle école. Ils sont vitaux pour reconnecter nos enfants au monde réel.
  5. Nous voulons leur donner de bonnes habitudes alimentaires dès leur plus jeune âge.
    Le goût des vrais aliments.
  6. Nos enfants mieux nourris apprennent mieux.
    C’est aussi de leur succès scolaire que nous parlons.
  7. Et du monde que nous leur laisserons.

IL N’EST PAS TROP TARD.

En tant que citoyenne et permacultrice engagée, je partage mes conseils de jardinage naturel dans une infolettre gratuite « Saine Abondance ».

Je peux envoyer aux signataires qui le désirent un guide numérique gratuit.

Je peux envoyer aux signataires qui le désirent un guide numérique gratuit. Ils seront abonnés à ma newsletter gratuite abordant divers sujets de permaculture.


Auteur : Saine Abondance

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (5653)