Conditions de transport sereines pour nos enfants et respect de la démocratie !

Destinataire(s) : Recteur de l’académie de Besançon et Vice-Président de la Région Bourgogne Franche-Comté en charge des transports
Conditions de transport sereines pour nos enfants et respect de la démocratie !

Durant plusieurs années, deux bus étaient affrétés par la Région Bourgogne-Franche-Comté pour transporter, d’un côté, les enfants de primaire du Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) Lajoux-Lamoura et, de l’autre, les collégien.ne.s de nos deux villages, en direction du collège des Rousses. Mais c’était sans compter sur la volonté de notre instance régionale de faire des économies et de rationaliser les moyens de transport. Ce qui s’est traduit par la suppression d’un des deux bus à la rentrée de septembre 2014, contraignant le chauffeur du véhicule restant à réaliser deux tournées en une avec les conséquences que l’on sait : retards à répétition dès que les conditions de circulation ne sont pas optimales, stress palpable du chauffeur, des enfants et de leurs parents

De plus, près de 4 parents sur 5 de notre RPI ont voté pour la semaine des 4 jours. Ce résultat a été entériné par les enseignant.e.s, les élu.e.s et les délégué.e.s de parents d’élève lors du Conseil d’école qui a suivi l’organisation de ce referendum en décembre 2020. Un véritable plébiscite… Et un bel exemple de démocratie participative… Sur le papier ! Car ce vote a été nié au niveau régional au prétexte que ce changement de rythme n’était pas compatible avec le circuit effectué actuellement par le bus. 

C’est pourquoi, afin de rétablir un climat serein et de confiance entre les différentes parties, d’améliorer les conditions de travail des enseignant.e.s et des conductrices/teurs, de faire face à l’augmentation du nombre d’élèves, de sécuriser les moyens de transport, et, enfin, de respecter le vote démocratique, nous vous demandons de trouver une solution pour que nous puissions – dès la rentrée de septembre 2021 – non seulement mettre en œuvre la semaine de quatre jours sur notre RPI, mais aussi dédoubler le transport sur les deux lignes qui relient le collège des Rousses et nos deux écoles de Lajoux et de Lamoura. Nous soutenons donc pleinement la démarche allant dans ce sens des délégué.e.s de parents d’élèves et des élu.e.s des communes de Lamoura et Lajoux auprès du Rectorat académique et de la Région Bourgogne Franche-Comté (cf. ci-dessous le courrier qui leur a été envoyé le 11 juin dernier, qui à ce jour n’a reçu aucune réponse).

 

Élu.e.s et délégué.e.s de parents d’élève de Lajoux-Lamoura

Lajoux-Lamoura, le 10 juin 2021

 

À l’attention de Monsieur Jean-François Chanet, Recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté & de Monsieur Michel Meugnot, Vice-Président de Région, responsable des transports

Copies à :

Monsieur Mahdi Tamène - Inspecteur d'académie-Directeur académique des services de l'Éducation nationale

Madame Florence Carlu - Inspectrice de l'Éducation nationale de Saint-Claude

Monsieur Jean-Luc Rossignol - Secrétaire général de la région académique Bourgogne-Franche-Comté

Monsieur Antoine-Joseph Martin - Directeur du cabinet de la Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

Monsieur Pierre Ohleyer - Chef des transports de la Région Bourgogne-Franche-Comté

 

Monsieur le Recteur, Monsieur le Vice-Président de Région,

 

La démocratie n’engage que celles et ceux qui y croient

77 % ! Plus de trois quarts des parents du RPI Lajoux-Lamoura ont voté pour la semaine des quatre jours. Ce résultat a été entériné par les enseignant.e.s, les élu.e.s et les délégué.e.s de parents d’élève lors du Conseil d’école qui a suivi l’organisation de ce referendum en décembre 2020. Un véritable plébiscite ! Et un bel exemple de démocratie participative… qui s’inscrit dans le sens de la création, en 1990, des Conseils d’école afin, précisément, d’« introduire la démocratie à l’École et de devenir un bien commun, où se rencontreraient les désirs divergents – ou pas – des parents, des enseignant.e.s et de l’État. » (Vacarme, n°82, 2018). Madame Isabelle Busy de la Région Bourgogne-Franche-Comté nous a précisé, en substance, que ce changement de rythme n’était pas possible faute de moyen de transport disponible…

Pour mémoire, le transport des élèves par autocar est organisé entre Lajoux et Lamoura – et inversement – le matin entre 8h00 et 8h45 et le soir entre 15h30 et 16h15. Ce véhicule d’une cinquantaine de places est quasiment plein : 40 à 45 élèves l’empruntent quotidiennement au départ de Lamoura pour se rendre à l'école de Lajoux. Toutefois, afin de rationaliser les moyens de transport, c’est le même bus et le même chauffeur qui assurent le transport scolaire vers le collège des Rousses en partant de Lajoux et en passant par Clavières et Lamoura.

Pour la sécurité et le bien-être de tou.te.s

Cette organisation sur quatre jours et demi avec un seul moyen de transport commun pour le primaire et le secondaire est problématique à plus d’un titre. Premièrement, elle péjore la qualité de l’enseignement à Lamoura : pour ne prendre l’exemple que des plus petites sections, avec une seule salle disponible pour organiser les temps de sieste et de motricité et une fin des cours à 15h45, l’enseignante n’a pas le temps de les faire travailler l’après-midi. Deuxièmement, elle contraint les enseignant.e.s de Lajoux à ne pas respecter le cadre légal de la pause méridienne fixé à une heure trente, les élèves n’ayant droit actuellement qu’à une pause d’une heure vingt (11h45-13h05), ce qui nuit aux apprentissages de l’après-midi. Dans ces deux cas, passer à la semaine de quatre jours et donc finir à 16h30 changerait tout ! Troisièmement, elle tend à ajouter un stress supplémentaire à l’ensemble de la communauté éducative, aux élèves et au conducteur de bus. C’est notamment le cas en période hivernale où l’état des routes du Haut-Jura ne permet pas toujours au chauffeur de respecter les horaires sans prendre des risques. Mais c’est également vrai le reste de l’année parce que les temps de parcours pour effectuer les différents allers-retours sont calculés au plus juste, à un point tel qu’ils en deviennent trop justes pour être tenables : le temps de pause à chaque arrêt n’est pas pris en considération pas plus que la durée nécessaire aux collégien.n.e.s – livré.e.s à elles et eux-mêmes – pour pouvoir charger-décharger le matériel sportif dans les soutes (skis, VTT…). Sans omettre, enfin, l’augmentation constante des effectifs ces dernières années, preuve d’une réelle dynamique démographique dans nos deux villages, qui allonge la durée nécessaire aux enfants, chaque année plus nombreux (une cinquième classe ouvrira à la rentrée de septembre), pour monter dans le bus et en descendre.

Cette gestion parcimonieuse des transports pour notre Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) de Lajoux-Lamoura a une autre conséquence. Elle tend à instaurer un climat de plus en plus délétère entre, d’une part, le conducteur et, d’autre part, les élèves et leurs parents souvent stressés de « rater le bus » ou craignant les réprimandes du chauffeur même s’ils sont à l’heure ou en avance… D’autant plus que ce dernier a pris l’habitude de quitter le site de Lamoura, en direction de celui de Lajoux, avec deux-trois minutes d’avance sur l’horaire prévu, chaque matin ou presque, sans doute par peur de ne pouvoir respecter les horaires. Cette « course de vitesse » est là encore synonyme de tension et de crainte des enfants d’entendre le conducteur maugréer à leur égard si par malheur ils venaient à mettre plus de temps que prévus pour pénétrer dans le car ou en sortir… On connaît meilleure façon de commencer ou de terminer sa journée pour des filles et des garçons qui n’ont parfois qu’à peine six ans… On pourrait compléter cette liste à l’envi, parler de la crainte qu’ont les parents d’un accident car on ne peut construire une communauté éducative, qui englobe la thématique des transports scolaires, sans confiance et rapport au temps (ou emploi du temps) qui soit différent de celui qui règle et rythme actuellement la vie de notre RPI. Vœu pieux ? Pas du tout. Un tel changement a été possible durant l'hiver 2017/2018 : à la suite d’une requête envoyée par les délégué.e.s des parents d’élève à l'Inspection académique, au Rectorat et à la Région Bourgogne-Franche-Comté, un deuxième autocar avait été mis en place pour mettre fin aux incessants retards (entre 20 et 30 minutes de retard tous les matins dès l’apparition mi-novembre des premières neiges et gelées… et donc autant de temps scolaire en moins chaque jour). La période hivernale s'était ainsi déroulée dans un climat beaucoup plus apaisé et serein qu’à l’accoutumée…

Un rythme scolaire de 4 jours et deux bus pour notre RPI

Pour toutes ces raisons, respect de la démocratie, amélioration des conditions de travail des enseignant.e.s et des conductrices/teurs, augmentation du nombre d’élèves, sécurisation des moyens de transport et rétablissement d’un climat de confiance entre les différentes parties, il est primordial que vous trouviez une solution technique et budgétaire pour que nous puissions – dès la rentrée de septembre 2021 – non seulement mettre en œuvre la semaine de quatre jours sur notre RPI, mais aussi et surtout dédoubler le transport sur les deux lignes n°751 et n°713 (comme cela était le cas jusqu’en juin 2014, année où la scolarité est passée à quatre jours et demi) qui relient le collège des Rousses et nos deux écoles de Lajoux et de Lamoura, clef de voûte pour rendre pérenne l’ensemble du dispositif.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Recteur et Monsieur le Vice-Président de Région, en l’assurance de nos respectueuses salutations.

 

Francis Leseur, maire de Lamoura et Hubert Maître, maire de Lajoux

Julie Fournier et Christophe Hanus, délégué.e.s de parents d’élève de Lajoux

Lucie Jeunet, Adèle Nicod, Sarah Chauvin, et Jean-Michel Rodot,

délégué.e.s de parents d’élève de Lamoura

Auteur : Délégué.e.s de parents d’élèves du RPI Lajoux-Lamoura

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires