CONTRE les e-déchets, sauvons les enfants et notre planète !

Destinataire(s) : Madame Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique
CONTRE les e-déchets, sauvons les enfants et notre planète !

Un scandale social et environnemental

Chaque année, nous utilisons des millions de déchets électroniques pour nos téléphones portables, nos ordinateurs, du matériel médical ou pour fabriquer des voitures.

En apparence, les e-déchets sont très utiles. Ils nous permettent de téléphoner, de conduire, de boire un café ou même de réanimer des malades… Toutefois, il faut savoir que les e-déchets sont particulièrement dangereux que ce soit pour notre santé ou pour l’environnement.

En effet, il est quasiment impossible de recycler des déchets électroniques. Ainsi, des personnes, malveillantes ou mal informées, jettent leurs déchets par terre sans se soucier de la pollution que cela engendre !

Il faut également être conscient que lorsqu’un déchet électronique brûle, des substances extrêmement toxiques sont dégagées dans l’air. Ces dernières sont particulièrement dangereuses pour les enfants.

Ce sont eux les premières victimes des e-déchets. Dans certains pays qui les produisent, les enfants sont embauchés dans les usines pour quelques centimes par jour. Ils n’ont généralement pas plus de 10 ans.

En effet, pour produire du matériel électronique, il faut une certaine précision et de la dextérité, c’est pour cela que les petites mains des enfants sont utilisées. Pendant toute leur enfance, ils sont exposés à des substances mauvaises pour la santé dont ils garderont des séquelles à l’âge adulte.

Évidemment, ces enfants n’ont aucune issue de secours. Ils sont obligés de travailler pour subvenir aux besoins de leurs familles. Selon les dernières estimations, 18 millions d’enfants, principalement africains, travaillent dans les décharges électroniques.

Non seulement les e-déchets sont fabriqués dans les pays pauvres, mais les pays riches se permettent en plus d’aller les enterrer là-bas ! Les sols sont ainsi totalement pollués. Les nappes phréatiques absorbent les substances. Certaines terres ne peuvent plus être utilisées pour les récoltes.

En Europe, les déchets électroniques augmentent chaque année. D’ailleurs, nous battons même le record du monde avec 16,2 kilogrammes par habitant et par an.

Protéger la population

Dès aujourd’hui, le gouvernement doit prendre conscience du fait que nous ne pouvons pas impunément polluer notre planète et sacrifier des enfants. Des millions de vies sont entre nos mains.

Pour éviter un futur désastre écologique, nous devons réduire notre consommation de matériaux électroniques. Nous devons faciliter l’accès au reconditionnement.

Des aides peuvent être mises en place pour inciter les consommateurs à acheter ou à donner leurs appareils. Il est toujours mieux d’acheter des appareils électroniques de seconde main plutôt que d’acheter du neuf.

Nous devons aussi sanctionner le mauvais tri qui engendre une grande partie de la pollution. Des bacs spécialement conçus sont disposés dans les supermarchés et dans les villes. Il suffit juste de placer son matériel électronique dedans ou de la ramener dans un magasin pour éviter la pollution.

Certes, nous ne pouvons pas empêcher les pays producteurs d’embaucher des enfants, mais la France a suffisamment de pouvoirs notamment dans l’OIT pour agir. Nous pouvons par exemple mettre en place des embargos économiques. Les pays qui embauchent des enfants dans ces secteurs risqués finiront par craquer.

En 2021, il n’est plus concevable de faire l’autruche. Nous ne pouvons pas continuer à polluer et à tuer des enfants. En signant cette pétition, nous avons une chance de nous faire entendre et comprendre. Nous ne voulons pas être les complices de ce désastre !

Auteur : Matthieu D.

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires