Pour un dépistage généralisé avec une liberté de circuler/travailler pour les négatifs !

Adressé à : gouvernement

Un confinement généralisé pour tous qui a de graves conséquences !

Au printemps, nous avons déjà tous été dans l’obligation de rester enfermés chez nous.

Nous commençons seulement maintenant à mesurer les effets d’une telle mesure sur la santé mentale et physique des personnes. Pourtant, si l’on calcule à l’échelle de la France, peu de personnes ont été infectées et malades.

Depuis le 28 octobre, de millions de Français qui ont respecté les recommandations des autorités sanitaires et qui ne sont pas porteurs du virus se trouvent une nouvelle fois obligés de rester confinés chez eux.

Ce confinement est d’autant plus dur à supporter lorsque l’on comprend que si nous n’avons pas le COVID-19, nous sommes enfermés inutilement.

Récemment, les médias ont lancé une bombe. Les personnels médicaux et para-médicaux qui sont testés positifs ne sont pas isolés. Ils continuent à travailler s’ils ont moins de deux symptômes.

Pourtant, ils peuvent contaminer les autres que ce soit en soignant les malades, en travaillant avec leurs collègues, en rentrant chez eux ou en faisant les courses.

Toutes les blouses blanches deviennent de potentiels contaminateurs et le gouvernement reste silencieux sur la pratique ! C’est complètement scandaleux de devenir se méfier de chaque médecin et de chaque infirmière.

Nous sommes obligés de rester à la maison tandis que des personnes que nous savons positives continuent à sortir. Ce n’est pas de la faute des médecins, mais du gouvernement et de son administration.

Dès l’annonce de l’apparition de la COVID-19, nous aurions dû investir dans la recherche et la médecine. Nous savions que le virus n’allait pas nous laisser tranquille du jour au lendemain.

Nous avons eu quelques mois de répit pour produire des tests par millions. D’ailleurs, au moment même du déconfinement, nous aurions dû tous passer un par un au dépistage.

Libérez les personnes saines !

Il faut cesser de confiner des personnes qui n’ont absolument rien et prendre de vraies mesures pour les cas positifs.

Pour cela, il faut dépister massivement et avoir des tests efficaces. Celui qui est positif doit être dans l’obligation de rester chez lui. Ce n’est pas une simple amende de 135 euros qui va le dissuader.

Le gouvernement doit comprendre que certaines personnes ne comprennent pas forcément le danger et ont besoin d’une sanction sévère pour ne plus sortir si elles sont positives.

En décembre, nous allons tous être déconfinés et ce sera encore la foire. Comme les fêtes approchent, des milliers de personnes qui sont contagieux vont se rendre dans les magasins et en famille.

Résultat ? En janvier, nous allons avoir de nouveaux records et nous allons encore devoir confiner toute la population. Nous avons commis l’erreur une fois, il serait dramatique de la reproduire une seconde fois.

Certes, il va falloir prendre de nombreuses mesures en place et cela a un coût, mais l’économie et la santé des Français n’en seront que meilleures.

Savez-vous quel impact un confinement peut avoir sur la santé mentale des Français ? Le nombre de dépressifs n’a jamais été aussi haut. De même, l’économie est en chute libre.

En adoptant le confinement strict seulement pour les personnes infectées, les autres pourront continuer à travailler. Sur le long terme, il risque d’avoir plus de morts d’un suicide que de la COVID-19.

Disons STOP à ces confinements généralisés. Nous passons des semaines entières chez nous alors que nous ne sommes pas porteurs du virus et que cela aurait pu être évité grâce au dépistage.

L’économie doit se stopper parce que le gouvernement n’est pas capable de prendre des mesures adaptées ! Signez cette pétition pour lui ouvrir les yeux et que l’on puisse retrouver une vie quasi-normale bientôt.


Auteur : ELIANE L.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (54)