POUR la création d’un ministère de la protection animale

Adressé à : Edouard Philippe, Premier Ministre et Emmanuel Macron, Président de la République

Le 14 août dernier, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a assisté à une corrida dans les arènes de Bayonne.

Un spectacle sanglant et barbare, qui s’est soldé par la mise à mort de six taureaux, sous les applaudissements de la foule.

Problème ?

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation est aussi chargé de la « protection animale » au gouvernement… et doit présenter un plan en faveur du bien-être animal à la rentrée.

Et c’est loin d’être la première fois où le ministre montre son profond mépris pour la cause animale.

Un ministre complaisant à la souffrance animale

L’association L214 lui a en effet décerné la note médiocre de 2,1/20 pour ses multiples votes encourageant la souffrance animale (1).

Petit florilège de ses actions :

  • Augmentation du quotas de loups pouvant être abattus
  • Contre l’interdiction de la castration à vif des porcelets
  • Opposé à l’abolition de la chasse à glu, qui piège tous les oiseaux, même ceux en voie de disparition. Cela constitue une infraction directe à la directive européenne, ce qui a valu à la France une mise en demeure de la Commission Européenne.
  • Opposé à la mise en place de menus végétariens hebdomadaires pour tous dans les cantines scolaires

Pire, le ministre ne semble exprimer aucun remord. Suite à la publication de sa photo dans les arènes de Bayonne il annonce : « Je suis désolé si j’ai choqué »

Et il enchaîne : « Ce qui a été terrible c’est la récupération politicienne faite par d’autres ». (2)

Encore une fois, la protection des animaux se noie à travers de luttes de pouvoirs et passe au second plan.

Et pendant ce temps-là, les scandales se multiplient

  • Vaches hublots
  • Requin menacé d’extinction en promo chez Intermarché (3)
  • Abandon de la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs

Avec le rejet de tous les amendements pouvant améliorer la cause animale dans la loi EGalim, ce gouvernement et ce ministre ont effectués des reculs en cascades sur leurs promesses faites aux français.

Une série de reniements politiques effarants.

Pourtant aujourd’hui les français se sentent de plus en plus concernés par la protection des animaux

89 % des Français jugent la question animale importante et 77 % sont favorables à la création d’un ministère de la protection animale. (4)

Aux élections européennes de mai dernier, le parti animaliste a créé la surprise en obtenant près de 500 000 voix, soit autant que les communistes et les centristes.

Le gouvernement doit donc vivre avec son époque. De la même manière qu’un ministère chargé des Droits des femmes a été créé en 1974 lorsque le salariat féminin s’est démocratisé, la création d’un Ministère de la Protection Animale s’impose.

Ne les laissons plus nous enfumer !

Sur le site du ministère de l’agriculture on peut lire (5) :

« Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, rappelle que la lutte contre la maltraitance animale reste plus que jamais un sujet prioritaire du Gouvernement qui avait récemment renforcé le plan gouvernemental en faveur du bien-être animal. Il est entièrement mobilisé pour porter cette politique composante évidente d’une agriculture durable. »

Entièrement mobilisé…

Ce paradoxe a de quoi conforter les 70 % de Français qui estiment que les animaux sont mal défendus par les politiques.

Il est donc temps de demander des mesures concrètes, loin des annonces caduques du gouvernement.

Sachant que, par ses actions répétées, le ministre de l’Agriculture a prouvé que le bien-être animal n’était pas sa priorité, nous réclamons la création d’un ministère dédié à la cause animale.

A sa tête devra être nommé un ou une Ministre de la Protection Animale, reconnu(e) pour son engagement et son expertise en matière de protection des animaux.


Auteur : Anthony Naye

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (2310)