BIODÉGRADABLE : STOP AUX NORMES BIDONS

Adressé à : Madame Élisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique et solidaire

A écouter les publicités, les produits biodégradables ou compostables sont la solution à tous nos problèmes de déchets. Capsules de café, sacs en plastique, couverts jetables, couches pour bébé, etc. Il suffirait de mettre les déchets au compost et ils se transforment tout seuls en terreau.

SAUF QUE C’EST FAUX.

Un matériau est dit biodégradable s’il se décompose naturellement sous l’effet de micro-organismes en produisant de l’eau, du CO2 et/ou du méthane, ainsi que de la biomasse[1].

MAIS LA NORME NE FIXE AUCUN CRITÈRE DE TEMPS

Selon les conditions, un produit biodégradable peut mettre quelques semaines ou des milliers d’années pour se décomposer.

Pour avoir droit à l’appellation COMPOSTABLE, un produit doit être entièrement réduit en compost en moins de 12 semaines de compostage industriel[2].

Un compostage industriel n’a rien à voir avec le compost à l’air libre au fond de votre jardin. Une fois collectés, les déchets sont broyés, homogénéisés, puis placés dans des silos ou ils sont régulièrement brassés.

Un produit compostable n’est réellement composté que si vous bénéficiez d’une filière de collecte des produits compostables. Ce serait le cas pour seulement 4 millions de personnes en France[3].

Dans la réalité, rien ne se passe comme prévu

Des chercheurs de l’Université de Plymouth ont testé pendant trois ans ce qu’il se passe vraiment quand on jette des déchets compostables ou biodégradables. Ils ont enfoui, dans différentes conditions, tous les types de sacs en plastique : compostables, biodégradables, oxodégradables et un sac en plastique en polyéthylène traditionnel[4].

Leurs résultats révèlent la supercherie.

Seul le sac compostable mis en pleine mer s’est complètement décomposé, sous l’effet de la houle, des courants et de l’eau salée.

Les sacs exposés en plein air ou dans le sol n’étaient que partiellement décomposés sans différence notable entre les sacs compostables, biodégradables, ou en plastique.

En encourageant les gens à les jeter au compost ou dans la nature, ces NORMES TROMPEUSES favorisent la dissémination de microplastiques.

Signez la pétition pour :

  • inclure une limite de temps pour l’attribution de la norme biodégradable
  • vérifier la réalité des performances écologiques, en conditions réelles, des produits bénéficiant de la norme biodégradable ou compostable
  • obliger les fabricants à préciser “compostage industriel” pour ne pas induire en erreur les consommateurs qui achètent ces produits en pensant les mettre dans leur compost.

Auteur : Frédéric Forge

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (458)