Extinction des vers de terre : la biodiversité est en danger !

Adressé à : Madame Barbara Pompili, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Une menace pour notre environnement

Nous vivons dans une époque où l’agriculture se doit d’être intensive.

7 milliards de personnes sur terre doivent pouvoir se nourrir.

Pour protéger les récoltes, les agriculteurs ont recours à des pesticides.

Ces derniers ont tendance à tuer tous les insectes qui osent s’en approcher.

Ainsi, des espèces se retrouvent aujourd’hui menacées à cause de l’utilisation quasi systématique de pesticides dans de grandes étendues de champs.

Parmi tous les insectes qui sont exterminés par l’Homme, les vers de terre sont sans aucun doute ceux qui souffrent le plus.

Pourtant, il est bon de rappeler que les vers de terre sont indispensables pour la préservation de notre biodiversité et la conservation des sols.

Peu de personnes le savent et les tuent injustement, mais le ver de terre est indispensable à notre environnement.

En effet, ce sont d’eux que le sol se nourrit pour pouvoir être fertile.

Si on veut faire une métaphore, nous pouvons dire que le ver de terre est la colonne vertébrale du sol sur laquelle il se repose.

Il a vocation à oxygéner le sol et à le rajeunir.

De plus, le ver de terre creuse profondément dans la terre.

Il permet alors aux plantations d’avoir un accès plus facile à l’eau souterraine.

Les plantes et les animaux se nourrissent ensuite de l’oxygène qui a été transmis au sol par le lombric.

C’est assez paradoxal quand on y pense.

Nous tuons des vers de terre parce qu’ils s’approchent des récoltes alors que le sol en a besoin pour être fertile et continuer à produire des aliments !

Que se passera-t-il si le ver de terre disparaît totalement de la surface de la terre ?

Les champs ne seront plus fertiles.

Les légumes et les céréales ne pousseront plus.

Dans un même temps, il emportera avec lui l’extinction d’autres animaux qui le suivaient dans la chaîne alimentaire.

De quoi allons-nous nous nourrir lorsqu’il ne restera plus rien ?

Nous devons nous battre, pas seulement pour la survie du ver de terre, mais aussi pour notre propre survie.

La simple disparation totale du lombric peut causer une famine mondiale.

 

Stoppons leur extinction avant qu’il ne soit trop tard !

Notre survie et notre mode de consommation n’ont jamais été autant en danger que ces dernières années.

Nous demandons au gouvernement français d’agir pour dire stop à l’agriculture intensive.

Nous n’avons pas besoin d’autant de nourriture.

De toute façon, une grande partie sera gaspillée et détruite.

Pareillement, si nous diminuons la production, nous allons pouvoir nous permettre d’arrêter l’utilisation de pesticide à outrance pour préserver le ver de terre et ses congénères si précieux pour notre biodiversité.

Toutefois, il est déjà trop tard pour certaines zones.

Des agriculteurs qui ont trop abusé par le passé se retrouvent avec des champs stériles incapables de produire le moindre légume ou la moindre céréale.

Il faut que le gouvernement mette en place des travaux pour réintégrer le ver de terre dans les milieux stériles.

Plus il y aura de vers de terre en liberté et plus nous allons pouvoir profiter d’aliments de qualité !

L’alimentation de nos enfants et de nos petits-enfants est en danger à cause des pesticides.

Il faut que le gouvernement prenne des décisions dès aujourd’hui pour tenter de rattraper le tir.

Signez cette pétition pour qu’elle puisse avoir une chance d’atterrir sur le bureau du Ministère et que ce dernier prenne conscience de la gravité du problème !


Auteur : Pierre G.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (1869)