NON AU GAVAGE DES OIES ET DES CANARDS,
OUI AU FOIE GRAS ÉTHIQUE

Adressé à : Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Photo : Association L214 [1]

La production industrielle de foie gras est une torture pour les animaux, alors qu’il est aujourd’hui possible de fabriquer du foie gras naturellement, SANS gavage !

Au nom de la rapidité et de la rentabilité, la production du foie gras est devenue une industrie qui maltraite les animaux en leur imposant un gavage accéléré, dans des conditions souvent cruelles et dégradantes.

LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DE FOIE GRAS TRANSFORME UN PROCÉDÉ NATUREL EN TORTURE

Pendant trois semaines, plusieurs fois par jour, les oies et les canards sont obligés d’ingérer des quantités indécentes de bouillie de maïs.

On les immobilise avec des pinces mécaniques qui les blessent, et on introduit dans leur œsophage un tube métallique qui injecte de force la nourriture directement dans leur estomac.

Le résultat : des foies atrophiés, malades, des animaux incapables de bouger, immobilisés toute la journée dans leurs fientes.

Aujourd’hui, des mouvements militants veulent interdire TOTALEMENT la production et la vente de foie gras.

Et ils ont eu gain de cause aux États-Unis : à New York, le foie gras sera interdit à partir du 1er Janvier 2022 [2].

Et ça pourrait bientôt être le cas en France.

Pourtant, le gavage industriel des oies et des canards n’est pas indispensable pour fabriquer du foie gras…

CANARDS ET OIES SE SURALIMENTENT NATURELLEMENT EN PRÉVISION DE LA MIGRATION

Le foie gras n’est pas un phénomène contre-nature. Il a initialement été inventé par… les oies et les canards eux-mêmes !

En effet, certains oiseaux migrateurs se gavent de fruits avant la migration. Leur foie transforme le sucre des fruits en graisse et le stocke, ce qui leur permet d’avoir les réserves énergétiques nécessaires pour voler pendant des milliers de kilomètres [3].

Le problème ne vient donc pas du foie gras, mais du gavage industriel et des séquelles que cette pratique inflige aux animaux.

DES ÉLEVEURS INNOVANTS VEULENT PRODUIRE DU FOIE GRAS SANS AVOIR RECOURS À LA TORTURE DU GAVAGE

Il existe déjà des manières respectueuses pour l’animal de produire du foie gras.

De nombreux éleveurs, en France, en Espagne ou aux États-Unis expérimentent des modes d’élevage en semi-liberté associés à de nouvelles techniques d’alimentation.

Le but est de se passer totalement du gavage, en comptant sur la gloutonnerie naturelle des canards et des oies pour qu’ils s’engraissent d’eux-mêmes [4].

Aviwell : procédé exluant tout gavage des oies

En France, l’entreprise Aviwell, créée en 2015 par des chercheurs toulousains a inventé un procédé excluant tout gavage [5]. Le secret est de modifier la flore intestinale des animaux peu après la naissance, pour que leur foie se développe plus rapidement. Et cerise sur le gâteau, cette technique préserve parfaitement le goût du produit [6].

FABRIQUONS DU FOIE GRAS ÉTHIQUE, SANS GAVAGE

Aujourd’hui, il est possible :

  • de défendre l’héritage culturel et gastronomique que représente le foie gras ;
  • de protéger une filière qui assure le revenu de plus de 30 000 familles en France ;
  • tout cela en luttant contre les souffrances animales provoquées par le gavage

Pour cela, nous vous demandons, monsieur le Ministre :

  • d’interdire IMMÉDIATEMENT la vente en France de foie gras dont le mode de production ne respecte pas les normes de l’arrêté du 21 avril 2015 [7] (interdiction de l’entrave, cages individuelles prohibées, présence d’abreuvoirs, etc.) ;
  • d’OBLIGER la filière foie gras française à évoluer vers des techniques d’engraissement SANS GAVAGE, qui permettent de protéger le bien-être des animaux, tout en valorisant la tradition et le savoir-faire ;
  • ceci afin de permettre la création d’un label FOIE GRAS NATUREL FRANÇAIS garanti sans souffrance animale, provenant d’oies et de canards s’auto-engraissant spontanément.

Auteur : Frédéric Forge

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (2492)