Génocide des insectes : MOBILISATION GÉNÉRALE !!

Adressé à : Élisabeth Borne, Ministre de l'écologie et Didier Guillaume, Ministre de l'agriculture

Tous les insectes pourraient disparaître d’ici 100 ans

C’est un nouveau génocide.

Une nouvelle étude scientifique[1] montre que, dans 100 ans, tous les insectes de la planète auront disparu, au rythme de disparition actuel :

 

pétition génocide insectes

 

Ce sera alors, inévitablement :

« un effondrement catastrophiques des écosystèmes naturels », selon la première grande étude scientifique mondiale à ce sujet.

Nous devons tous nous mobiliser pour prévenir cette catastrophe programmée. C’est pourquoi nous lançons, avec d’autres mouvements, une grande pétition adressée aux Autorités politiques.

Les insectes sont indispensables à la vie. Pas seulement leur vie des êtres humains, celle de quasiment tous les autres animaux, et même des plantes :

  • Les insectes sont indispensables pour les sols : ils participent à aérer, enrichir, nettoyer les sols, en transformant les végétaux ;
  • Ils sont indispensables aux fleurs, aux arbres, par leur action de pollinisateurs ;
  • Les insectes servent de nourriture aux petits animaux (taupes, hérissons, rongeurs) qui servent, à leur tour, à des espèces animales plus grandes.
  • Ils servent de nourriture aux oiseaux, aux reptiles, aux amphibiens (grenouilles), et à certains mammifères.

Bref, sans insecte, c’est la pyramide alimentaire dans son ensemble qui s’effondre, avec l’Homme au « sommet ».

Selon les scientifiques, le nombre d’insectes baisse de 2,5 % par an depuis 30 ans. Nous sommes à la veille d’un effet domino qui pourrait balayer la plupart des espèces vivantes !!

« Avant, quand on prenait l’autoroute, on retrouvait plein d’insectes écrasés sur son pare-brise »

Avant, quand on prenait l’autoroute, on retrouvait plein d’insectes écrasés sur son pare-brise.

Mais cela n’arrive quasiment plus, en Europe.

Selon une étude allemande, les papillons, libellules, guêpes, abeilles, se raréfie de façon catastrophique sur tout le continent.

Cette étude publiée dans Plos One[2], une revue scientique très sérieuse, a permis d’observer une baisse de 75 % du nombre d’insectes en 27 ans, dans les zones naturelles pourtant protégées :

 

Tous les insectes vont disparaître - pétition

« Plus aucun insecte dans 100 ans », si nous n’agissons pas maintenant

Selon le chercheur Francisco Sánchez-Bayo :

« Dans 10 ans, il y aura un quart d’insectes en moins, dans 50 ans, il n’en restera plus que la moitié et dans 100 ans, il n’y en aura plus aucun.« [3]

Ce n’est pas « seulement » l’être humain, donc nos enfants et petits-enfants, qui disparaîtra avec.

Notre planète est en pleine extinction massive, avec des pertes gigantesques qui ont déjà été observées chez les grands animaux, plus faciles à étudier.

L’humanité a éliminé 60 % de la population animale depuis les années 1970 : mammifères, oiseaux, poissons et reptiles.[4]

« Nous marchons comme des somnambules droit vers la falaise »

« Nous marchons comme des somnambules droit vers la falaise », avertit Mike Barret, responsable du WWF.

Si nous détruisions 60 % de la population humaine, cela reviendrait à vider l’Europe, l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, la Chine et l’Océanie.

Le pire effondrement concerne les animaux d’eau douce, dont les populations se sont effondrées de 83 % en 40 ans. Mais l’humanité, depuis son origine, a aussi détruit 83 % des mammifères.

La situation peut toutefois tourner à la catastrophe, et nous échapper totalement, si maintenant ce sont les insectes eux-mêmes qui disparaissent. C’est toute la chaîne alimentaire qui peut s’effondrer en quelques années.

Nous sommes donc dans une situation d’extrême urgence.

Mais il est possible d’agir aujourd’hui pour éviter le pire !

Il est possible d’agir aujourd’hui pour éviter le pire

La principale cause de la disparition des insectes est connue :

  • C’est l’agriculture intensive qui détruit et pollue l’habitat naturel des insectes, notamment l’utilisation de pesticides toxiques et d’engrais chimiques

Ce sont des problèmes sur lesquels les Autorités peuvent agir, en interdisant les pesticides et engrais dangereux actuellement sur le marché, en imposant des tests plus stricts sur les futurs pesticides.

De nombreuses initiatives ont déjà cours sur le sujet mais, de toute évidence, elles ne suffisent pas. Les mesures réelles sont mises en œuvre à la vitesse d’un escargot, tandis que les ravages sur l’environnement, eux, vont à la vitesse d’un TGV.

Mais il y a aujourd’hui un grand espoir :

Il y a aujourd’hui un grand espoir

Le ministère de l’écologie et le Ministère de l’Agriculture ont créé un groupe de travail en vue de renforcer les mesures de protection des insectes, contre de l’utilisation de pesticides.

Ce groupe de travail est en train de se réunir. C’est l’occasion de faire passer de nombreuses mesures pour la protection des insectes et donc de toutes les espèces vivantes, à condition que les lobbys de l’agriculture chimique ne prennent pas le dessus, encore une fois.

C’est pourquoi je vous demande de signer de toute urgence la pétition ci-dessous, adressée au ministre de l’Ecologie et à celui de l’Agriculture.

Nous leur demandons de résister à la pression des lobbys de l’agriculture chimique, et de faire passer des mesures efficaces pour protéger les insectes du génocide dont ils sont actuellement victimes.

Faire entendre nos voix est maintenant une question de vie ou de mort pour l’humanité.

Trop de citoyens restent les bras croisés face à cette tragédie. Ils imaginent que leur intérêt sera pris en compte en haut lieu, même s’ils ne font rien.

C’est une erreur dramatique.

On a vu jusqu’à aujourd’hui que la destruction de l’environnement pouvait continuer et même s’accélérer, sans qu’aucune mesure ne soit prise, en rapport avec la gravité de la situation.

Il suffit pour cela en effet qu’une majorité de citoyens reste silencieuse. C’est cela qui s’est passé jusqu’à présent. C’est ce qui explique l’inaction des gouvernements.

Il est donc crucial de réveiller les consciences. Convaincre toutes les personnes possibles de se manifester à nos côtés.

Pour cela, j’ai absolument besoin de vous. J’ai besoin que vous contactiez tous vos amis, connaissances et contacts, pour leur demander de signer eux aussi notre grande pétition.

Nous pouvons provoquer un raz de marée de pétitions, grâce aux réseaux sociaux. Mais encore faut-il que chacun de nous se mobilise à son niveau.

Pour ma part, je porte la voix de PureSanté. Nous sommes actifs depuis plusieurs années, sur tous les combats qui concernent la santé naturelle.

Mais jamais jusqu’à présent nous n’avons porté un combat aussi important : on parle du socle de la vie elle-même, pas « seulement » la vie des êtres humains, mais la vie animale et même végétale !!

Aidez-moi s’il vous plaît à recueillir des dizaines, ou même si possible des centaines de milliers de signatures à cette pétition, afin de maximiser nos chances d’être entendus.

Le déclin des insectes ne fait que s’accélérer depuis les années 50. « Si on ne stoppe pas cette extinction, elle aura des effets non seulement sur tous les écosystèmes de la planète, mais également pour la survie même de l’humanité », estiment les chercheurs.

Alors s’il vous plait, signez d’urgence et partagez cette pétition le plus largement possible, c’est le moins que nous puissions faire pour l’avenir commun de l’humanité et de la vie sur terre.

Oui, je signe la Grande Pétition Nationale pour protéger les insectes du génocide

Pétition adressée à Monsieur le ministre de l’écologie François de Rugy, et à Monsieur le ministre de l’agriculture Didier Guillaume

Messieurs les ministres,

Attendu que, si rien ne change, tous les insectes pourraient disparaître d’ici 100 ans, selon une revue de 77 études réalisée par Francisco Sanchez-Bayo, de l’Université de Sydney ;

Attendu que déjà 40 espèces d’insectes sont en danger d’extinction (abeilles, guêpes, fourmis, bousiers…)

Attendu que le déclin a commencé au début du 20e siècle et n’a fait que s’accélérer depuis les années 1950 ;

Attendu qu’ils disparaissent aujourd’hui au rythme effroyable de 2,5 % par an (à l’échelle de l’humanité, cela voudrait dire 200 millions de morts chaque année, soit 3 fois la France) ;

Attendu que les insectes sont indispensables à la vie de très nombreux animaux et végétaux (par leur action de pollinisateur), et que leur disparition provoquerait la disparition de l’Homme par effet domino ;

Je vous demande, Messieurs les Ministres, de couper définitivement avec les lobby de l’agriculture industrielle, et d’interdire dans les plus brefs délais l’usage de pesticides qui détruisent les insectes.

Je vous demande de saisir l’occasion de l’actuel groupe de travail en vue de renforcer les mesures de protection des insectes, contre de l’utilisation de pesticides, pour interdire les pesticides dangereux et renforcer les procédures de contrôle.

Il s’agit d’une question de vie ou de mort pour l’humanité et pour de nombreuses espèces vivantes.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de ma plus haute considération.

[1] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006320718313636

[2] https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0185809

[3] https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/video-tous-les-insectes-pourraient-disparaitre-d-ici-100-ans_3188393.html

[4] https://www.theguardian.com/environment/2018/oct/30/humanity-wiped-out-animals-since-1970-major-report-finds


 

Auteur : Florent Cavaler

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (3176)