Pour PLUS d’harmonisation fiscale en Europe

Adressé à : Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances

Monsieur Le Maire,

La crise que nous venons de traverser a mis un énième coup de couteau dans le dos des plus faibles.

Avant le Covid-19 la situation financière était déjà d’une extrême délicatesse pour beaucoup trop de citoyens, qui tentaient en vain de faire entendre leur détresse dans les rues.

Aujourd’hui, alors que le peuple veut se relever, sévèrement amoché par la partie visible de l’iceberg, les économistes s’accordent à dire que la partie immergée du problème est infiniment plus conséquente.

Qu’allons-nous devenir sans la promesse de l’équité économique, nous, entrepreneurs, salariés, petits patrons, qui avons déjà du mal à boucler nos fins de mois ?

L’ampleur de l’urgence qui a secoué le monde nous a révélé l’erreur stratégique indécente qui avait été commise jusqu’à présent.

Durant cette crise, nous aurions préféré avoir mis les moyens ailleurs que dans la finance et les bulles d’illusions.

En cas de drame, ce ne sont pas les multinationales qui sauvent le monde.

Ce sont les petites mains invisibles en coulisse.

Il ne se passe d’ailleurs rien de plus significatif après la catastrophe…

Pas de dons massifs pour les entreprises qui vont couler par exemple.

Alors, puisque nous ne pouvons pas faire comme Robin des Bois, qui vole les riches pour distribuer aux pauvres, nous vous demandons de trouver un moyen légal de répartir les richesses.

Voter l’harmonisation fiscale à l’Assemblée européenne nous semble être un début incontournable.

Il est temps que la fiscalité arrange ceux qui mettent les mains dans le cambouis pour sauver les autres.

En 2020, manquer de glamour peut-il être une condition suffisante pour mourir de faim et être assommé de taxes ?

Il faut désormais que les géants du monde moderne, dictant à la société une course infinie vers le profit, se plient à ceux qui font tourner le monde.

Le masque de fumée doit désormais tomber. Valorisons plutôt l’utilité, la proximité et le mérite.

Nous parlons de ceux qui nous nourrissent, nous soignent, assurent la logistique et la fabrication des produits de première nécessité.

La France a un rôle de tailler à jouer.

Les Légions d’honneur, les applaudissements aux fenêtres, les slogans publicitaires bien intentionnés ne sont que de la poudre aux yeux.

Nous remercier vraiment passe par des mesures fiscales adaptées.

Parmi ces mesures, il s’agit de :

  • faire payer des taxes et des impôts proportionnels au chiffre d’affaires des entreprises ;
  • harmoniser les taxes et les charges en Europe, pour que les paradis fiscaux et les délocalisations soient un mauvais souvenir ;
  • encourager les lanceurs d’alerte et punir concrètement les pratiques malhonnêtes (conflits d’intérêts, scandales financiers) ;
  • voter des mesures qui facilitent la consommation de proximité, d’utilité publique et issue des PME ;
  • sauver les plus faibles avec une fiscalité avantageuse, voire nulle, car après tout, c’est le rôle de l’imposition sur le revenu.

Le verbiage ne nous intéresse plus. Nous voulons que ceux qui ont de l’argent en restituent à ceux qui n’en ont pas.

Aucune parole d’expert ne pourra égaler ce bon sens !

L’Europe était à la base une confédération d’États souverains, chargée de promouvoir la paix et la sécurité entre les peuples.

Il n’était pas prévu que cette instance facilite l’expansion d’une finance débridée et inhumaine.

Peut-être quelques mégalomanes jugent-ils risible d’avoir pour seule ambition de vivre en paix, en exerçant un travail modeste d’artisan, de cuisinier ou d’agriculteur.

Pourtant, c’est la réalité de l’immense majorité des gens d’Europe et d’ailleurs.

Si ça doit mal tourner, les concepts de communication marketing n’auront plus aucun sens. Il faudra des actes.

Monsieur Le Maire, nous comptons sur la France pour défendre l’harmonisation fiscale, lorsque le problème sera posé sur la table du Parlement européen.

Nous comptons sur nos politiques pour amorcer le tournant tant attendu, en faveur du petit peuple.

Ensemble, nous ferons de l’Europe ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : une alliance sociale équitable, qui garantit à tous d’exister décemment.

N’oublions jamais que derrière vos chiffres, il y a nos vies !

Dans l’attente de votre réponse, soyez assuré, Monsieur Le Maire, de notre sincère détermination.


Auteur : Richard L.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (138)