Prenons enfin notre indépendance vis-à-vis des énergies fossiles

Adressé à : Elisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique et solidaire.

Depuis le 24 janvier 2020, date à laquelle les trois premiers cas de coronavirus ont été recensés en France, les Français n’ont eu de cesse d’être exemplaires pour, ensemble, combattre cette épidémie.

Confinés, nous avons accepté de renoncer à nos libertés les plus essentielles comme nous déplacer, nous rencontrer pour lutter collectivement contre ce fléau, unis, comme aux plus grands moments de l’histoire de France.

Mais ce fléau, altérant nos vies pour une durée encore incertaine aujourd’hui, doit nous amener à nous poser les bonnes questions, sur nos actions et nos modes de vie pour l’avenir.

Nous savons prendre nos responsabilités et l’avons encore une fois prouvé. Il est encore une fois temps pour le peuple français d’être ambitieux, de dessiner le « nouveau monde » dont nous entendons tant parler aujourd’hui.

Ne passons pas à côté, aujourd’hui, du « tristement heureux » constat que la crise du COVID-19 nous permet de tirer sur ses bienfaits pour notre environnement.

La planète a aujourd’hui l’opportunité de nous passer son message, écoutons-la !

On a constate plusieurs effets positifs du confinement et de l’arrêt des grandes industries :

  • Baisse spectaculaire des émissions de gaz à effet de serre ;
  • Baisse des taux de dioxyde d’azote, notamment en Chine, enregistrés par la Nasa.

Continuons à nous prendre en mains et prenons enfin notre indépendance vis-à-vis des énergies fossiles qui sont un fléau qui, plus insidieux, nous consumera irrémédiablement à plus longue échéance.

Face à la mollesse voire à l’inaction de l’état, c’est aujourd’hui qu’il nous faut réagir.

Il faut investir dans les nouvelles énergies ainsi que dans les technologies permettant de réduire notre dépendance aux énergies carbones.

En marche vers une vraie résilience !

Au-delà des coûts humains et sanitaires terribles provoqués par le COVID-19, nous entendons aujourd’hui beaucoup parler de son coût économique.

Le coût de la crise du COVID-19 est estimé aujourd’hui à 60 milliards d’euros de PIB en France, par mois de confinement, selon l’estimation publiée par l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

Le trouble économique majeur que nous nous apprêtons à traverser doit être géré par un vrai plan de relance, structurel, en profondeur et surtout durable.

La durabilité que l’on nous promet aujourd’hui au niveau français et européen n’est pas ambitieuse.

Les échéances arrêtées sont soient très lointaines, soit repoussées d’année en année du fait du manque d’élan et de courage de nos dirigeants face aux grands groupes qui contrôlent ces énergies.

Nous ne pouvons plus aujourd’hui accorder aucun crédit, aucune crédibilité à ces promesses politiciennes.

La crise du COVID-19 risque aujourd’hui de pousser nos gouvernants à une relance massive, sans finesse, sans détail, rapide, repoussant encore davantage la priorité écologique dans l’agenda politique.

Prenons de la hauteur et accélérons la transition énergétique

Nous en sommes capables !

L’Etat nous prouve aujourd’hui – et heureusement – que confronté à une crise sans précédent et humainement dramatique, qu’il pouvait déployer les moyens nécessaires, quoi qu’il en coûte, pour agir.

Si la transition énergétique aura elle aussi un coût important, sur le long terme, il est aujourd’hui indispensable de sanctuariser notre patrimoine commun en le préservant collectivement et en prenant enfin notre indépendance vis-à-vis des énergies fossiles.

Le point de rupture qu’ils nous semblent aujourd’hui traverser avec le COVID-19 n’est rien à côté de ce que les scientifiques prévoient pour la Terre, et à une échéance proche, sans réduction rapide de nos émissions de carbone.

Si on doit retenir une seule chose de la crise COVID-19 actuelle, c’est que prévenir vaut mieux que guérir. Agir aujourd’hui, c’est préserver demain.

Signez cette pétition pour que la France prenne enfin son indépendance vis-à-vis des énergies fossiles !


Auteur : Nina B.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (141)