Intelligence artificielle : limitons les dérives de cette technologie !

Destinataire(s) : Monsieur Cédric O, Secrétaire d’État à la Transition numérique et aux Communications électroniques
Intelligence artificielle : limitons les dérives de cette technologie !

Une avancée souvent dangereuse

Il est vrai que l’intelligence artificielle est une avancée technologique non-négligeable qui peut réellement nous faciliter la vie quotidienne. Toutefois, pour que l’IA soit utilisée uniquement pour changer positivement le monde qui nous entoure, il est urgent d’établir certaines règles.

En effet, depuis quelques mois, nous assistons à un nouveau but de l’intelligence artificielle : nuire aux autres. Des personnes n’hésitent pas à franchir les limites de l’acceptable par méchanceté, jalousie ou encore vengeance.

Pour que vous compreniez les dangers de l’intelligence artificielle utilisée dans un objectif de blesser, quelques exemples s’imposent.

L’intelligence artificielle est désormais capable d’imiter la voix des humains. En mars 2019, une entreprise britannique spécialisée dans le secteur de l’énergie l’a bien compris. En effet, le PDG de cette entreprise a cru recevoir un appel du dirigeant du siège en Allemagne. Ce dernier lui a demandé de réaliser un virement d’un montant de 220 000 euros vers un compte bancaire localisé en Hongrie. Le PDG s’est naturellement exécuté.

Comment aurait-il pu se soustraire à la demande de son supérieur hiérarchique ? Dans le doute, le PDG contacte le siège après avoir envoyé l’argent puisque les demandes paraissaient de plus en plus farfelues. Il s’avère que la personne qui a appelé le PDG n’était pas le vrai patron. Pourtant, la voix paraissait réelle, elle était identique et l’accent allemand était même présent. Tout cela a été rendu possible grâce à une utilisation malveillante de l’intelligence artificielle.

Vous savez certainement que depuis quelques années, les réseaux sociaux sont au cœur de nombreux scandales : cyberharcèlement, piratage, etc. L’intelligence artificielle ne va certainement pas arranger la situation. Il suffit d’un simple « deepfake » pour lancer une fausse rumeur sur un individu. Comme souvent, elle fera ensuite le tour du monde même si elle s’avère fausse et cela peut porter préjudice à la victime.

Récemment, une mère de famille américaine a décidé d’utiliser l’intelligence artificielle pour créer de fausses vidéos des rivales sportives de sa fille. Sur ces vidéos, on les voit se déshabiller, boire et fumer. Les vidéos ont fait le tour du lycée et même au-delà. Même si ces images s’avèrent fausses, les jeunes filles seront toujours associées à ces vidéos.

Encadrer légalement son utilisation

À ce jour, aucune réglementation n’encadre l’utilisation de l’intelligence artificielle. Chacun est donc libre de faire comme il l’entend en clamant l’existence d’un vide juridique en la matière.

Plus l’intelligence artificielle se répand et se démocratise, plus il y aura de dérives. Dès aujourd’hui, il est nécessaire d’encadrer son utilisation. Les personnes qui s’adonnent à ce type de pratique doivent être punies pénalement. S’il n’y a aucune sanction capable de dissuader une personne mal intentionnée, c’est la porte ouverte à toutes les dérives.

De même, le gouvernement doit s’assurer d’avoir les moyens de détecter un deepfake rapidement pour prévenir les répercussions qu’il peut avoir.

Aujourd’hui, n’importe qui peut être victime de l’intelligence artificielle. Imaginez-vous que quelqu’un arrive à faire imiter correctement votre voix et appelle vos proches pour les arnaquer. Imaginez-vous qu’un jour votre fille rentre de l’école en vous disant qu’une fausse vidéo d’elle nue circule ? Comment réagiriez-vous ? Il est indispensable de prendre des mesures rapidement. Monsieur O doit en prendre conscience immédiatement. Signez cette pétition pour avoir une chance de la faire remonter le plus haut possible !

Auteur : Frédéric Duval

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires