Notre liberté et nos droits fondamentaux valent plus qu’une prétendue sécurité sanitaire

Adressé à : Président de la République

La devise républicaine Liberté-Egalité-Fraternité et la Constitution énoncent les valeurs sacrées et les droits fondamentaux du peuple Français.

La sécurité, dont la sécurité sanitaire, est un avantage qu’apportent une société organisée et un État. Mais elle est seulement secondaire : un résultat éphémère ou durable, mais non un principe absolu fondant la société.

La majorité des Françaises et des Français sont femmes et hommes dignes, adultes et responsables. Cette majorité n’a pas peur.

L’Histoire de France n’est pas celle d’un peuple soumis, se blottissant à l’abri de barrières sanitaires et de contrôles policiers, mais le fait d’un peuple qui conquit sa liberté et la défendit, au prix de son sang.

Nous dénonçons la dérive de l’État Français vers l’autoritarisme, le contrôle, la surveillance, la restriction des droits fondamentaux, que nous constatons particulièrement sous le prétexte de l’épidémie Covid-19.

Nous sommes opposés aux abus de pouvoirs, qu’ils viennent de l’État ou de puissances économiques, industrielles, financières.

Nous sommes opposés aux traitements massifs, uniformes et aveugles des questions sanitaires, qui ignorent l’unicité de chaque être humain, oublient le serment d’Hippocrate, violent le consentement éclairé, la liberté de soigner, la liberté scientifique et le secret médical, infantilisent et réduisent les personnes humaines ; et qui, de plus, ne s’avèrent ni sûrs ni efficaces.

Nous critiquons la dramatisation extrême de l’épidémie du Covid-19 : une épidémie peu différente de celles connues chaque année, et qui ne justifiait pas d’enfermer la population ni d’endommager gravement l’économie, au détriment des plus pauvres et vulnérables.

Nous sommes opposés à l’aggravation de la surveillance et du contrôle massifs de la population, comme à présent à travers des applications informatiques, des brigades dédiées et d’autres ressources inédites et jamais décidées par le peuple.

Nous sommes opposés aux abus du gouvernement par ordonnances – comme celles du 25 mars 2020 – et aux procédures hâtives qui passent outre la démocratie.

Le traitement politique, médiatique et sanitaire de la crise Covid-19 nous apparaît incohérent, abusif, irrationnel.

Nous mettons en garde solennellement le Président de la République, le Gouvernement et le Parlement Français :

« Vous avez actuellement un mandat d’élu et seulement cela. Nous ne vous avons pas donné les clés de nos vies ni le droit de façonner abusivement et arbitrairement les fondements de notre société et nos conditions d’existence. Vous devrez rendre compte. Nous ferons respecter la démocratie. Nous sommes femmes et hommes libres. »

Nous appelons les Françaises et les Français à soutenir cet appel et à signer cette pétition.


 

Cette pétition est ouverte à toutes et tous, personnes physiques et associations.

Pour toute demande de renseignement, vous pouvez nous écrire à :

collectif.libertenotreamour@protonmail.com

Nous vous remercions de soutenir notre action  et de la faire connaître.

Sources


Auteur : Une initiative du collectif d’associations Liberté Notre Amour

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (3094)