Les dauphins communs en danger ! L’hécatombe doit cesser !

Adressé à : Madame Annick Girardin, Ministre de la Mer
Les dauphins communs en danger ! L’hécatombe doit cesser !

Un massacre de dauphins

Les dauphins font rêver de nombreuses personnes en France. Comme ils sont dans la mer, on s’imagine qu’ils sont éternels et qu’ils ne risquent rien. En réalité, un véritable massacre des dauphins se déroule actuellement en pleine mer.

Depuis les années 1990, le nombre de dauphins qui se sont échoués sur nos côtes françaises s’est multiplié par 10.

Si l’on continue dans cette voie, le dauphin peut rapidement devenir une espèce en voie de disparition. Dans 10 ans, il sera trop tard pour agir. Nos enfants et nos petits-enfants n’auront pas la chance de pouvoir rêver de nager avec un dauphin en pleine mer.

2020 a été une année particulièrement noire pour les dauphins. 2021 semble être une véritable hécatombe. On bat des records alors que nous ne sommes qu’au mois de mai. À la fin du mois d’avril, on recensait plus de 745 dauphins morts sur les côtes françaises. C’est du jamais vu. Est-ce que vous voulez réellement que vos enfants voient ce massacre de leurs propres yeux en allant simplement se rafraîchir dans l’eau ?

Vous vous demandez certainement comment ces dauphins atterrissent dans cet état sur les rivages. Il n’y a aucun doute sur la cause : la pêche. Les pêcheurs ont tendance à attraper tout ce qu’il est possible d’attraper pendant les sessions de pêche. Or, des dauphins se retrouvent piégés dans les filets alors qu’ils n’ont rien à y faire. Le dauphin est donc tué par asphyxie en même temps que les thons, les saumons ou encore les sardines. Les pêcheurs rejettent le corps dans l’eau. Avec le courant, il revient vers le rivage.

Le bilan s’alourdit davantage si l’on prend en compte les corps des dauphins qui ne sont jamais revenus vers les plages. Il faudrait donc le multiplier par 7 ou 8 selon les dernières estimations.

En mars, en un seul week-end, 90 dauphins se sont échoués sur le littoral atlantique. Imaginez-vous si ce phénomène se produit tous les week-ends. Désormais, le phénomène est récurrent qu’importe la saison et la montée de la mer.

Des mesures urgentes

Des recommandations sont prises au niveau européen, mais nous ne pouvons pas compter que sur l’Union européenne pour protéger nos mers et nos rivages français. Et pour l’instant, le gouvernement français est trop passif quand on aborde la question des dauphins sur nos littoraux.

Il existe une solution pour faire fuir les dauphins lorsque l’on pêche : l’utilisation de répulsifs sonores. Pourtant, de nombreux chalutiers ne sont pas encore équipés. Le gouvernement doit pouvoir subventionner l’achat du matériel pour éviter le massacre.

Alors que les pingers sont obligatoires sur les chalutiers depuis le 1er janvier, on retrouve encore des centaines de corps sans vie. C’est donc loin d’être suffisant. D’ailleurs, la Commission européenne a récemment mis la France en demeure pour qu’elle puisse prendre des mesures rapidement.

Madame Girardin, vous avancez le fait que le dauphin n’est pas un danger et que vous avez le temps de prendre les mesures qui s’imposent. Or, lorsqu’il ne sera plus là, il sera trop tard et vous en serez entièrement responsable.

Il est grand temps que le gouvernement prenne conscience qu’une vie animale vaut autant qu’une vie humaine. Signez cette pétition pour prouver à madame Girardin que nous ne sommes pas dupes et que nous refusons de retrouver des cadavres de dauphins sur nos littoraux parce qu'elle ne veut pas agir !

Auteur : Laurence G.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires