NON au prolongement de l’état d’urgence !

Adressé à : Monsieur le Président de la République
NON au prolongement de l’état d’urgence !

Madame, Monsieur, 

Imaginez un monde où les enfants ne risqueraient plus d’être masqués à l’école à tout moment, où vous-même en prenant le tramway, le bus ou le train vous n’auriez pas besoin de porter un FFP2. 

Vous auriez même oublié ce que ce mot signifie. 

Imaginez qu’à l’entrée des restaurants, des cinémas, des musées ou spectacles personne ne vous demande votre “QR code.”

Imaginez que le pays ne soit plus en “état d’urgence”.

Il serait impossible à votre gouvernement de prononcer des restrictions de libertés comme un confinement soudain, une vaccination obligatoire ou un couvre-feu sans un débat parlementaire en bonne et due forme

Il ne serait pas possible de créer de nouveaux délits ou contravention par simple décret pour les restaurateurs, les professionnels de santé ou même n’importe quel citoyen.

On ne pourrait pas, du jour au lendemain, suspendre des milliers de soignants comme c’est le cas en France parce qu’ils s’opposent à une vaccination expérimentale, d’autant plus surprenante que les traitements pour soigner la maladie du moment existent et sont efficaces. 

Ce pays n’est ni l’Italie, ni l’Espagne. 

Ce pays a été le Danemark pendant quelques mois, avant qu’apeurés, les responsables politiques ne fassent machine arrière. 

Ils ont retiré le pass sanitaire pour le réintroduire. Quelle frustration !

Ce pays, c'est encore la Suède qui a su traverser toute cette crise sanitaire sans réduire sa démocratie et le dialogue entre son peuple et ses dirigeants. 

Ce pays imaginaire aurait pu être la France si au lieu de détruire l’hôpital et de licencier les soignants, on avait investi dans le monde de la santé. 

Si au lieu de faire peur au quotidien aux français, on les avait rassurés, accompagnés, soignés. 

Si au lieu de faire peur aux soignants qui tentaient de soigner les malades, on les avait soutenus. 

98 % des Parisiens vaccinés !

En France, la pression mise sur les citoyens a fonctionné. 

Depuis l’introduction du pass sanitaire, les Français se sont rués vers les vaccinodromes. 

Désormais, 82,1 % en moyenne des majeurs sont vaccinés. (1)

À Paris, ce taux est de 97,8 % de la population majeure avec un pic chez les 18-64 ans à 99 % ! 

En Occitanie, en Normandie et en Bretagne, de nombreux départements sont à plus de 90 % des majeurs vaccinés ! (1)

Tout cela en quelques mois. C’est un record !

Malgré cet effort sans précédent, le gouvernement voudrait prolonger l’état d’urgence, alors même que l’on se rapproche des élections présidentielles. 

C’est un jeu dangereux. 

En effet, pourquoi ajouter encore de la tension sur la population au moment où les Français vont se préparer à choisir quel sera leur destin politique demain ?

L’épidémie fantôme

Selon les statistiques officielles, la pire période de l’épidémie en France a été en avril 2020. 

À ce moment-là, certaines journées comptent plus de 1400 morts.

La moyenne quotidienne sur 7 jours est de 900 morts environ lors de ce pic. (2,3)

Depuis, les chiffres de décès n’ont fait que baisser. 

À partir du mois de juin 2020, les médias et les autorités ont cessé de parler de décès. Ils ont commencé à parler de “cas positif”. (4)

Novembre 2020 a connu un rebond avec des moyennes sur 7 jours autour de 600 morts. (2,3)

Depuis le départ ces chiffres concernent, pour l’essentiel, des personnes de plus de 80 ans

Précisons, par ailleurs, que la mortalité de l’année 2020 et les estimations pour 2021 ne sont pas alarmantes par rapport à ce que ce pays a connu depuis la deuxième guerre mondiale. 

Au mois d’octobre 2021, en France, le nombre de décès quotidiens liés au covid 19 tourne autour de 30. 

Or, depuis des décennies, la moyenne des décès journaliers est de 1700 environ. (5)

Cela veut dire que 1670 personnes meurent tous les jours d’autre chose que du Covid 19 !

Et pourtant, l’ensemble du système sanitaire, ainsi que tout le pays, se trouve mobilisé contre cette seule maladie !

La 5e vague sera-t-elle pire que celle du mois d’août ?

On nous annonce, malgré un taux de vaccination record, une cinquième vague. 

Au nom de celle-ci le Président de la République a rendu obligatoire une troisième dose pour les personnes de plus de 65 ans à partir du 15 décembre prochain. (6)

Mais au moment de l’annonce présidentielle, les chiffres sont encore indécis.

La vague sera-t-elle comme celle du mois d’août 2021 qui tournait autour de 80 décès par jour ? 

Sera-t-elle comme celle de novembre de l’année dernière lorsque personne n’était vacciné ? 

Si tel est le cas, à quoi sert la vaccination tant vantée par le gouvernement et les médias ? 

Notre système de santé, notre vie politique et notre vie citoyenne ne peuvent plus être dictés par une maladie qui n’est plus qu’une cause minoritaire de mortalité. 

Cela fait plus d’un an que le nombre de décès liés au covid 19 est passé sous la barre des 400. 

Nous sommes bien plus bas depuis des mois. 

Seul le nombre de cas varie réellement. 

Ce n’est plus une urgence sanitaire. Ce n’est plus une urgence politique !

Nous devons apprendre à gérer l’augmentation des cas, sans paralyser tout le pays, sans rester dans l’état d’urgence, sans laisser l’exécutif agir de manière unilatérale à tout moment sur nos libertés. 

Ce n’est pas acceptable !

Aidez-moi à mobiliser les députés !

Et pourtant ! Nos députés et sénateurs ont voté, le 5 novembre 2021, une loi pour étendre l’état d’urgence aux 31 juillet 2022. (7)

Cela couvre la période électorale. 

Ce n’est pas possible. 

Il faut qu’ils trouvent le courage de tourner la page de l’état d’urgence et avec lui du pass sanitaire. 

Il est temps de se préoccuper de TOUS les autres problèmes que ce pays compte, y compris dans le domaine de la santé. 

Il est temps de lever les sanctions contre les soignants suspendus et supprimer le masque à l’école pour tous les enfants. 

Il est temps de libérer les restaurateurs de leur charge de délateurs et de surveillants de la population. 

Il est temps de retrouver un peu de liberté et de sérénité avant que n’arrive l’élection présidentielle !

Aidez-moi à donner du courage aux députés !

Car ils peuvent défaire ce qu’ils ont fait. Ils pourraient par exemple sortir de l’état d’urgence après la période de Noël. 

Cela nous laisse un peu plus d’un  mois pour nous mobiliser. 

Soyons des milliers, voire des millions à dire NON à l’extension du pass sanitaire !

Signez notre grande pétition pour la fin de l’état d’urgence. 

Nous avons moins de 2 semaines pour nous mobiliser et dire NON à l’urgence permanente et OUI à un retour à la vie. 

Faites la signer à vos proches, à votre famille, à ceux, qui comme vous, méritent de retrouver une vie normale après avoir consenti à tous les efforts demandés par les autorités. 

Un grand merci !

NON au prolongement de l’état d’urgence et du pass sanitaire !

Attendu que le gouvernement a décidé, pour la quatrième fois consécutive de prolonger l’état d’urgence ;

Attendu que le vote pour cette prolongation a lieu le 15 novembre prochain ;

Attendu que cet état d’urgence permet aux autorités d’imposer par décret gouvernemental des réductions de libertés exorbitantes pour les citoyens tels que les couvre-feux, les confinements, le port du masque, etc ;

Attendu que ces limitations de libertés sont très graves ;

Attendu dès lors, qu’elles doivent être soumises au débat démocratique et à l’approbation des députés, à plus forte raison dans une période pré-électorale ;

Attendu par ailleurs, que l’épidémie de covid 19 au nom de laquelle cette prolongation est voulue par le gouvernement est désormais limitée ; que le nombre de morts quotidiens tourne autour de 30 et reste sous les 100 ;

Attendu que pour parvenir à ce résultat, les Français ont consenti à de nombreux sacrifices dont celui de se faire vacciner malgré le risque connu d’effets secondaires ;

Nous vous demandons instamment, Mesdames et Messieurs les députés de la Nation, de ne PAS voter en faveur d’un prolongement de l’état d’urgence et d’en finir avec le pass sanitaire.

Salutations citoyennes 

AL

Auteur : Augustin de Livois

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires