NON AUX CROQUETTES QUI TUENT

Adressé à : Président de la République, Ministre de l’Agriculture

Madame, Monsieur,

Une famille sur deux en France a un animal de compagnie. Un vrai record en Europe ! 13 millions de chats et 7 millions de chiens égaient nos vies.

Ce sont nos compagnons de tous les jours. Ils partagent nos joies, nos peines, et sont toujours présents pour nous.

Nous les aimons, ils nous font confiance et pourtant nous les tuons à petit feu sans le savoir !

La mort de mon chat, d’insuffisance rénale aiguë, m’a poussée à enquêter sur les causes de sa maladie. Et ce que j’ai découvert m’a fait froid dans le dos.

J’ai vite compris que son cas n’était pas isolé, loin s’en faut ! De plus en plus de chats et chiens souffrent de nos jours de maladies rénales, maladies cardiovasculaires, surpoids, pancréatites, dermatites, gingivites, diabète et cancers ! 27% des chats et 40% des chiens en France sont obèses.

Trop gras, trop gros, nos compagnons à quatre pattes sont frappés par les mêmes maladies que nous. Et la grande fautive s’appelle la MALBOUFFE !

En effet, 80% de nos animaux domestiques sont nourris avec des aliments industriels qui les empoisonnent petit à petit.  Mais que contiennent donc ces aliments ?

Vous êtes-vous interrogé sur leur composition réelle ? Savez-vous ce que vous donnez à manger à votre chien ou à votre chat ?

Mangeriez-vous des déchets en décomposition ?

Non, et pourtant c’est sans doute ce que votre animal de compagnie mange tous les jours.

 

  • Certaines croquettes contiennent de la viande avariée ou bourrée d’antibiotiques: la farine de viande composant les croquettes est achetée auprès de sociétés d’équarrissage qui se fournissent en animaux de ferme malades traités aux antibiotiques, euthanasiés pour des raisons diverses ou même parfois en putréfaction. Les carcasses sont broyées, cuites à très hautes températures, séchées puis réduites en poudre pour obtenir des farines animales sans saveur et sans vitamines. On repassera pour la bonne viande fraiche que l’on voit dans les publicités…

 

  • Les croquettes sont aussi principalement composées de céréales, une matière première qui fournit des protéines à coûts bas. Elles contiennent énormément d’amidon, donc de sucre : de véritables bombes à retardement car les carnivores n’ont absolument pas besoin de glucides dans leur alimentation. Glucides = poison pour un carnivore. En effet, plus ils en consomment et plus leur pancréas est mis à l’épreuve, provoquant diabète, pancréatites, etc.

 

  • Les céréales sont aussi souvent impropres à la consommation humaine en raison de mauvaises conditions de stockage. Des moisissures appelées mycotoxines se forment sur les céréales et provoquent des maladies : démangeaisons, insuffisance rénale, stérilité, fausses couches, malformations. Si des normes strictes existent pour les aliments destinés aux humains, il n’en existe aucune pour les aliments destinés aux animaux de compagnie. Même à faible dose, les mycotoxines sont nocives quand elles sont ingérées tous les jours.

 

  • N’oublions pas les colorants, arômes et agents de conservation artificiels. Ils n’ont aucune valeur nutritive, et sont susceptibles d’effets secondaires toxiques (cancer et pathologies de certains organes).

 

On comprend maintenant pourquoi les producteurs de croquettes industrielles nous cachent la composition de leurs produits. L’étiquetage est souvent incompréhensible et surtout incomplet. Aucune mention du taux de glucides ! Et pourtant, une majorité des paquets de croquettes en contient plus de 40% …

L’alimentation industrielle pour animaux est un vrai SCANDALE qui remplit les poches d’entreprises peu soucieuses de la santé de nos fidèles compagnons. Nous dépensons entre 500 et 800 € par an pour nos animaux de compagnie principalement en nourriture. 2 géants de l’agro-alimentaire, se partagent ce marché colossal mondial de 34 milliards d’euros, dont 2,7 milliards en France !

L’équation est simple : Plus les croquettes sont riches en céréales, plus les coûts de productions sont bas, plus le profit de ces géants augmente, et plus la santé de nos chats et chiens décline…

La règlementation européenne à la solde du lobby industriel !

Elle repose en grande partie sur le « Code of good labelling practice for pet food » (Code de bonnes pratiques d’étiquetage des aliments pour animaux de compagnie) dont l’auteur est le lobby à la botte des fabricants de croquettes industrielles… la FEDIAF (The European Pet Food Industry Federation). C’est comme si on demandait à Coca Cola de rédiger un guide de bonnes pratiques sur la consommation de sucre dans les boissons gazeuses… Madame Rivasi, députée Europe dit à ce sujet : « …  que ce guide de bonnes pratiques écrit par le lobby industriel soit adjoint à la règlementation européenne est scandaleux. »

Si comme moi vous en avez assez de ce système qui tue lentement mais surement nos fidèles compagnons, signez et transférez le plus largement possible autour de vous cette pétition.

Nos animaux ont le droit à une alimentation saine. Et nous avons le droit à la transparence sur la composition de leur nourriture !

Rejoignez-moi en signant cette pétition. Ensemble, demandons à Monsieur Macron d’intervenir auprès de son Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation pour que des normes strictes soient appliquées aux denrées alimentaires destinées aux animaux.

Merci à vous,

Violaine Feuillet

 

 

PÉTITION

Adressée à Emmanuel Macron

 

Monsieur le Président de la République,

Vous avez sauvé votre chien Némo de l’abandon en l’accueillant dans votre famille.

Aujourd’hui nous vous demandons de sauver des millions de chiens et de chats empoisonnés à petit feu par une alimentation industrielle qui ne respecte en rien les besoins physiologiques des carnivores.

Nous vous demandons d’intervenir auprès de votre Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Monsieur Stéphane Travert, pour qu’il impose au niveau européen des normes strictes sur les denrées alimentaires destinées aux animaux.

L’étiquetage au dos des paquets de croquettes ou confections de pâtés doit obligatoirement inclure :

  • L’origine et la description exacte de la partie carnée (viande / poisson) ;
  • L’origine et la description exacte des céréales, fruits et légumes ainsi que leur pourcentage ;
  • Le pourcentage de glucides et une mention sur les dangers d’une alimentation riche en glucides (sucre) pour les carnivores ;
  • Une description complète des colorants et agents de conservations artificiels ;
  • Des analyses régulières et spontanées du taux de mycotoxines doivent être faites par des agences indépendantes ;
  • Le seuil de toxicité des mycotoxines dans les confections de croquettes doit prendre en compte une ingestion quotidienne des croquettes et non seulement ponctuelle.

Nous demandons également à ce qu’un nouveau « Code de bonnes pratiques d’étiquetage des aliments pour animaux de compagnie » soit rédigé par une agence indépendante afin de remplacer celui rédigé par le lobby industriel !

NON AUX CROQUETTES QUI TUENT !!!

OUI À DES NORMES STRICTES SUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES DESTINÉES AUX ANIMAUX

OUI À LA TRAÇABILITÉ DES PRODUITS

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, nos salutations respectueuses.


Auteur : Violaine Feuillet

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (6700)