HALTE  AUX TOILETTES DE LA HONTE
8 enfants sur 10 se retiennent d’aller au WC à l’école

Adressé à : Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale

Il nous est tous arrivé d’avoir une envie soudaine et très pressante d’aller aux WC.

Mais voilà, vous n’êtes pas chez vous.

Vous cherchez, la douleur au ventre, des toilettes publiques.

Quand enfin vous les trouvez et que vous ouvrez la porte bringuebalante, l’odeur est insoutenable, le siège est couvert de gouttelettes de pipi, et les restes du précédent utilisateur flottent encore au fond de la cuvette.

4 choix s’offrent à vous :

  1. Vous retenir si c’est encore humainement possible et fuir le plus vite possible
  2. Nettoyer le siège et la cuvette en retenant votre respiration (si vous avez des lingettes)
  3. Tapisser le siège et la cuvette de papier toilette (s’il y en a dans les WC)
  4. Vous contorsionner dans tous les sens pour ne pas toucher l’objet de dégoût (toujours en retenant votre souffle)

Ce moment de grande solitude que nous avons tous vécu est malheureusement le triste quotidien de beaucoup d’enfants à l’école.

En France, 81% des enfants âgés de 6 à 11 ans déclarent se retenir au moins de temps en temps d’aller aux toilettes à l’école, selon une étude Harris Interactive.

8 enfants sur 10, c’est énorme !!!

Pourquoi ?

Réponse : manque d’hygiène et violence

Si le manque d’hygiène n’est pas une surprise, la violence en est une.

Nos enfants stressent à l’idée de se souiller, d’attraper des maladies, ou de se faire harceler.

Les WC sont selon eux souvent sales, sentent mauvais, il n’y a pas de papier, les portes se ferment mal, la chasse d’eau ne fonctionne pas bien, et il y fait froid.

Même constat du côté de L’ONS (l’observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement). Beaucoup d’écoles en France ne possèdent pas d’équipements sanitaires conformes. [1]

Bref, aller aux toilettes à l’école est une vraie torture.

Le risque d’infections, de maladies, contractées dans des toilettes sales à partir des fesses existe mais est faible.

Par contre, le fait de se retenir toute la journée ou de se contorsionner pour faire pipi peut causer de graves troubles physiques :

  • occlusion intestinale,
  • descente anormale d’organes,
  • infection urinaire.

WC = LIEU DE VIOLENCE

50% des enfants interviewés estiment aussi que le harcèlement règne dans les toilettes.

La sociologue Edith Maruéjouls pointe que « Les humiliations du quotidien, voire les agressions, se font aux toilettes et penser que la non mixité règle ces problèmes est une erreur ». [2]

En 2003 le spécialiste des sciences de l’éducation Philippe Meirieu déclarait déjà au Parisien: « Il n’y a qu’un seul lieu où l’hygiène et le mépris de l’intime sont aussi choquants, c’est la prison!».[3]

Vous devez vous demander comme moi comment l’Education nationale peut encore tolérer qu’au 21ème siècle les toilettes des écoles soient comparées aux toilettes des prisons ?

Allons donc voir ce que pense de tout cela Monsieur Blanquer, Ministre de l’Education … Une grande honte j’espère !!!

Il est temps Monsieur Blanquer d’agir rapidement.

Nous, parents, exigeons :

  • une réglementation officielle sur les normes sanitaires des toilettes dans les écoles avec le nombre minimal de WC et leur surface
  • des inspections des toilettes, fréquentes et sans préavis, dans toutes les écoles (maternelles, primaires, collèges, lycées et universités)
  • un barème officiel et public des meilleures et pires toilettes des écoles
  • la fermeture des écoles aux toilettes impropres tant qu’elles ne sont pas aux normes
  • la suppression des urinoirs qui obligent les garçons à montrer leur intimité, cause de harcèlement
  • une meilleure surveillance des toilettes afin d’empêcher le harcèlement

Signez cette pétition et partagez-là autour de vous le plus possible. Ensemble faisons-nous entendre de Monsieur Blanquer. N’hésitez pas à lui envoyez des photos des toilettes sales de l’école de vos enfants…


Auteur : Clara Delormes

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (302)