URGENCE SANITAIRE MONDIALE 

BIORÉACTEUR GÉANT ANTIBIORÉSISTANT À CIEL OUVERT EN INDE
25 000 DÉCÈS PAR AN EN EUROPE

70 à 90% des personnes qui reviennent d’Inde sont porteuses de bactéries multirésistantes !

Adressé à : Emmanuel Macron (Président de la République Française), David Sassoli (Président du Parlement Européen), Tedros Adhanom (Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé), et Ram Nath Kovind (Président de la République Indienne)

LA RÉALITÉ :

  • Plus de 90 % de nos antibiotiques sont fabriqués en Chine ou en Inde. [1]
  • Les usines rejettent directement les déchets chimiques dans les lacs et rivières.

Conséquence : Création de foyers d’antibiorésistance capables de se diffuser mondialement.

============

Hyderabad (Inde), plus rien ne pousse autour des forêts d’usines à antibiotiques. Un vrai décor digne des films de science fiction les plus sombres… Sauf que ce n’est pas un film…

  • les terrains recouverts de liquides verts et orange sont stériles ;
  • l’eau est acide, sombre et visqueuse ;
  • une odeur forte et pestilentielle de médicaments imprègne l’air, devenu presqu’irrespirable ;
  • les poissons meurent par centaines de milliers dans les lacs ;
  • les personnes tombent malade.

Voilà le triste tableau d’une tragédie qui se joue en Inde, dans la plus grande ignorance.

lac Isnapur pollution antibiotique
Une vue du lac Isnapur, situé près de plusieurs grandes usines d'antibiotiques à Hyderabad, en Inde. Les enquêteurs mandatés par Nordea allèguent que les déchets des usines se jettent dans la rivière. PHOTO: CHANGING MARKETS By Preetika Rana

Arsenic, nickel, chrome etc., tous sont présents dans les sols et rivières à des taux bien supérieurs aux normes nationales et internationales.

Mais cette soupe toxique n’est rien face à la concentration massive d’antibiotiques, plusieurs centaines de milliers de fois supérieure à ce que l’on retrouve dans les eaux usées en Europe.

Le Godzilla des bactéries est là !!!

Si on nous culpabilise depuis des années sur notre consommation excessive d’antibiotiques.

Si on nous alerte sur les antibiotiques que nous ingérons malgré nous en mangeant de la viande provenant d’animaux gavés aux antibiotiques pour les faire grossir plus vite.

Personne ne nous alerte sur la catastrophe qui est en train de se passer à 7000kms de chez nous !!!

On ne parle pas de la 3ème source d’antibiorésistance créée par l’homme : la fabrication à bas coûts des antibiotiques en Asie.

La contamination environnementale que ces usines engendrent accélère l’obsolescence des médicaments.

Dans un avenir plus proche qu’on ne le pense, aucun médicament ne pourra plus tuer ces super bactéries mutantes créées par l’homme.

GODZILLA EST LÀ !!! → LES SUPERBACTÉRIES !!! Capables de résister aux 3 principales familles d’antibiotiques.

On en revient toujours à une histoire de gros sous

À force de jouer aux apprentis sorciers avec la nature, nous avons créé une arme de destruction massive capable d’éradiquer tous les hommes de la planète.

On court droit à la catastrophe mondiale mais personne ne dit mot ! Les intérêts financiers sont bien trop importants.

  • Mylan,
  • Aurobindo,
  • Hetero drugs,
  • Laboratoires MSN,
  • Neuland,
  • Merck,
  • Sandoz,
  • Sanofi,
  • Pfizer,

ils sont tous là directement ou indirectement via des intermédiaires ou des filiales.[2]

Quand les normes environnementales se sont durcies dans les pays de l’ouest dans les années 90, les fabricants d’antibiotiques ont élu domicile en Asie ou les normes environnementales sont plus flexibles et les coûts bien plus bas.

Ils peuvent à loisir déverser tous leurs déchets dans les lacs et rivières, détruire la faune et la flore sans être vraiment inquiétés.

En 2016 la cour suprême indienne a ordonné aux entreprises pharmaceutiques d’appliquer une politique anti-pollution appelée ZLD (Zero Liquid Discharge = 0 rejet liquide).

Officiellement, ces entreprises sont toutes équipées de ZLD pour traiter les déchets et les eaux usées mais beaucoup ne fonctionnent pas car c’est moins cher de rejeter les déchets dans la nature sans les traiter. Selon Aurobindo, l’équipement complet nécessite un investissement de 9 millions d’euros et un surcoût de fonctionnement de 4,4 millions d’euros par an. [3]

En Inde le tribunal demande au gouvernement de renforcer les contrôles et bien que ce dernier reconnaisse la responsabilité des entreprises pharmaceutiques, il ne les sanctionne pas car nulle part au monde les émissions de produits pharmaceutiques rejetés par les fabricants ne sont réglementées par des normes officielles. Une vraie aberration !!!

De plus, produire des antibiotiques n’est pas vraiment une activité lucrative. Les lourds investissements et les prix faibles de vente nécessitent des volumes importants d’antibiotiques pour en faire une activité rentable.

On marche sur la tête. On nous demande de consommer moins d’antibiotiques d’un côté et de l’autre les entreprises pharmaceutiques sont en surproduction pour être rentables…

70 à 90% des personnes qui reviennent d’Inde sont porteuses de bactéries multirésistantes !

Hyderabad est devenu l’épicentre d’un danger qui peut arriver dans le monde entier. Une vraie fabrique d’antibiorésistance.

C’est comme un bioréacteur géant à ciel ouvert qui produit des bactéries résistantes à toutes formes d’antibiotiques. Les bactéries disparaissent pour la plupart au bout d’un mois sauf si la personne s’infecte à cause de ces bactéries ou les transmet à des personnes en situation de déficit immunitaire.

Selon les estimations, environ 700 000 personnes meurent chaque année dans le monde à cause d’infections résistantes aux antibiotiques, dont 25 000 en Europe[4].

Il faut agir et VITE !!!

J’en appelle à Messieurs Emmanuel Macron (Président de la République Française), David Sassoli (Président du Parlement Européen),  Tedros Adhanom (Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé), et Ram Nath Kovind (Président de la République Indienne) :

Vous ne pouvez plus ignorer ce péril bien réel. Vous devez :

  • imposer partout dans le monde des normes officielles pour les émissions de produits pharmaceutiques rejetés dans l’environnement,
  • sanctionner sévèrement les entreprises pharmaceutiques qui ne respectent pas le ZLD en Inde,
  • entreprendre une vaste opération d’assainissement des zones fortement touchées par la pollution pharmaceutique comme la région de Hyderabad,
  • enrayer cette surproduction d’antibiotique qui n’a pas lieu d’être si ce n’est pour servir les intérêts financiers de Big Pharma.

Signez et partagez cette pétition le plus possible. LE TEMPS PRESSE !!!

Merci


Auteur : Robert Moreau

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (1049)