Nous demandons le RIC, maintenant !

Adressé à : Candidats à l'élection présidentielle française
Nous demandons le RIC, maintenant !

La grogne monte en France. 

Les colères d’avant le covid 19 ne sont pas passées. 

Souvenez-vous en 2019, les rues étaient en proie aux flammes, les voitures étaient retournées, l’Arc de Triomphe a été pillé. (1)

Où est passée la révolte ? Où sont les émeutiers ? 

Elle a été mise entre parenthèses par l’épidémie. 

Mais le pouvoir a peur. Lors des dernières manifestations pacifiques de citoyens contre le pass vaccinal, il avait sorti des blindés. 

Le gouvernement sait que la colère est là. 

Mais beaucoup de Français estiment que leurs revendications ne sont pas entendues. 

Le pouvoir d’achat en baisse 

Les médias évoquent la reprise ou une baisse du chômage. Mais ce n’est pas la réalité de nombreux Français.

Pour eux, la situation économique est mauvaise. 

Car l’inflation est au plus haut depuis longtemps. Selon l’INSEE, elle serait un peu en dessous de 3%. 

Certains experts affirment qu’elle risque d’augmenter fortement. (3)

Aux Antilles elle serait de 20% de plus qu’en métropole. (4)

Les restrictions de libertés sont venues s’ajouter à une conjoncture économique et sociale difficile. 

C’est de là qu'est partie la contestation. 

Et l’une des premières demandes des Antillais est que Paris cesse de leur imposer ses vues à tout moment. 

Un pouvoir qui affiche de plus en plus son mépris

La demande est en réalité partout la même : les Français demandent aux autorités qu’elles cessent leur mépris.

Quand Emmanuel Macron affirme vouloir “emmerder” une partie des Français, tous les Français savent qu’il va trop loin. 

Il n’est plus le Président de la République, celui qui est au-dessus des partis mais qu’un candidat comme les autres, un homme qui aime les polémiques. 

Quand, au moment de la crise des gilets jaunes, Emmanuel Macron est allé voir les maires dans les villages, il a fait des sermons durant plusieurs heures puis a répondu à une ou deux questions choisies à l’avance. 

Ses visites ont paru factices. 

Jamais, depuis la 2e guerre mondiale, le lien entre l’exécutif et les citoyens n’a semblé aussi rompu. 

Le modèle Suisse

Il est possible, pourtant, de faire les choses autrement. 

Il existe une solution simple pour redonner confiance aux Français. 

Cette solution s’appelle le référendum d’initiative citoyenne. 

Les citoyens s’ils sont suffisamment nombreux peuvent demander qu’une législation soit soumise au vote. 

Cela permet d’adopter des décisions en concertation avec le peuple. 

Avec le RIC, les Français n’auraient pas l’impression de donner leur avis une fois tous les 5 ans !

En Suisse, le système des votations, équivalent au RIC, existe depuis 1848. (9)

Les citoyens sont convoqués jusqu’à 4 fois par an, parfois sur plusieurs sujets. 

Il s’agit de thèmes importants comme les droits et les libertés de chacun, l’organisation de la justice, les traités internationaux, le rapport aux religions, la santé, etc. 

Cela s’appelle aussi la démocratie directe. 

Il existe également des mécanismes de référendum d’initiative citoyenne en Slovénie. (10)

Aux Etats-Unis et en Allemagne, il n’existe pas de RIC fédéral mais les votes locaux à l’initiative des citoyens sont possibles. 

Passer du RIP au RIC 

En France, il existe déjà un système de Référendum d’initiative partagée. 

Cette mesure a été introduite en 2013. La Constitution avait été modifiée en ce sens. 

Si 10% des électeurs et 1/5e des parlementaires se saisissent d’un sujet, il peut être soumis à référendum. 

Mais cette procédure est si complexe qu’elle n’a jamais été utilisée. 

Par ailleurs, cette procédure, si elle devait être lancée, peut aboutir à un simple débat parlementaire. 

Les responsables politiques ont mis un double verrou au RIP. 

Le peuple ne peut toujours pas s’exprimer. 

1 million d’électeurs sur une plateforme libre 

La France et les Français ont besoin d’un RIC opérationnel. 

Rien ne s’oppose à cela, ni la Constitution dont l’article 11 est consacré aux référendums, ni les contraintes techniques. 

L’administration dispose aujourd’hui d’un système efficace et sécurisé de traitement des données. 

Ce système s’appelle France Connect. 

Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes libres permettant de lancer des pétitions comme LesLignesBougent, Change, Avast ou d'autres. 

Il suffirait que ces plateformes soient associées à France Connect. 

Il suffirait de demander que 1 million de signataires soient réunis. Le RIC serait alors déclenché. 

Une mesure pour la paix sociale 

Aidez-nous à convaincre nos candidats aux élections présidentielles d’introduire le RIC national et local, s’ils devaient être élus. 

Ce serait alors une victoire pour tous !

Soyons des milliers, des centaines de milliers à demander le RIC. 

Exigeons de chacun des candidats qu’il s’engage sur cette mesure. 

Signez l’appel à la démocratie directe ci-dessous. 

Faites signer vos voisins et vos proches. 

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes aura été réglé en quelques mois s’il y avait eu un RIC local ou national.

Les questions sociales, environnementales ou encore la gestion de l’hôpital public pourraient être soumises à la volonté du peuple. 

Sur ces sujets, il est possible de trouver des compromis au-delà de la politique partisane. 

Or, cela n’est pas possible lors d’une élection présidentielle. 

Obtenons le RIC à l'élection pour que tout le monde gagne !

Un grand merci !

Aymeric et David,

Co-fondateurs de LesLignesBougent.org

Appel à la démocratie directe !

Nous voulons le RIC maintenant !

À l’attention des candidats aux élections présidentielles, dont Emmanuel Macron

Mesdames et messieurs, candidats aux élections présidentielles :

  • Madame Nathalie Arthaud,
  • Monsieur Nicolas Dupont-Aignan,
  • Madame Anne Hidalgo,
  • Monsieur Yannick Jadot,
  • Monsieur Jean Lassalle,
  • Madame Marine Le Pen,
  • Monsieur Emmanuel Macron,
  • Monsieur Jean-Luc Mélenchon,
  • Madame Valérie Pécresse,
  • Monsieur Philippe Poutou,
  • Monsieur Fabien Roussel,
  • Monsieur Eric Zemmour,

Vu que l’un des moyens les plus efficaces de créer du dialogue social est de demander leur avis aux citoyens ; 

Vu que pour ce faire, il suffit d’adopter dans la Constitution, le référendum d’initiative citoyenne (RIC) ;

Vu qu’il existe déjà un article consacré au référendum d'initiative partagée entre les électeurs et le Parlement mais que cette mesure n’est pas applicable ;

Vu que cette idée était présente dans le projet de constitution girondine de 1793 ; (12)

Vu qu’elle constitue une attente forte d’une majorité de Français ;

Vu que la France possède déjà un système sécurisé pour le vote en ligne avec le système France Connect ;

Vu que le RIC fonctionne en Suisse sous la forme de votations régulières ayant lieu plusieurs fois par an ;

Vu que ce système fonctionne à la satisfaction des citoyens helvètes depuis 1848 ;

Vu que les Français sont prêts pour adopter un tel dispositif ; 

Vu donc, que toutes les conditions historiques, culturelles, sociales, juridiques et techniques sont réunies pour l’adoption d’un RIC effectif ;

Nous vous demandons de vous engager à instaurer le RIC national et local si les Français vous désignent à la mandature suprême. 

Salutations citoyennes,

Auteur : Aymeric et David, co-fondateurs de LesLignesBougent.org

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires