Planter des arbres, c’est bien. Le faire intelligemment, c’est mieux !

Adressé à : Madame Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique

Planter des arbres peut être nocif pour l’environnement

Depuis plusieurs années, nous cherchons sans cesse à replanter des arbres.

De nombreuses associations se sont spécialisées dans le domaine, des entreprises offrent des arbres en cadeau à leurs clients les plus fidèles et nous pouvons même télécharger un moteur de recherche qui replante des arbres grâce à nos recherches.

Nous sommes tous d’accord pour dire que les arbres sont indispensables à la survie de notre planète et à notre santé.

En effet, nous avons pour habitude de dire qu’ils sont les poumons de la Terre.

Ils sont à l’origine de notre oxygène, ils permettent la survie de la faune et de la flore, ils filtrent l’air et absorbent les polluants.

Or, il faut savoir que ces arbres replantés n’ont rien à voir avec l’image que nous avons de ce geste.

Une forêt naturelle regorge d’animaux sauvages, de fougères, de mauvaises herbes et d’une multitude d’autres espèces.

Les arbres qui sont plantés le sont en monoculture. Cela signifie qu’il n’y a que des arbres qui sont mis en terre ce qui n’est pas naturel du tout.

La monoculture pose pourtant de nombreux problèmes et peut même être un danger pour l’environnement.

En effet, cette technique a tendance à appauvrir les sols et à stocker le CO2 seulement sur une période limitée.

Ce dernier est ensuite relâché dans la nature comme si l’arbre n’avait jamais fait son rôle principal.

Plus dangereux encore, cette culture peut entraîner le développement excessif des destructeurs de cultures comme les maladies et les parasites.

Pour les enlever, il faudra ensuite utiliser des produits hautement toxiques autant pour nous que pour l’environnement.

Si trop d’espèces identiques sont présentes dans un même espace, l’écosystème peut être bouleversé.

Enfin, si les arbres produisent des fruits, les insectes pollinisateurs voient leur système immunitaire s’affaiblir.

N’oubliez pas que s’ils disparaissent de notre planète, nous n’aurons plus accès à de bons fruits et légumes chaque année.

Le but de la replantation est alors totalement contraire à notre intérêt.

L’ONU compare d’ailleurs les plantations d’arbres à des « puits à carbone ».

Généralement, la monoculture permet d’augmenter le rendement productif.

En effet, les arbres sont alignés, sont génétiquement modifiés et ont la même taille.

Il est donc plus facile et plus rapide de récolter la production.

Ainsi, le producteur réalise des économies aux dépens de l’environnement en nous faisant croire que la plantation se fait dans notre intérêt.

Dans certains pays, il est même recommandé de planter des arbres pour échapper à des amendes.

L’utilisation du prétexte écologique pour servir ses intérêts financiers n’est-il pas contraire aux valeurs que nous souhaitons promulguer ?

Miser sur les forêts naturelles !

NON la plantation n’a rien à voir avec les forêts naturelles que nous explorions pendant notre enfance.

Il faut, dès maintenant, transformer nos plantations monocultures en forêts naturelles en arrêtant cet alignement des arbres et en insérant de nouvelles espèces.

La nature se chargera ensuite de faire son travail.

Il existe d’autres solutions plus intelligentes pour repeupler notre planète tout en ayant un contrôle sur la nature comme les forêts urbaines et la méthode Miyawaki.

Personne ne voudra arrêter cette culture du jour au lendemain.

C’est la raison pour laquelle il faut favoriser les initiatives locales en accordant des financements et des subventions.

Arrêtons de penser que planter un arbre est un beau geste.

C’est exactement ce que les producteurs cherchent à nous faire croire pour cacher le réel motif de cette « conscience écologique ».

Nous devons désormais pousser nos pouvoirs publics à introduire plusieurs espèces dans un même lieu.

Signez la pétition pour que le ministère de la Transition écologique puisse comprendre le problème et agir !


Auteur : Alice G.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (129)