POUR la généralisation dans toute la France des consultations RÉHAB-COVID

URGENCE : LE SYNDROME POST-COVID ou COVID LONG N’EST PAS UN FAKE !!!

Adressé à : Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

« Je suis terrassée par la fatigue » … « Les spécialistes ont mis ma parole en doute » …

Des milliers de personnes témoignent en France et à l’étranger de symptômes post-covid persistants. Les hashtags sur twitter (#apresJ20, #apresJ60 ou #apresJ120) pullulent de témoignages de personnes dans le désarroi le plus total.

Si les 2/3 des personnes infectées par le virus sont asymptomatiques1, une personne sur 50 (2%) présente des symptômes de longue durée après 90 jours selon les données de l’application Covid Symptom Tracker.

Cette application a été utilisée par environ quatre millions de personnes au Royaume-Uni. 12% des personnes présentaient encore des symptômes après 30 jours2.

Le CHU de Rennes parle lui de 15 à 20% de leurs patients qui présenteraient toujours des symptômes deux mois plus tard.3

Imaginez combien de personnes souffrent de ce mal !

Plus de 50 millions de personnes ont été infectées par le coronavirus dans le monde à ce jour4. Si 2% présentent des symptômes de longue durée après 90 jours, on parle d’au moins 1 million de personnes atteintes de ce fléau, COVID LONG.

Vous vous rendez-compte ? 1 000 000 de malades !!!

Ces personnes, souvent des jeunes femmes actives (entre 40 et 50 ans)5, se plaignent d’une résurgence de leur symptômes quelques semaines après avoir eu une infection au coronavirus. Une infection qui était généralement bénigne à modérée.

Certaines ne peuvent même plus travailler !

Les symptômes sont6 :

  • immense fatigue paralysante,
  • essoufflements,
  • toux,
  • douleurs articulaires et ou musculaires,
  • problèmes d’audition et de vue,
  • maux de tête,
  • perte de l’odorat et du goût,
  • dépression,
  • anxiété,
  • difficulté à penser clairement,
  • crises de tachycardie intenses…

Ces malades sont rarement pris au sérieux par les médecins généralistes qui leur prescrivent des tranquillisants ou des antidouleurs plutôt que d’essayer de les soigner, comme en témoigne Pauline, qui a eu la chance, elle, d’être suivie par un infectiologue :

« J’ai aussi constaté que certaines personnes n’étaient pas suivies, que leur médecin généraliste ne les avait pas envoyés voir des spécialistes. Elles restent toutes seules chez elles, avec simplement du doliprane ».7

Elles restent surtout seules avec leurs symptômes et l’incertitude qui l’accompagne : une grande source d’anxiété…

Au lieu de les aider, le monde médical laisse que les dysfonctionnements dont elles souffrent s’installent durablement pour devenir une maladie chronique…

Pourquoi ?

  1. Le monde médical est D É B O R D É !!!
  2. Les médecins généralistes ne sont pas formés pour traiter le syndrome post-covid …
  3. Les scientifiques ne savent pas pourquoi les symptômes persistent aussi longtemps pour certaines personnes.

Pierre Tattevin, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Rennes à sa théorie. Il pense « que ce sont les patients les plus solides, avec des systèmes immunitaires forts, qui ont le plus de risque de faire ces symptômes au décours de la Covid ».8

Pourtant, la médecine peut venir en aide aux personnes atteintes du syndrome post-covid.

Une consultation en 4 étapes

L’Hôpital Foch, à Suresnes, a créé une consultation « Réhab-Covid », qui propose un bilan personnalisé.9

L’équipe de spécialistes examine le malade en fonction de 4 critères principaux10 :

  • importance de la perte de poids en phase aiguë
  • gène respiratoire,
  • déconditionnement musculaire,
  • syndrome anxieux.

Le patient rencontre 4 spécialistes différents : un kinésithérapeute, un diététicien, un psychologue et un médecin rééducateur.

Suite à ces entretiens, l’équipe de spécialistes peut poser son diagnostic. Les solutions proposées sont « sur mesure » et dirigent la plupart du temps les malades vers des praticiens extérieurs. Les malades sont revus au bout de deux mois puis au bout de six mois pour suivre leurs progrès.

De plus, l’Hôpital Foch a mis à disposition des médecins généralistes un guide ainsi que 2 questionnaires qui leur permettent d’effectuer un premier diagnostic dans leur cabinet, quand ils reçoivent des patients guéris du coronavirus mais qui se plaignent encore de troubles.11

Malheureusement, ce genre de consultation « Réhab- Covid » n’est pas ou peu connue des médecins généralistes et l’hôpital Foch ne suit que ses propres patients du Covid.

Monsieur le Ministre des Solidarités et de la Santé, les syndromes post-covid doivent être pris au sérieux. Ne laissez pas des dizaines de milliers de personnes en France dans la souffrance, l’incertitude et la solitude. Nous vous demandons de :

  • diffuser auprès des médecins généralistes le guide de l’Hôpital Foch
  • généraliser les consultations « Réhab-Covid » en France

Merci pour votre soutien et votre solidarité.

Signez et diffusez le plus possible autour de vous cette pétition pour que les personnes atteintes du syndrome post-covid puissent recevoir l’assistance nécessaire. Vous êtes peut-être l’une d’elles, ou vous en connaissez une autour de vous.


Auteur : Marc B.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (65)