Pour un règlement municipal et provincial qui plafonne les profits de la spéculation immobilière résidentielle

Adressé à : Mairesse Valérie Plante; Premier Ministre François Legault ; Ministre de la Métropole Chantal Rouleau
Pour un règlement municipal et provincial qui plafonne les profits de la spéculation immobilière résidentielle

ATSA propose une solution concrète pour décourager les spéculateurs immobiliers à faire de notre ville un nouveau Toronto ou Vancouver. 

 

Voici notre revendication :

 

Que la Ville de Montréal et le Gouvernement du Québec adopte un règlement qui plafonne à 15% le profit de tout bien immobilier résidentiel qui n’a pas été habité par le propriétaire ou sa famille pour au moins deux ans et qui est revendu en moins de 5 ans. 

 

Cette pétition sollicite tous les citoyens à appuyer ce combat.

Page Facebook à partager

 

Ainsi, un bien immobilier de 500 000$ pourra engendrer un profit maximal de 75000$ soit 15 000$ par année. Très peu d’investissements offrent autant de garanties et de rendements. Personne ne serait perdant. En effet, il faut mesurer les nombreux impacts négatifs sur l'ensemble de la société et de la planète lorsque nous laissant une poignée de personnes s'enrichir sur le dos d'un bien aussi essentiel que le logement. Nous pouvons aussi mesurer les gains importants pour l,économie locale qu'un tel règlement apporterait : Plus d’argent dans les poches des gens = plus d’argent dans les commerces locaux et surtout, moins d’étalement urbain à l’heure où les changements climatiques sont sur toutes les lèvres. 

 

La solution de la construction de logements dits abordables évite le cœur du problème qui est le droit d’utiliser le logement comme un bien d'investissement à haut rendement. Tout comme le prix du lait est plafonné pour cause de nécessité, le logement ne devrait pas être utilisé pour des fins de profits faramineux de 100 à 300 %. Nous voulons que Montréal se démarque comme une ville où il fait bon vivre et cela ne passe pas que par le transport actif mais par la capacité de se loger, de devenir propriétaire, de rêver à son avenir et à celui de sa famille. 

 

Nous demandons à la Mairesse de Montréal, au Premier Ministre Legault via la Ministre de la Métropole Madame Chantal Rouleau de réagir activement à cette demande afin que cesse ce cirque exponentiel de la hausse de l'immobilier résidentiel à Montréal en premier lieu puis dans les grandes villes du Québec.

Auteur : ATSA

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires