Prévention et plan d’actions contre le moustique tigre !

Adressé à : Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé.

La France est de plus en plus touchée

 

Avec la crise sanitaire du COVID-19, nous avons totalement oublié de parler d’un nouveau fléau qui touche de plus en plus de régions en France : le moustique tigre. 

Alors qu’il était possible de le retrouver uniquement dans le Sud ces dernières années, il se rapproche du Nord petit à petit. 

Même Paris est en vigilance rouge. Des signalements sont dénombrés chaque jour.

Certes, le moustique tigre est respectueux de l’environnement et dans la majorité des cas, les Hommes n’auront qu’une simple piqûre qui va guérir en quelques jours. 

Cependant, il peut aussi transmettre des maladies tropicales particulièrement dangereuses. Tout d’abord, il est capable de vous transmettre le chikungunya

Cette maladie apparaît subitement après quelques jours d’incubation. 

Elle déclenche une fièvre très élevée, des douleurs articulaires, des maux de tête et une forte fatigue.

 En fonction de la fragilité du malade, le décès peut intervenir après plusieurs semaines de souffrance.

Il peut également transmettre la dengue

Si elle est bénigne, la victime ne ressentira que des symptômes semblables à une bonne grippe. 

Toutefois, si elle est hémorragique, la personne se videra littéralement de son sang. Sans traitement rapide, elle peut tuer.

Le risque épidémique est bel et bien présent et il ne faut pas l’oublier. 

Certains départements français comme La Réunion ont déjà connu des épidémies de dengue à cause notamment de la présence du moustique tigre dans la zone géographique.

Ce n’est pas parce que nous sommes en métropole que nous sommes épargnés. 

Nous venons de connaître la pire crise sanitaire de notre siècle. 

Il serait dommage de ne pas anticiper et de ne pas se préparer à une future pandémie.

 

Une éradication du moustique est nécessaire

 

Encore aujourd’hui, la plupart des Français sont incapables de distinguer le moustique tigre et le simple moustique. 

Une vaste campagne de prévention et de sensibilisation doit être mise en place sur tout le territoire et principalement dans les zones rouges. 

Plus les personnes sont conscientes rapidement du fait qu’elles ont été piquées par un moustique tigre, plus la médecine pourra agir pour les tester et les soigner. 

Il faut inciter les personnes à venir se faire dépister lorsqu’ils se font piquer par un moustique qui n’est pas ordinaire. 

Certains gestes peuvent prévenir l’apparition du moustique tigre. 

Il faut par exemple apprendre aux particuliers à ne pas laisser de l’eau stagner.

Un plan d’actions doit être mis en place par le gouvernement dès qu’un moustique tigre a été signalé dans un quartier. 

La ville de Genève prend cela très au sérieux. 

Chaque habitant est contacté pour se voir apporter des recommandations et la zone est entièrement nettoyée. 

Pourquoi ne pas faire cela aussi en France ?

Bien entendu, la neutralisation du moustique tigre ne doit pas se faire au détriment de l’environnement. 

Le répulsif doit être non nocif.

Notre rapidité à agir peut sauver des vies et nous empêcher de connaître une nouvelle épidémie. 

En signant cette pétition, vous permettez au gouvernement de prendre conscience de l’ampleur du danger. 

C’est ensemble que nous pouvons trouver des moyens efficaces.


Auteur : Georges L.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (584)