Protégeons le miel Français !

Adressé à : Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume

Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation,

Vous n’êtes pas sans savoir les difficultés auxquelles doivent faire face tous les jours les apiculteurs français, mais aussi les acheteurs de miel dans leurs choix de consommation.

En effet, le marché du miel français souffre visiblement d’un manque de transparence et d’une concurrence déloyale.

De nos jours, sur les étalages des marchés, c’est jusqu’à 50% de miel étranger qui est présenté.

Il est parfois difficile pour les consommateurs de prendre conscience des enjeux relatifs au miel qu’ils consomment.

Notre gouvernement doit promouvoir et protéger le miel français !

Il a ainsi été observé que des traces de glyphosate étaient présentes dans certains pots de miel vendus en supermarché.

 

Il n’est par ailleurs pas non plus acceptable que du miel soit vendu comme venant d’Espagne, alors qu’en réalité une partie provient de Chine et a été importée puis mélangée au produit espagnol.

miel d'oranger - espagne

En ce sens, il est estimé que 47% des miels vendus directement pourraient être considérés comme des « fraudes à l’importation ».

Par ailleurs, du « faux miel » est également commercialisé. Celui-ci est alors composé de sirop de sucre de Malte ou bien de riz, parfois enrichi avec des pollens, et provient également de Chine. Pourtant, les acheteurs ne sont pas en mesure de différencier cette pâte de sucre d’un miel réel.

Consommateurs et apiculteurs français doivent être protégés contre ces pratiques déloyales et obscures.

Les appellations protégées tel que « Label Rouge », « IGP » et « AOP » doivent donc être défendues et privilégiées puisqu’elles garantissent la qualité des produits.

S’agissant de l’usage des pesticides, l’Espagne peut être prise en exemple. En effet, grâce aux grands espaces inhabités et inexploités, la présence de pesticides dans le miel est beaucoup plus réduite.

Cela pose des avantages en termes de santé des consommateurs, qui ne sont alors pas exposés à ces produits, mais également pour les abeilles qui connaissent un taux de moralité bien plus faible qu’en France.

Ainsi, alors que les abeilles françaises souffrent d’un taux de mortalité de 30%, leurs voisines espagnoles ne décomptent que 5% de perte.

Les miels étrangers pourraient par ailleurs faire l’objet d’un étiquetage plus strict, permettant de garantir une traçabilité réelle et efficace.

Signer cette pétition c’est donc faire le choix d’un traitement plus juste des apiculteurs français. C’est aussi soutenir une production plus durable et raisonnée, protégeant les ressources et les abeilles, et d’une consommation plus engagée en tant que citoyen.


Auteur : Yves Bremond

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (2656)