Reconnaissance officielle de la légitimité du statut de la non-vaccination par le président de la république et par le g

Adressé à : Emmanuel Macron, gouvernement français, parlementaires français
Reconnaissance officielle de la légitimité du statut de la non-vaccination par le président de la république et par le g

LETTRE OUVERTE D'UNE PERSONNE NON VACCINEE ET FIERE DE L'ETRE A

MON EMMERDEUR MALHONNETE A L'ÉLYSEE E. MACRON


LETTRE OUVERTE D'UNE PERSONNE NON VACCINEE ET FIERE DE L'ETRE,

CITOYEN DU MONDE, DE NATIONALITE FRANÇAISE, A MON EMMERDEUR

MALHONNETE A L'ÉLYSEE E. MACRON


LRAR [...que j'ai envoyé à l'Élysée, le 24 janvier 2022]


Dans la présente lettre, je m'exprime uniquement et exclusivement au mon nom propre d'un

simple citoyen du monde de la nationalité française, non vacciné et fier de l'être, que je suis.

En effet, me déchoir de la citoyenneté française, même par une déclaration orale, en

étant un président français en exercice comme vous l’aviez fait, est un acte immoral… et donc

: malhonnête.

Personnellement. Dans le contexte dans lequel vous l'aviez fait, je ne vois pas comment tout

ceci pourrait être de l'humour… Quant à moi, étant donné que manifestement, nous ne

partageons pas les mêmes valeurs et donc…, car c'est probablement le cas, nous ne pouvons

pas être d'accord sur grand-chose. Ainsi… Je ne rigole pas donc, par conséquent, avec

l’emmerdeur que vous êtes.

Partie première de la lettre. La déclaration.

Même si la malhonnêteté de votre acte est évidente. Car, de point de vue universel et humain

est une escroquerie. Une atteinte à la solidarité entre les Français, en plus. Je tiens à

m’exprimer cependant par la présente lettre ouverte sur la légitimité et sur la pertinence du

mon raisonnement qui me conduit à la non-vaccination.

Partie seconde de la lettre. La légitimité.

La légitimité d’une décision de non-vaccination au regard de l’état de droit universel, du droit

universel international (La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme,) et du droit

français.

- LA LEGITIMITE DIRECTE. DECOULANT DIRECTEMENT DES LOIS

ACTUELLEMENT EN VIGUEUR.

1. Le droit universel international.

Outre l’article 25, aléa 1, de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, qui avant tout

exprime la volonté d’un état d’esprit de la solidarité entre les hommes, je choisis l’article 3 e

comme celui qui convient le mieux ici :

« Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. »

Voici, en suppléant, ledit l’article 25, aléa 1, qui « transpire » de l’esprit de la solidarité entre

les humains à l’égard de différents besoins vitaux et des aléas de la vie :

« Article 25. 1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son

bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les

soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas

de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte

de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté. »

2. Le droit français actuellement en vigueur.

La législation française garantit le droit à la liberté de conscience et l’inviolabilité du corps

humain, et donc, le droit à la non-vaccination par le même… : « Aucun acte médical ni aucun

traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne ». La loi

du 4 mars 2002 du code de la santé publique.

En outre, l'accès gratuit aux soins médicaux est garanti pour tous par les biais du code de la

santé publique : Articles L1110-1 et L1110-3.

Ces droits sont réaffirmés dans la " Charte de la personne hospitalisée ".

Pour les enfants, le même code de la santé publique affirme « Le droit au consentement et au

refus pour le mineur », c’est l’Art L 1111-2, et 4 et L 1111-2 qui le précisent. Ils affirment

aussi l’obligation du respect du principe du consentement. L’Art 1111-5-1 garantit la

reconnaissance du « droit de recevoir eux-mêmes l’information et de participer à la prise de

décision les concernant d’une manière adaptée à leur degré de maturité », et exige « l’avis du

représentant légal du mineur (ou du majeur sous tutelle) » …qui « doit être systématiquement

recherché ».

- LA LEGITIMITE PROFONDE (INDIRECTE).

Droit universel qui résulte, le plus simplement, de la logique … de la vie … ( !) (Même si

c'est quelque chose que vous ignorez, tout en choisissant, délibérément… de le faire,

enfin, je le suppose…)

Paragraphes suivants j’inclus, car en dénonçant une escroquerie je peux me tromper, peut-

être…( ?) …, car les lois, et donc aussi les droits peuvent changer, et vous vous projetez sur

ce qui aura lieu…, et c'est de cette éventualité-là dont il est question ici.

…C'est un sujet très profond et c'est pour ça que je ne l'aborderai que d'une manière

expansive, laissant donc à penser par Vous-mêmes (je m’adresse ici aussi, et même surtout,

aux chers lecteurs tiers de la présente,) et d’entrer – par Vous-mêmes … – dans les

profondeurs du sujet.

Je fais de la sorte parce que, simplement, je n'ai pas d'autre choix. En d'autres termes, ici, je ne

peux pas pour des raisons purement physiques d'épuiser entièrement du sujet, parce que la

lettre aurait quelques centaines de pages …j'en suis désolé. Je le fais par contre dans un autre

texte - ouvrage, dans un livre que je suis en train d'écrire, que j’ai commençais bien avant le

début de la pandémie.

N'ayant pas alors d'autre choix je me contente donc de ces quelques « petits » lignes qui

suivent et de ma méthode peu courante ; expansive :

Le tout tient sur la hiérarchie de valeurs.

Voici la mienne :

- 1. La vie, comprise comme le grand ensemble à l'échelle de la planète. C’est la

valeur sacrée et absolue.

- 2. Ma vie particulière, d'un simple citoyen que je suis.

- … Etc. … Etc. …

Le retour à la normale signifie aujourd'hui le retour à la situation dans laquelle notre

civilisation thermo-industrielle détruit par son fonctionnement – normal – la vie biologique

sur la planète.

Dans le contexte, il est pertinent selon moi de nommer notre civilisation comme la

Civilisation de l'Homme Ayant Choisi le Mode de Consommation Economique Comme le

Mode Principal. Ce qui fait référence à sa condition monétariste.

N'étant pas un ennemi de la monnaie en tant que telle, car j'en suis conscient qu'actuellement

l'humanité ne peut pas se maintenir en vie autrement qu'à l'aide de la monnaie, j’entrevois «

seulement » son autre gestion. Et ça en commençant par son concept tout nouveau… Mais

ceci je pense que Vous, Chère Lectrice, Cher Lecteur, et vous monsieur Macron, avez

compris …fait les sujets du livre.

Pour résumer.

Je suis pour que nous nous réunissions – Tous – autour de la Vie. Car c'est la seule chose

autour de laquelle pouvons-nous réunir réellement.

A BAS LES DIVISIONS ! !

Partie troisième de la lettre. La pertinence.

La pertinence du mon raisonnement qui m'avait conduit à la non-vaccination.

Jouissant de la liberté de pensée ainsi que celle de l’expression, tout en restant à ma place d'un

simple citoyen et tenant de l'empirisme que je suis, mon raisonnement qui me conduit à la

non-vaccination, tient sur les arguments qui suivent :

1. L'Humanité ne connaît pas bien des virus à ce jour. Regardons la vidéo « Bilan de l'année

2021 » avec le prof. Didier Raoult, disponible sur You Tube. Car c'est un bel exemple de

sincérité, de dignité et d'humilité de notre meilleur spécialiste dans le domaine. D'humilité

face au virus, où le professeur Didier Raoult – même ! – reconnaît par ses propos qu'il ne

comprend pas tout sur le COVID-19. Voici le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=wCBZ0NYqewU

2. Quand on ne connaît pas, on ne jeu pas avec la mort.

3. Le plus intelligent dans ce cas est d'éloigner le virus physiquement, tout comme l'ont fait

les Chinois ainsi que quelques d'autres pays.

4. Autre résolution intelligente et raisonnable dans le cas de figure d'un virus pas très mortel,

comme le COVID-19, est de ne pas prendre de risques de la prévention (médicament

préventif qui est le vaccin, et donc inoculable à titre de prévention à l’ensemble de la

population...), mais concentrer tous nos efforts sur les traitements, et donc sur les

médicaments classiques que je décrirais ici comme post-contagion… que ne l'on administre

(et ne pas inocule) qu'après contagion (symptomatique uniquement… normalement, en

plus…)

On voit clairement que c'est un objectif chiffrable qui a pris le dessus et ne pas la raison,

selon moi, car systématiquement sont les traitements qui se retrouvent « torpillés » par

les gouvernements des pays occidentaux, d'une manière générale, ce qui est donc aussi le

cas de la France. Et ce sont les médicaments préventifs, les vaccins, qui sont favorisés.

En outre. D'une manière générale en Occident, d'une manière particulière en France – le

gouvernement français ne remplit pas sa fonction régalienne fondamentale qui est :

Protéger la vie et la santé des citoyens français face à la pandémie

Ceci relève du savoir et ne pas de la croyance. En d'autres termes ceci est un :

Fait

La raison : Le gouvernement français actuellement en exercice n'a pas ni d'autorité ni de

sérieux, nécessaires, pour le faire.

L'argument :

Si le virus COVID-19 aurait était plus dangereux, plus mortel qu’il ne l’est, nous aurions été,

tous, ses victimes d'une manière directement proportionnelle ou presque de sa mortalité et

de sa virulence, plus dangereuse aussi alors en ses symptômes inhérents (…)

Car, le problème, c’est que le gouvernement français n’est pas capable de circonscrire

physiquement un foyer d'un virus afin de l'éloigner par la suite physiquement (comme, à titre

d'exemple, l’avait fait le gouvernement chinois en Chine) ou, disons donc par métaphore, de

stopper l’épidémie dans l’œuf.

Seules mesures raisonnables, selon moi, et jaugez-le par votre propre esprit… qui s'imposent

en cas d’une prolifération d'un virus nouveau et mal connu est de stopper la pandémie dans

l’œuf. Physiquement. Mais pour ça, comme je viens de l’exprimer, ni le gouvernement

français en particulier, ni les gouvernements des pays occidentaux d'une manière générale,

n'ont pas ni de suffisamment d'autorité ni de sérieux.

Fait sur la Planète Terre. Pays : Espagne. Ville : Torrevieja. Le 24 janvier 2022

Je vous emmerde avec tout votre gouvernement

[Pas d’un signe de la solidarité avec le peuple et de la désolidarisation avec l’emmerdeur du

peuple que vous êtes, de la part d’aucun des membres du gouvernement, à ce jour]

Déshonneur à vous,

Staniszewski Tomasz

Auteur : STANISZEWSKI Tomasz

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires