Pour la réintroduction de l’ISF dès l’année prochaine !

Adressé à : Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française

Un pays en crise économique

Cette année, et certainement les années qui arrivent, nous allons connaître une crise économique et sociale sans précédent.

La crise de la COVID-19 plonge le pays dans une véritable détresse et nous sommes encore loin d’en être sortis.

L’État est obligé de s’endetter et d’emprunter des milliards d’euros pour sauvegarder des emplois, aider les hôpitaux, financer notre système de sécurité sociale, soutenir les entreprises et les personnes les plus précaires.

Mais qui va rembourser tout cet argent ?

Nous entendons souvent le gouvernement évoquer de l’argent qui tombe du ciel, mais il ne parle jamais de l’après. Dans tous les cas, nous allons devoir trouver un moyen de rembourser.

Qui va payer cette dette ? Jamais la France ne s’est autant endettée en si peu de temps.

La France est de plus en plus inégalitaire

Alors que la pauvreté gagne du terrain dans la population française, certaines personnes ont profité de la crise sanitaire pour s’enrichir davantage.

Devinez qui ? Il s’agit des grosses fortunes bien sûr.

En effet, les plus riches n’ont pas eu à subir un chômage partiel ou une suppression d’emploi. Ils ont pu confortablement profiter de leurs dividendes sans avoir à payer l’ISF.

D’ailleurs, le ministre des Finances, Monsieur Le Maire, nous a incités à consommer parce que les Français auraient épargné énormément d’argent pendant le premier confinement.

Il s’avère qu’en réalité, les deux tiers de la somme annoncée par le gouvernement appartiennent à 20 % des Français les plus riches.

Ce n’est pas étonnant, le Français basique ne peut pas épargner autant en si peu de temps puisqu’il continue à devoir payer son loyer, ses charges et sa nourriture avec un salaire qui a baissé.

Un rapport du gouvernement a prouvé que la fortune des 0,1 % les plus riches et que les dividendes ont nettement augmenté depuis la suppression de l’ISF à votre arrivée au pouvoir.

À ce jour, aucun bénéfice n’a pu être mis en lumière sur l’économie et sur la vie de la société en général. Il faut parfois accepter l’échec plutôt que de perdurer et de tout perdre.

Encore une fois, c’est au petit Français honnête de se serrer la ceinture.

Les prix augmentent, les salaires restent stables, et même parfois baissent. Le chômage explose à cause des entreprises qui forment après le confinement.

Les associations d’aide alimentaire n’ont jamais eu autant de demandes. Et il y a fort à parier que les taxes et les impôts vont bientôt augmenter pour nous.

Le rétablissement immédiat de l’ISF

De qui êtes-vous le Président Monsieur Macron ? Selon notre Constitution, vous êtes censé représenter le peuple qui est le seul propriétaire du pouvoir.

Vous avez été élu par le peuple. 20 millions de Français ont fait le choix de vous faire confiance en 2017.

Parmi ces 20 millions de personnes, il y avait une grande diversité.

Il y avait certes des personnes riches, mais aussi et surtout des personnes en situation précaire, des ouvriers et des chômeurs qui ont désormais des difficultés à remplir leurs placards et la situation ne risque pas de s’arranger.

Si vous deviez compter sur les plus riches pour être élu, vous n’auriez même pas passé le premier tour.

Est-ce à nous, Français « d’en bas », ouvriers, petits artisans, employés, chômeurs, retraités, étudiants de payer à la place des grosses fortunes parce que vous refusez de rétablir l’ISF ?

Vous ne pouvez pas vous permettre à un an et demi des élections présidentielles de perdre la quasi totalité de vos électeurs.

Le peuple vous demande aujourd’hui de rétablir l’ISF au prochain projet de loi de finances.

Un petit effort de la part des plus aisés peut nous aider à sortir de la crise, à garantir la justice sociale et à rendre la répartition des ressources plus équitables.

Cette fois-ci, disons non à l’injustice sociale. Ce n’est pas à nous de payer pour les plus grosses fortunes qui ont profité de la COVID-19 pour s’enrichir encore plus !

Signez vite cette pétition avant que le projet de loi de finances ne soit adopté !


Auteur : Hervé C.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (250)