Satellites mis en orbite : la nouvelle guerre des étoiles ?

Adressé à : Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Un véritable feu d’artifice constant au-dessus de nos têtes !

Le ciel n’appartient à personne, l’atmosphère et les orbites non plus.

C’est ce qui fait la beauté de l’espace.

7 milliards de personnes vivent en dessous.

Ils subissent ses caprices, ses temps pluvieux ou ses ensoleillements.

Mais surtout, la population est libre de pouvoir observer la grandeur de la nature qui se déroule au-dessus de sa tête librement.

Or, depuis plusieurs années, Elon Musk et son entreprise Space X se sont mis en tête de posséder l’orbite.

Petit à petit, des satellites sont lancés en l’air pour atteindre l’orbite.

La nuit du 24 avril, il était même possible d’apercevoir 60 points lumineux et ce n’était certainement pas des avions !

C’était bel et bien une constellation de satellites Starlink.

Certes, le spectacle peut être captivant au début, mais c’est surtout inquiétant.

En effet, Elon Musk cherche à posséder le ciel pour se permettre de proposer un accès haut débit pour toute la planète.

Son but est de lancer 42 000 satellites d’ici 5 ans.

S’il est possible pour les Hommes de voir 60 satellites, qu’en sera-t-il de 42 000 ?

Sommes-nous condamnés à devoir supporter cela ?

Non seulement, nous allons devoir supporter leurs vues, principalement la nuit alors que le ciel étoilé est si beau, mais en plus, nous allons subir une pollution lumineuse.

Est-ce sain d’être ébloui par des satellites la nuit ?

Est-ce que la nuit pourra bientôt être confondue avec le jour à cause de cette pollution lumineuse ?

De plus, une telle quantité de satellites va créer des embouteillages en orbite.

Une véritable concurrence entre les entreprises privées est en train de se mettre en place.

De plus en plus d’entreprises, comme projet Kuiper d’Amazon ou Athena de Facebook, cherchent à s’approprier l’orbite.

Personne n’est digne de pouvoir se l’approprier.

Une guerre des étoiles démarre.

Bientôt, nous ne pourrons voir que les satellites.

Ce projet ne ravit certainement pas les scientifiques.

Ils ont déjà manifesté leur mécontentement puisqu’en effet, les satellites trop lumineux les empêchent de voir correctement et d’étudier le ciel.

Les découvertes scientifiques sont plus que jamais compromises.

À cause d’une telle quantité de satellites en orbite, il y a de fortes chances que ceux-ci entrent en collision entre eux.

À long terme, l’orbite va devenir une véritable poubelle.

Des pièces vont flotter dans l’atmosphère.

Vous demandez à la population de faire un effort pour préserver l’environnement, mais des déchets atmosphériques qui peuvent être évités ne vous gênent pas plus que cela ?

Des mesures pour permettre aux générations futures d’avoir un ciel sain

Les peuples sont attachés à leur ciel.

Certes, le haut débit d’Internet va servir à tous et va permettre à des pays plus pauvres de se développer, mais il ne faut pas en sacrifier la nature pour autant.

Madame Frédérique Vidal,

nous vous demandons d’intervenir et d’interdire ce projet.

L’utilisation de l’orbite doit être réglementée, vous avez la légitimité pour faire entendre votre voix auprès de la scène internationale.

Cette course aux satellites doit cesser, pour nous, pour la planète, mais aussi pour nos enfants qui ne pourront pas admirer la beauté d’un ciel étoilé la nuit.

Pour protéger notre planète, signez la pétition !

Les géants privés doivent comprendre que le peuple a son mot à dire sur la situation !


Auteur : Emeline G.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (314)