Les sociétés financières intouchables : un scandale !

Adressé à : Bruno Le Maire, Ministre de l'Economie et des Finances

Pots-de-vin, corruption, scandales financiers, détournements de fonds sont désormais notre lot quotidien.

Et ils concernent toujours, ou presque, des dirigeants, des hauts fonctionnaires, des hommes politiques.

Le pire : ce mélange des genres entre sphère financière influente et pouvoir conduit presque toujours à une absence de sanctions pour les coupables.

Les sociétés financières sont apparemment intouchables ! Et c’est tout simplement un scandale pour les honnêtes citoyens, qui sont, eux, toujours tenus de répondre de leurs actes.

Scandales à tout-va

L’un des exemples les plus frappants de la dernière décennie : le détournement de 3.5 milliards de dollars du fonds souverain malaisien 1MDB (Malaysia Development Berhad) au profit de dignitaires émiratis, d’hommes d’affaires proches du pouvoir malaisien, et même de certains de ses propres dirigeants. [1]

La banque d’investissement Goldmann Sachs aurait facilité cette fraude grâce à l’émission d’obligations.
Grappillant au passage une jolie petite commission de 600 millions de dollars.

Rappelons qu’un fonds souverain est un fonds d’investissement public détenu par un État. Très populaires dans les pays dit émergents (en Asie, ou dans des pays pétroliers comme le Koweït ou la Norvège), qui peuvent dégager des capitaux, et investir dans des actifs étrangers.

Un fonds souverain se doit donc d’être la version irréprochable d’une banque d’investissement privée. Et non pas participer aux arnaques grotesques des magnats de la finance capitaliste.

Ce cas de corruption est absolument inacceptable de la part des dirigeants d’un pays : c’est tout simplement l’argent du peuple qui a été volé par ses propres élus !

Et quelles sanctions attendent les responsables suite à cet incroyable affront au peuple malaisien ? Les dirigeants vont sans doute être poursuivis ?
Rendre des comptes aux citoyens ?

Pas vraiment… Ils ont tout simplement négocié un accord avec le gouvernement malaisien, et verseront un dédommagement 309 milliards de dollars.

Rien de plus facile ! Pourquoi prendre ses responsabilités alors qu’on peut simplement continuer à faire transiter des capitaux en échange du silence des dirigeants ?

L’Europe aussi concernée

Cependant, ne jetons pas trop vite la pierre aux Malaisiens corrompus. Tout près de nous, la banque danoise Danske Bank fait face à un incroyable scandale de blanchiment de 150 milliards de dollars, qui met également en cause la Deutsche Bank.

Nos voisins allemands font d’ailleurs eux-mêmes face à une rocambolesque affaire d’espionnage et de détournement, avec la société Wirecard et la suspicion de 1.9 milliards d’euros de comptes fictifs.

Est-il aussi nécessaire de rappeler les scandales financiers ahurissants que l’on découvre régulièrement dans notre pays, et qui concernent des élus !

Notons quand même que le scandale malaisien a été révélé par un responsable d’une firme pétrolière où avait transité l’argent détourné. [2]

A-t-il dénoncé ces odieuses pratiques par souci de justice ?

Absolument pas…

C’était pour lui une simple vengeance en rapport avec le montant de ses indemnités de départ…

À quel moment l’argent ne sera-t-il plus le seul moteur de nos vies ?

Il est temps d’agir

Ensemble, demandons à notre Ministre de l’Économie et des Finances d’exercer plus de contrôle sur les organismes financiers, pour rendre ce type de scandales impossible.

Et surtout, exigeons que justice soit faite systématiquement. Dans le respect de la loi, et non pas en achetant la justice !

L’argent n’achète pas tout !

La justice a-t-elle une valeur financière ?

À combien de dollars évaluons nous la dignité du peuple ?

En 2020, il est temps d’arrêter de permettre à cet argent sale de se balader sur toute la planète avec le soutien de nos dirigeants.

Cessons de donner à l’argent beaucoup plus de pouvoir qu’il n’en mérite ! Signez cette pétition !


Auteur : Bernard V.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (160)