Médecins traitants surmenés, patients délaissés : c’est inadmissible !

Adressé à : Ministre de la Santé

A la question « Avez-vous un médecin traitant ? », 10 % des français répondent par la négative. Faut-il en imputer la faute aux seuls usagers ? Ou ces derniers ne sont-ils que les victimes des dysfonctionnements du système de santé ?

Près de la moitié des médecins refuse de prendre de nouveaux patients !

C’est aujourd’hui confirmé par une enquête réalisée par UFC – Que choisir publiée le 21 novembre dernier, auprès d’un échantillon de 2770 médecins généralistes répartis sur 78 départements. Le résultat est édifiant : 44 % d’entre eux refusent de prendre en charge de nouveaux patients comme médecin traitant et 9 % souhaitent voir la personne avant de se décider. Pour justifier leur refus, ils déclarent avoir déjà trop de malades à traiter (71 %), ou évoquent un prochain départ à la retraite (14 %).

Devons-nous être les victimes des dysfonctionnement du système médical et subir les conséquences du surmenage des professionnels de la santé ?

Des inégalités géographiques flagrantes !

Cette enquête met également en évidence les grands écarts qui existent entre les départements : si 20 % des généralistes refusent de prendre de nouveaux patients dans le Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle et les Pyrénées-Atlantiques, ce refus monte à 70 % dans l’Allier, 78 % en Charente et jusqu’à 86 % en Seine-et-Marne !

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas les déserts médicaux qui sont les plus concernés par ce refus, mais les communes moyennes. La pénurie de médecins en milieu rural culpabilise en effet les professionnels de la santé, à l’inverse des villes moyennes où la présence de confrères permet de déculpabiliser les praticiens. Quant aux grandes agglomérations, il est évident que le grand nombre de médecins disponibles fait baisser le taux de refus.

Stop à l’inégalité des traitements dans le domaine santé ! Il est urgent de mettre en place une réforme de la répartition des praticiens sur le territoire français !

Une pénalisation financière injuste !

Le constat établi par cette enquête est alarmant. Depuis 15 ans, le système de santé est en effet organisé autour du médecin traitant, chargé d’orienter le patient dans le parcours de soins. Ne pas avoir de médecin traitant, c’est donc s’exposer au risque de rencontrer des difficultés d’accès aux soins … et peut-être de devoir y renoncer. Mais c’est aussi être fortement pénalisé en termes de remboursement des soins engagés … donc se résigner à ne pas se faire soigner pour les plus démunis.

Pouvons-nous accepter que l’accès aux soins soit conditionné par les ressources financières ?

Quelles solutions ?

Demandons tous ensemble à Olivier Véran, ministre de la Santé, de prendre les mesures nécessaires pour résorber ces dysfonctionnements dans le domaine de la santé :

  • résorber les déserts médicaux en milieu rural
  • réguler l’installation des médecins en instaurant un conventionnement territorial pour permettre un accès équitable aux soins
  • mettre fin à la pénalisation financière des usagers sans médecin traitant
  • https://www.lefigaro.fr/flash-eco/pres-d-un-medecin-traitant-sur-deux-refuse-de-nouveaux-patients-20191121
  • https://www.capital.fr/economie-politique/pres-de-la-moitie-des-medecins-refusent-de-prendre-de-nouveaux-patients-1355788
  • https://www.francetvinfo.fr/sante/patient/droits-et-demarches/un-medecin-traitant-sur-deux-refuse-de-nouveaux-patients_3712909.html

Auteur : Maude Blanchard

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (245)