STOP à l’oxyde d’éthylène !

Destinataire(s) : Monsieur Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
STOP à l’oxyde d’éthylène !

De l’oxyde éthylène dans nos assiettes

Depuis quelques semaines, nous assistons à un véritable scandale sanitaire et alimentaire dans les rayons de nos supermarchés.

En effet, la liste des produits infectés par l’oxyde éthylène ne cesse de s’allonger. En tant que consommateurs, nous sommes toujours obligés de rapporter nos produits pour nous faire rembourser.

Tous les jours, de nouveaux produits sont ajoutés sur la liste des rappels.

Depuis septembre 2020, 9 300 produits vendus dans nos rayons ont été rappelés. Ils se trouvaient alors dans 25 pays de l’Union européenne.

Rien que le 22 juillet, Auchan et Leclerc ont rappelé des produits.

Auchan rappelle donc des bâtonnets Pat’patrouille de la marque Leone. Ces derniers étaient certainement destinés à des enfants à cause du lien avec le dessin animé.

Même nos enfants n’y échappent pas.

Leclerc rappelle des glaces des marques Bounty, M&M’S, Snickers et Twix.

Pourtant, en Europe, l’oxyde d’éthylène n’est pas autorisé.

Comment est-ce possible que des produits puissent donc en contenir et surtout être vendus innocemment dans les rayons des supermarchés ?

En réalité, selon les experts, la substance est présente en France à cause du sésame contaminé et de l’importation des produits.

Pour comprendre le danger, il faut s’intéresser de plus près à l’oxyde d’éthylène.

Il s’agit d’une molécule qui est potentiellement cancérigène pour l’Homme.

Depuis 2011, l’Union européenne l’a classé dans la catégorie des biocides et il est théoriquement interdit de l’utiliser pour les produits alimentaires consommés par l’Homme.

Le mercredi 11 août, l’ONG Foodwatch a tiré la sonnette d’alarme.

Elle va jusqu’à parler d’un véritable scandale sanitaire qui vient s’ajouter à la crise que nous vivons actuellement. Depuis des années, nous consommons tous des produits qui en contiennent sans même le savoir.

L’ONG Foodwatch a par la même occasion dénoncé une situation intolérable : selon elle, les autorités souhaitaient secrètement distribuer les produits contaminés pour ne pas gaspiller.

Heureusement, et certainement grâce aux associations de défense du consommateur, cela n’a pas été fait.

Prendre de vraies mesures !

Dès maintenant, nous devons être plus vigilants quant au respect de la chaîne des produits.

Chaque produit doit avoir une traçabilité précise. Le but est d’éviter les contaminations à l’avenir.

Si nous sommes capables de dire que le sésame utilisé dans la production vient d’un pays où l’oxyde d’éthylène est autorisé, nous pouvons prévenir le risque.

Certes, les produits sont rappelés, mais peu de personnes le savent.

Il doit y avoir une véritable publicité autour des rappels pour que chaque consommateur puisse être informé du danger. Un suivi doit être mis en place.

Les supermarchés savent normalement le contenu de votre ticket de caisse grâce aux différentes cartes de fidélité ou à votre mode de paiement.

Ils doivent donc pouvoir nous contacter pour nous prévenir. C’est le seul moyen d’éviter la multiplication des contaminations.

La France doit également agir au niveau européen. Pour une raison inconnue, la Commission européenne ferme les yeux. Nous devons avoir des réponses et des sanctions.

Monsieur Denormandie, est-ce que nous pouvons encore avoir confiance en ce gouvernement et en nos autorités sanitaires ?

Est-ce que nos droits en tant que consommateurs sont encore d’actualité ?

Nous sommes en droit de savoir ce qu’il y a dans nos assiettes pour prendre les décisions qui s’imposent en conformité avec nos valeurs et nos envies.

Nous refusons d’être empoisonnés de la sorte !

Signez cette pétition pour dénoncer ce scandale et pour éviter que cela se reproduise à l’avenir !

Auteur : Adèle A.

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires