Stop à l’abandon des poules suite au confinement !

Adressé à : Monsieur Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Une pénurie d’œufs pendant le premier confinement

Le premier confinement nous a rappelé à quel point nous sommes dépendants des élevages, des producteurs et des industriels qu’ils soient français ou non.

Pendant cette période difficile, nous avons vu de nombreux rayons complètement vides. Mis à part les pâtes, la farine et le papier toilette, nous avons aussi manqué d’œufs. Les rares fois où des œufs étaient disponibles en rayon, les prix étaient exorbitants.

Pour pallier à cette pénurie, un grand nombre de personnes ont pris la décision d’acheter leurs propres poules pour produire leurs œufs eux-mêmes à un prix défiant toute concurrence.

Selon les animaleries et les éleveurs, la demande de poules n’a jamais été aussi forte. Une responsable d’animalerie a voulu témoigner pour Le Parisien. Elle affirme avoir vendu une dizaine de poules par jour.

Il est vrai qu’avoir une poule pendant le confinement est un réel avantage. Vous n’avez plus besoin de vous battre dans les magasins pour en trouver. Vous pouvez fournir vos voisins. En plus, le confinement est l’occasion de se mettre à la pâtisserie et aux activités manuelles.

Les poules ne sont pas des poupées !

Toutefois, lorsque le premier confinement a pris fin, on retrouvait beaucoup plus facilement des œufs dans les hypermarchés. Il est donc tout à fait normal de se demander ce que sont devenues toutes ces poules achetées pendant ces deux mois.

Il est impératif de rappeler que les poules ne sont pas des jouets. Ce sont des animaux qui ont une sensibilité et qui ont besoin d’un minimum de soins quotidiens.

Pendant le premier confinement, il suffisait de se promener sur les réseaux sociaux pour voir que les personnes qui ont fait ce choix n’y connaissaient absolument rien à l’entretien à apporter à un poulailler.

Puisqu’elles sont devenues « inutiles », la plupart des acheteurs ont décidé de les abandonner parce qu’ils se sont rendu compte qu’élever une poule et entretenir un poulailler n’étaient pas des tâches faciles qui demandent peu de temps.

Les semaines qui ont suivi le déconfinement, une vague d’abandons a été constatée. Les poules étaient mises en vente sur Internet grâce aux sites de petites annonces et aux réseaux sociaux. Une poule a même été retrouvée seule dans le métro.

Au final, nous nous sommes retrouvés avec une surpopulation de poules entre les mains de particuliers qui ne savaient pas quoi en faire. À cause de cela, les poules sont euthanasiées pour répondre à la loi de l’offre et de la demande.

À l’heure du deuxième confinement, il faut absolument éviter que ce phénomène se reproduise !

Mettre en place des sanctions

Chaque année, nous avons le droit aux abandons de chiens et de chats. Cette année, les poules aussi sont laissées pour compte.

Nous devons impérativement lutter contre l’abandon des animaux. Ce ne sont pas des jouets et la population doit le comprendre rapidement !

De nombreux projets sont mis en place par le gouvernement, mais c’est loin d’être suffisant. Le gouvernement doit immédiatement lutter contre l’abandon des poules.

Lorsque l’on s’engage à adopter une poule, c’est pour en prendre soin et l’accompagner tout au long de sa vie. Ce n’est pas la prendre que pour les œufs pendant le confinement puis la laisser au bord d’une route ensuite.

Pour arrêter cette vague d’abandons, il faut sanctionner les propriétaires des poules ! De lourdes amendes doivent être appliquées pour les dissuader et, peut-être, enfin leur faire comprendre que les animaux ne sont pas des poupées !

De plus, pour ces malheureuses poules qui n’ont rien demandé à personne, un système de reclassement peut être envisagé. Il existe de plus en plus de fermes qui cherchent à en accueillir. Il est hors de question de les euthanasier pour satisfaire la bêtise humaine !

Amis des animaux, signez cette pétition pour que de vraies mesures soient prises contre les abandons des poules. Il est scandaleux qu’en 2020, il existe encore de tels abandons.


Auteur : Antoine L.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (166)