# NE JOUEZ PLUS AVEC NOTRE SANTÉ
Stop à la délocalisation des biens de nécessité

Adressé à : Emmanuel Macron, Président de la République,

50 millions de morts ! [1]

C’est le triste record de la grippe espagnole dans le monde en 1918-1919.

Un siècle plus tard l’histoire se répète et nos dirigeants se défaussent.

49 180[2] morts officiels du COVID-19 recensés au 2 avril 2020.

J’insiste sur l’adjectif OFFICIEL car toutes les personnes décédées des causes du coronavirus ne sont pas répertoriées.

Et ce n’est pas tout !

Le doute plane sur le nombre RÉEL des décès en Chine depuis que les habitants de Wuhan ont été autorisés à aller chercher les urnes funéraires de leurs disparus.

Ce ne sont pas 3 300 urnes mais 40 000 selon les nouvelles estimations officieuses…[3]

En Europe, l’Italie n’a pas encore vu le pic des décès arriver avec déjà plus de 13 000 morts…

La France suit la même courbe que l’Italie… L’Espagne explose …

Les États-Unis parlent d’un scénario catastrophe avec plus de 200 000[4] décès …

Qu’en sera-t-il de l’Inde et de l’Afrique ?

49 180 morts OFFICIELS ! Et ce n’est pas fini, loin de là.

Nous avons à peine vu la pointe de l’iceberg et nos hôpitaux sont dépassés !

Nos soignants sont à bout de souffle et manquent de tout …

Comment en est-on arrivé là ?

Ce n’est pourtant pas faute des nombreuses mises en garde. Depuis un an les hôpitaux sont en grève pour alerter l’opinion et le gouvernement qui ferme les yeux.

Il aura fallu le COVID-19 pour qu’il les ouvre enfin.

CHRONIQUE D’UNE CATASTROPHE ANNONCÉE

En 2006 les stocks sont pleins de masques et de matériels de protection : 561 millions de pièces pour faire face à une crise de 90 jours[5]

  • 113 millions pour les généralistes
  • 106 millions pour les infirmiers libéraux
  • 19 millions pour les pharmaciens
  • 174 millions pour le personnel hospitalier (médecins, infirmiers, aides-soignants, sages-femmes etc.)
  • 1,5 million pour les pompiers et les équipes mobiles du Samu

Le plan de 2006 du gouvernement prévoyait aussi [6]:

  • la création une filière nationale de production de 400 millions de masques par an pour ne pas dépendre des usines asiatiques,
  • la création de l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) qui gére les « stocks stratégiques » de produits de santé en temps de crise.

En 2012, les stocks stratégiques d’État sont pleins : 1,4 milliard de masques[7]

Et puis ça dérape…

La polémique sur les achats massifs de vaccins de grippe H1N1 en 2009 met en doute ce plan bien huilé. On hurle au gâchis de l’argent du contribuable !

La débâcle s’accentue en 2011. Le directeur général de la santé Jean-Yves Grall estime qu’ « on peut tolérer que « 25% du stock des masques » soit périmé et accepter un « lissage du renouvellement des stocks ». »

De 2012 à 2017, sous le quinquennat de François Hollande, le masque n’est plus une priorité politique. Le plan change : [8]

  • On stoppe les stocks massifs de matériel de protection contre une fabrication rapide en Asie.
  • Le ministère de la Santé ne centralise plus les commandes en temps de crise sanitaire.
  • Chaque hôpital ou clinique est libre de gérer ses stocks de masques pour son personnel.

ET maintenant ? On voit le résultat de ce grand plan de secours AU RABAIS !

Pas assez de stock… presque plus de production nationale… et une Chine confinée en incapacité de fournir le matériel de protection en urgence…

Tout ça pour des raisons budgétaires et un coût de stockage des masques jugé excessif. Il était estimé entre 50 et 100 millions d’euros par an.[9]

100 millions d’euros, ça vous semble énorme ?

Et pourtant, ce n’est qu’une goutte d’eau dans le budget de l’État !!!

Le gouvernent a préféré jouer à la roulette russe avec notre santé !

100 millions d’euros pour stocker des biens de nécessité pour faire face à une pandémie…

Une bagatelle quand on voit ce que l’État dépense pour la défense de la France en 2019

  • Budget de la Défense : 35,4 milliards d’euros[10]
  • Budget de la Santé et des Solidarités : 20,78 milliards d’euros[11]

Combien coûte le stockage des munitions, armes, bombes etc … ? Moins de 100 millions ? Plus ?

Que sont 100 millions d’euros face à une menace aussi dangereuse qu’invisible qu’est le COVID-19 ?

Mais les gouvernements ont peur des terroristes… et la peur d’une pandémie a été reléguée au dernier plan ?

Aujourd’hui le terroriste, c’est le CORONAVIRUS !!!

Aucun gouvernement n’est préparé à l’affronter…

Et ce n’est pas tout !  Il y a pire encore …

Plus de 90 % de nos antibiotiques sont fabriqués en Chine ou en Inde[12]

Depuis les années 90, les gros groupes pharmaceutiques se sont délocalisés en Asie pour leur production d’antibiotiques.

Leurs usines déversent sans vergogne les déchets dans la nature, détruisent des villages entiers, la faune et la flore.

Une vraie poubelle toxique qui engendre des super bactéries résistantes à toutes formes d’antibiotiques.

Cette délocalisation « médicamenteuse » a un coût ! Il n’est pas monétaire, il est humain.

Environ 700 000 personnes meurent chaque année dans le monde à cause d’infections résistantes aux antibiotiques, dont 25 000 en Europe.[13]

Tout ça pour améliorer les comptes de résultat de Big Pharma. Les normes environnementales sont beaucoup plus flexibles en Asie et les coûts bien plus bas.

En Europe, ils devraient se plier à des normes environnementales beaucoup plus lourdes et coûteuses.

Écœurant NON ?

Et nous dans tout cela, qui pensent à NOUS ?

Qui pense à notre santé et à la santé des personnes empoisonnées par les déchets pharmaceutiques en Asie pour produire NOS médicaments ?

Sommes-nous juste bon à payer des impôts et à nous taire ?

Monsieur le Président de la République,

NOUS français, demandons le retour à la production FRANÇAISE des biens de nécessité :

  • masques et autres matériels de protection,
  • médicaments,
  • respirateurs
  • etc…

Nous demandons aussi de :

  • revenir aux normes de 2006 concernant la gestion des stocks de biens de nécessité
  • revaloriser les salaires et les conditions de travail des personnels soignants qui se dévouent corps et âmes pour NOUS sauver tous.

Les hôpitaux se doivent être des lieux ou la santé prime, pas la finance !

Signez et partagez cette pétition.

Il est temps de dire au gouvernement :

# NE JOUEZ PLUS AVEC NOTRE SANTÉ
Stop à la délocalisation des biens de nécessité

Merci


Auteur : Christine Charreau

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (804)