Stop au massacre de nos artisans !

Annulez le redressement scandaleux de 14000 € infligé à Arnaud Bloquel
et mettez fin à ces règles absurdes qui tuent les petits commerces !

Adressé à : Gérald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes publics et Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé

 FLASH NEWS : 

Gérald Darmanin a annoncé qu’il va demander à l’URSSAF de “reconsidérer” le cas du chef cuisinier redressé de 14 000 euros.

Le ministre affirme que le redressement du chef est le fruit d’une « règle obsolète ».

Belle tentative d’éteindre un nouveau départ de feu médiatique !

Après les affaires De Rugy, Ferrand ou les propos choquants de Mme Ndiaye, le gouvernement cherche à tout prix à éviter des « bad buzz ».

Exigeons que les mots soient vraiment suivis d’actes cette fois !

tweet

Pour rappel :

14 000 € de redressement… pour avoir mangé !

Arnaud Bloquel, chef étoilé guadeloupéen, a été redressé à hauteur de 14 000 €. [1]

La raison ? Il mange tous les jours dans son propre restaurant.

Comme la plupart des cuisiniers partout dans le monde !

Mais pour l’URSSAF ça coince.

Il a classé ça en « avantages en nature ».

Et chiffré au prix du menu affiché de son restaurant gastronomique, soit 107 euros par jour !

L’URSSAF : machine à détruire

L’URSSAF, l’organisme de collecte des cotisations sociales, est « votre amie », a assuré le président Macron devant un parterre de dirigeants de start-up. [2]

Il a même insisté pour que les entreprises « prennent leurs responsabilités » vis-à-vis de leur déclaration URSSAF.

La réalité est que cet office fait couler des quantités de PME chaque année.

Un redressement qui serait drôle s’il n’était tragique

Il est évident qu’Arnaud Bloquel ne bénéficiait pas d’un “avantage en nature” d’une valeur de 107 €.

C’est totalement ridicule puisqu’il s’agissait des restes des repas servis !

Il le dit lui-même :

“ Comme tous les cuisiniers, je conserve les produits nobles pour les clients et je me restaure avec des pâtes ou des plats simples et peu coûteux, comme le reste de mon équipe dont le repas apparaît à environ 6€ sur leur bulletin de paie. Mais rien à faire : pour moi, qui suis gérant majoritaire, l’inspecteur s’est basé sur la dépense moyenne d’un repas, soit 107 € par client ! ”

Ce traitement est totalement injuste et inacceptable !

Il est temps de dire stop à un État qui devient l’ennemi des travailleurs.

Sans pitié pour les artisans, indulgent pour les élites

Et que fait l’État lorsque nos élites, souvent millionnaires, se vautrent dans le luxe et les avantages ?

Où était ce bel acharnement à soutirer le moindre centime lorsque :

  • De Rugy dînait au homard ? [3]
  • Jean-Pierre Chevènement bénéficiait d’un logement social ? [4]
  • Les premiers ministres retraités bénéficiaient d’un chauffeur privé à vie ? [5]

Non, les cuisiniers n’ont pas le temps de manger gastro…

Complètement déconnectés, les fonctionnaires ont imaginé qu’un chef de cuisine mange chaque jour une suite de 5 plats gastronomiques.

En recourant contre eux, le cuisinier n’a obtenu… qu’une autorisation de fractionner sa facture !

  • Peu importe qu’il travaille dur toute l’année.
  • Peu importe qu’il donne du travail a une “brigade” de commis
  • Peu importe qu’il soit une carte de visite pour la France auprès de visiteurs du monde entier.

L’important pour eux c’est de prendre l’argent là où il est

C’est-à-dire de ceux qui bossent et n’ont pas leur mot à dire.

Ceux se décarcassent pour créer des emplois !

Ceux qui donnent le meilleur chaque jour pour faire vivre la gastronomie française qui fait la renommée de notre pays.

“La France qui se lève tôt” comme disait l’autre…

Derrière le cas médiatisé de ce maître restaurateur, il y a des milliers de petits entrepreneurs qui chaque année se font piller par l’URSSAF. [6] [7]

Je dis “STOP” !

Signez cette pétition : Pour annuler le redressement injuste d’Arnaud Bloquel et mettre fin aux règles absurdes qui tuent entrepreneuriat et les petits commerces en France.


Auteur : Frédéric Duval, Le Vaillant Petit Économiste

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (6229)