COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022

STOP à l’aberration écologique et humaine

Adressé à : Tous les fans de foot, les écologistes et les défenseurs des droits humains

Pendant un mois, tous les quatre ans, la terre tourne autour d’un ballon qui fait vibrer les foules et vivre des moments inoubliables à plusieurs milliards de personnes.

Je me rappelle encore quand la France a gagné sa première coupe du monde en 1998. J’ai rejoint la foule en liesse dans la rue, j’étais folle de joie. Cette victoire avait apporté avec elle de l’espoir, regonflé le moral des français.

C’est donc peu vous dire combien je me réjouie de suivre une nouvelle coupe du monde de football.

Et pourtant … je ne me réjouie pas de la prochaine qui aura lieu au Qatar en novembre 2022.

Cette coupe est une aberration aussi bien écologique qu’humaine !

Des stades verts pas si green que ça…

Le Qatar est un pays aux conditions météorologiques inadaptées pour la majorité des évènements sportifs. Les températures avoisinent les 50 degrés en été.

Pas de soucis, on déplace la coupe du monde en novembre. Une 1ère dans l’histoire du football !

Cependant, même en novembre, les températures restent très élevées, mettant la santé des joueurs en péril. Impossible de faire jouer les footballeurs sous une telle canicule…

Mais impossible n’est pas Qatar…

12 stades climatisés en forme de coquillage à ciel ouvert, pouvant accueillir des dizaines de milliers de spectateurs, pousseront au milieu du désert d’ici à 2022.

Les spectateurs auront droit à :

  • des stades en plein air refroidi à des conditions optimales qui utilisent des technologies de refroidissement innovantes et qui emploient jusqu‘à 40 % d’énergie en moins que les systèmes conventionnels[1];
  • une pelouse testée parmi 36 autres, qui résistera le mieux à la lumière en gardant sa belle couleur verte, et en utilisant le moins d’eau possible ;
  • des stades 100% réutilisables.

Bien entendu, là je vous donne la version officielle, édulcorée. Mais la version officieuse est loin d’être aussi reluisante…

La dépense énergétique d’un de ces stades se rapproche de celle d’un AÉROPORT …

Pour quelques heures seulement iront-ils vous dire… Oui mais quelques heures de trop ! Ils n’ont surement pas fait tous ces stades pour juste une poignée de parties de foot.

Imaginez des dizaines de ventilateurs géants qui soufflent de l’air froid à 17 degrés tout autour du stade, et des centaines de milliers de petits diffuseurs d’air placés sous les sièges des tribunes qui rafraîchissent les spectateurs…

Imaginez maintenant tout l’air chaud que vont rejeter à l’extérieur des stades ces ventilateurs … Comme si l’air n’était pas déjà assez brulant au Qatar.

Le Qatar dit utiliser un système de climatisation qui s’appuie principalement sur des panneaux solaire.

Mais pour répondre à la demande énergétique de ces 12 stades et des 500 000 spectateurs qu’ils vont accueillir, il faudrait 1000km2 de panneaux, soit un 10ème de la superficie du Qatar. Comme si on couvrait la région Midi-Pyrénées de panneaux solaires…[2]

Difficile d’avaler une telle couleuvre… Ils auront surement besoin des ressources de la centrale nucléaire Barakah aux Emirats Arabes Unis. Mais chut, il ne faut pas en parler. Ce n’est pas très… écologique…

Pensez aussi à toute l’eau de mer, plus froide que l’air, utilisée pour réfrigérer les stades. Vous imaginez les coûts associés au transport, à la désalinisation, etc. [3]

Vous ne trouvez pas choquant de dessaler de l’eau de mer pour arroser la pelouse et climatiser des stades quand des millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde. On ne dessale pas de l’eau de mer pour eux…

Coupe du monde de football au Qatar en 2022, une catastrophe humaine

On ne parle pas non plus du sort des centaines de milliers d’ouvriers qui triment sous une chaleur infernale.

Si les conditions de travail au Qatar se sont soi-disant améliorées ces dernières années, (des centres modernes accueillent des travailleurs qui sont nourris sur place et logés, les chantiers s’arrêtent de 11h à 15h durant les plus fortes chaleurs pendant l’été), les ouvriers ne gagnent pour autant pas plus de 300 € par mois alors qu’ils travaillent 11h par jour, 6 jours sur 7, et rentrent chez eux qu’une fois par an.

Malheureusement, tous les ouvriers n’ont pas la chance de vivre dans ces centres, et vivent comme des clochards dans des bidonvilles.

Le chiffre réel de mortalité reste quant à lui inconnu. Beaucoup d’ouvriers meurent sans que l’on sache combien car les autorités qatariennes refusent de publier des chiffres et ne font pas d’autopsies.

Selon les autorités, seulement 11 personnes sont mortes l’année dernière, mais selon les ONG, on serait à plusieurs milliers de morts depuis l’attribution de la coupe du monde au Qatar.[4]

STOP AU CARNAGE DES RESSOURCES NATURELLES

Ces stades sont une véritable tragédie écologique et humaine. On ne peut pas fermer les yeux et profiter du spectacle qu’ils offrent, sans penser au sang des ouvriers et de la Terre sur lesquels ils sont battis.

Nous devons boycotter cette coupe du monde et interdire à la FIFA de nommer des pays aussi inadaptés comme le Qatar pour accueillir de tels évènements sportifs.

On sait très bien que la FIFA n’avait pas à cœur le sort de la planète mais plutôt ses intérêts financiers…

On en revient toujours à une histoire de gros sous qui profite à une poignée de personnes.

Des stades climatisés au milieu du désert, une absurdité écologique, d’autant plus dangereuse qu’avec le réchauffement climatique, cette technique pourrait être utilisée pour la coupe du monde suivante organisée en été au Canada, USA et Mexique ou les températures peuvent monter haut.

A l’heure ou l’écologie est au centre des discussions, la FIFA ne peut se permettre de passer outre. Elle doit montrer l’exemple en préservant notre planète d’aberrations écologiques comme la coupe de monde de football au Qatar.

Signez cette pétition pour dire NON aux stades climatisés à ciel ouvert et NON aux évènements sportifs dans des pays écologiquement inadaptés pour les accueillir. Les ressources naturelles ne sont pas intarissables. Préservons-les pour les choses qui comptent.

Signez et faites circuler cette pétition autour de vous le plus possible.


Auteur : Jeanne Dubois

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (548)