Stoppons les mutilateurs de chevaux !

Adressé à : Gérald Darmanin, Ministre de l'Intérieur

Des mutilations barbares en série, entraînant souvent la mort, se succèdent à un rythme alarmant cet été en France.

Les victimes : des chevaux, ânes, poneys et dernièrement un veau.

Plus d’une vingtaine d’agressions ont été répertoriées depuis 2018.

Les cas étaient épars au début, mais ils se multiplient et s’accélèrent, de nombreux animaux ont été sauvagement attaqués ces dernières semaines.1

Tous sont retrouvés une oreille en moins, principalement la droite.

Un trophée pour le ou les auteurs de ces crimes atroces ?

Une sorte de rite de passage pour un club très dérangé ou une secte satanique ?

Un challenge morbide lancé sur internet par des petits malins sans cerveau ?

Un malade mental qui défoule ses pulsions sur de pauvres bêtes sans défense ?

Toutes les pistes sont étudiées …

En attendant les mutilations continuent et ne s’arrêtent pas là. En plus de l’oreille, les animaux ont :

  • le museau sectionné,
  • l’œil arraché,
  • le cœur poignardé,
  • ou même le vagin enlevé…

La découpe des organes est « chirurgicale » et le ou les bourreaux procèdent « par série » !

Selon le Service central du renseignement territorial (SCRT), « Les traces constatées sur les naseaux laissent présumer l’utilisation d’un tord-nez, accessoire demandant à son utilisateur des connaissances et des compétences dans le monde équestre pour le manipuler avec efficacité ».2

Dans les Côtes-d’Armor, un propriétaire a réussi à mettre en fuite deux hommes sur le point d’agresser ces chevaux, qui lui auraient lancé : « Ce n’est que le début, on va revenir ».3

La psychose et la peur se sont installées dans le monde équestre …

Les tueurs en série vont continuer à frapper ! Il faut TOUT FAIRE pour les trouver et les STOPPER !!!

Le Code pénal punit toute personne commettant un acte de cruauté ou de maltraitance sur un animal d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 euros.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur, ces crimes odieux doivent cesser. Nous vous demandons :

  • De mettre en place tous les moyens possibles pour arrêter les auteurs de ces actes barbares. Ils doivent être punis sévèrement avec de la prison ferme.
  • 2 ans de prison ferme pour chaque animal mutilé, soit minimum 40 ans derrière les barreaux !

Merci de signer et partager cette pétition pour informer le plus grand nombre et faire pression sur la gendarmerie. Il faut mettre fin à ces horreurs au plus vite !

N’hésitez pas à contacter la gendarmerie si vous avez connaissance de faits qui pourraient faire avancer l’enquête.


Auteur : Raphaël M.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires (5656)