TÉLÉTRAVAIL = RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

POUR LE TÉLÉTRAVAIL

ET LA BAISSE DES EMISSIONS DE CO2

Adressé à : Élisabeth Borne, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire et Muriel Pénicaud, Ministre du Travail.

8 millions d’emplois sont actuellement compatibles avec le télétravail dans le secteur privé[1]. Si ce dernier est bon élève, le public, LUI, reste à la traîne.

La principale difficulté mise en avant par les entreprises publiques est d’ordre technique. Accès distants aux applications informatiques, faible dématérialisation des procédures, déconnexions régulières, débit internet trop bas…

Mais la réticence principale du passage au télétravail vient des encadrants qui insistent sur l’importance du relationnel et sur la question du volume de travail réellement réalisé à la maison …

 

Ça c’était avant le COVID-19 !

Depuis le confinement, le télétravail est devenu une priorité pour limiter la pandémie au maximum.

Mais après ?

Après, il faudra continuer sur la lancée…

Si cette crise sanitaire nous a prouvé quelque chose, c’est que le télétravail est POSSIBLE pour un grand nombre d’entreprises, privées et publiques.

Et avec l’arrivée de la 5G, les réfractaires n’auront plus d’excuses « techniques » pour se lancer, car il en va de notre santé et de celle de la Terre !

 

TÉLÉTRAVAIL = RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

Travailler chez soi, c’est dire bye-bye aux trajets domicile-travail… Bye-bye aux heures perdues dans les bouchons, et au stress d’arriver en retard au boulot.

Plus besoin de se lever à 6h du matin pour éviter les pics de circulation.

Finis les risques d’accidents sur les routes verglacées l’hiver…

Bonjour aux économies de carburant et d’entretien de la voiture !!!

Après des années passées dans ma voiture pour me rendre au travail, le télétravail est passé d’option à nécessité VITALE.

Ma qualité de vie s’est nettement améliorée.

Je suis moins stressée, moins fatiguée. J’ai un meilleur équilibre entre ma vie privée et ma vie professionnelle…

Je suis plus heureuse et ça se voit !

Travailler seule n’est pas toujours facile. Cela demande une certaine organisation et une méthode de travail différente qu’en entreprise.

Mais pour rien au monde je ne retournerai en arrière.

 

Une claque aux émissions de CO2

Faire du télétravail, ce n’est pas seulement améliorer sa qualité de vie, c’est aussi lutter contre la pollution, en particulier les émissions de CO2.

Une voiture au garage c’est une voiture qui ne pollue pas !

Sept Français sur dix prennent la voiture pour aller au travail selon l’Insee. [1]

Le secteur des transports est le plus gros émetteur de gaz à effet de serre en France.[2]

En effet, les déplacements professionnels sont responsables d’une part significative des émissions de CO2… dont 57% sont dus à la mobilité locale du lundi au vendredi. [3]

Le télétravail permettrait de diminuer d’environ 30 % les impacts environnementaux associés aux trajets domicile-bureau selon l’ADEME. [4]

Ce gain atteint jusqu’à 58 % pour les émissions de particules en suspension.[5]

Un jour par semaine de télétravail égal à au moins 20% de réductions d’émissions de CO2 sur le trajet domicile-travail. [6]

Et pourtant, un grand nombre d’entreprise reste encore réfractaire au télétravail.

La tendance est à la hausse certes, 29% des salariés dans le secteur privé se sont essayé au télétravail en 2018, contre 25% en 2017. [7]

Mais ce n’est pas encore assez pour avoir un réel impact écologique.

Les avantages du télétravail pour l’employeur sont multiples :

  • réduction d’acquisition ou de location de locaux,
  • une baisse du chauffage l’hiver et de la climatisation l’été,
  • amélioration des performances de travail, 13% supérieures à celle des travailleurs en entreprise,[8]
  • une meilleure concentration des employés qui sont moins dérangés,
  • une baisse de 50% du taux de départ,[9]
  • moins de jours de maladie car les gens ne sont pas collés les uns sur les autres à se passer leurs virus … [10]

Mais surtout, proposer le télétravail, c’est se positionner comme entreprise moderne. C’est donc beaucoup plus attractif pour attirer les jeunes talents en quête de flexibilité.

De nos jours, le modèle métro-boulot-dodo, de 9 heure à 18 heure dans un openspace bruyant, est complètement dépassé.

Les entreprises doivent évoluer pour le bien de leurs employés, mais surtout pour le bien de la planète.

J’en appelle à Élisabeth Borne, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire et à Muriel Pénicaud, Ministre du Travail.

Vous devez travailler main dans la main pour pousser les entreprises à opter pour plus de journées en télétravail !

Si 50% de la population française active télétravaillait 2,9 jours par semaine, on pourrait supprimer l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre d’environ 366 000 Français.[11]

Signez cette pétition pour bouger les mentalités et préserver notre santé !

Signez pour lutter contre les émissions de CO2 rejetées par les voitures et les avions !!!

Signez pour un monde plus sain !!!


Auteur : Louise Vacquart

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (396)