Covid-19 en France – Laissons les pharmaciens nous vendre des masques !

Adressé à : Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé.

Cher Monsieur Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé,

vos pharmaciens sont en première ligne dans ce combat contre le coronavirus.

Chaque jour, ils reçoivent des milliers de personnes qui cherchent à se procurer des masques, parce qu’elles sont sensibles, parce qu’elles ont un membre de leur foyer malade ou tout simplement pour continuer à exercer leur travail en toute sécurité.

Le 13 avril dernier, Monsieur Bruno Fellous, pharmacien a eu l’occasion de s’exprimer sur la chaîne CNews.

Il vous accuse publiquement de l’empêcher de faire son travail. Il affirme que les pharmaciens peuvent se procurer autant de masques « qu’ils le veulent » pour en fournir aux personnes.

Le 3 mars 2020, vous avez pris la décision, sans avoir obtenu l’accord des principaux concernés, de publier le décret n°2020-190 relatif aux réquisitions nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus COVID-19.

Ce décret interdit désormais aux pharmaciens de vendre des masques à la population !

Les pharmaciens sont bien conscients que les masques doivent être remis prioritairement au personnel soignant travaillant en clinique, à l’hôpital et dans les maisons de retraite.

Mais ils ne peuvent même pas répondre aux besoins de la population en vendant des masques, qu’ils peuvent se procurer facilement.

Les pharmacies qui ont décidé de continuer à protéger la population en leur fournissant des masques se font sanctionner !

Savez-vous que des personnes se trouvent confinées avec des malades et risquent d’attraper ce virus à leur tour ?

Savez-vous que des millions de personnes à risque doivent se protéger pour aller faire leurs courses ou aller travailler ?

Alors que vous nous disiez en début de crise que le masque est inutile, vous revenez maintenant sur vos paroles.

Cela fait 2 mois que nous attendons de voir la couleur de ces masques !

Vous commencez même à parler d’un port du masque obligatoire dans les lieux publics à la sortie du confinement.

Cependant, comment faire si la population ne peut pas s’en procurer ?

Est-ce que les gens vont devoir mourir de faim parce qu’ils ne pourront pas sortir sans masque faire leurs courses au supermarché du coin ? Marchons-nous sur la tête ?

Les pharmaciens ont un seul objectif : protéger la population.

Laissez-les faire leur travail !

Cela évitera tout d’abord les vols dans les voitures des soignants et les prix exorbitants que certains se permettent de pratiquer dès qu’ils arrivent à acquérir quelques masques. Les prix doivent être réglementés pour éviter les abus.

Encore une fois, la population n’a qu’une question en tête : où sont les masques ?

Si l’État laissait les entreprises en fabriquer et laissait les pharmaciens en fournir à la population, nous n’en serions sûrement pas là aujourd’hui.

Tout le monde pourrait posséder son propre masque et ainsi, la lutte contre la propagation du coronavirus pourrait enfin commencer.

Monsieur le Ministre,

Nous n’avons qu’une seule revendication.

Nous souhaitons que les pharmaciens puissent continuer à exercer leur travail et remplir pleinement leur objectif premier.

Les pharmacies doivent pouvoir, dès aujourd’hui, vendre des masques et participer ainsi à la lutte contre le coronavirus en fournissant aux personnes de quoi se protéger et protéger les autres.

Les personnes qui souhaitent payer leurs masques doivent pouvoir le faire, cela fait partie du principe de liberté qui nous est si cher en France et pour lequel nos ancêtres se sont battus !

Pour faire comprendre cette demande au gouvernement, qui ne souhaite pas écouter les pharmaciens, vous êtes invités à tous signer cette pétition.

C’est ensemble que nous arriverons à nous faire entendre !


Auteur : Pierre P.

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (336)