Roger Federer et Crédit Suisse prêts au dialogue pour le réchauffement climatique !


Peut-être avez-vous vu l’actualité récente de Roger Federer ?

Oui, le joueur de tennis aux 20 Grands Chelems.

Quelques jours avant qu’il ne dispute un nouvel Open d’Australie, briguant ainsi un 21e tournoi du Grand Chelem, le joueur de tennis le plus connu du monde a déclaré dans un communiqué assez bref, qu’il soutenait le combat contre le réchauffement climatique et qu’il profiterait de sa position privilégiée auprès de ses sponsors – dont fait partie le Crédit Suisse – pour “engager le dialogue” avec eux (1).

Il a par ailleurs annoncé faire un don aux associations qui luttent contre les incendies en Australie (1) qui ravagent régulièrement le pays durant la saison chaude.

Cette année s’avère particulièrement dramatique, même si la pluie est enfin venue, et offre  un peu de répit aux populations éprouvées.

L’annonce de Roger Federer a fait le tour du monde. Elle a été reprise par de nombreux médias, dont le New York Times.

Qu’est-ce qui a pu faire sortir ce “bon vieux Roger” de sa neutralité légendaire ?

Habituellement, ce joueur de tennis se contente de parler de son sport et évoque peu l’actualité ou les problèmes du monde. C’est un homme prudent.

Et il a d’autant plus raison que l’AFP défend aux joueurs de faire part de leurs opinions politiques (1).

Pourquoi donc Roger est-il sorti de sa réserve habituelle ? Qu’est-ce qu’il lui a pris à quelques jours d’une compétition difficile qui requiert, avant toute chose, d’être concentré sur son objectif ?

Lisez ce qui suit pour le découvrir. C’est une histoire improbable comme seule notre époque sait en proposer !

12 jeunes gens en balade

En novembre 2018, une douzaine d’activistes de l’association Lausanne Action Climat occupent les locaux d’une banque sans autorisation (2).

Ils sont vêtus comme des joueurs de tennis.

Et sans attendre, ils lancent une partie de tennis sauvage dans les locaux de la banque devant des clients et des employés médusés.

C’est un petit clin d’oeil à Roger Federer, sponsorisé par le Crédit Suisse.

 

Le Pari de ces activistes ?

Que veulent-ils, ces sportifs amateurs ? Faire le buzz et alerter le monde médiatique sur le fait que le Crédit Suisse soutien sans vergogne les énergies fossiles.

En effet, d’après Greenpeace, depuis quelques années, la banque met à disposition des milliards de dollars aux entreprises qui exploitent les hydrocarbures au fond des mers (3).

La police, arrivée sur les lieux, demande aux activistes de partir. D’abord, ils refusent. Plus tard, ils sortent en cortège, plutôt satisfaits de leur “action coup de raquette”.

La police prend note de leurs identités. Ils sont condamnés à des peines de 30 jours-amende ou à des amendes allant de 400 à 600 francs suisses.

Procès et médiatisation de l’affaire !

Naturellement, ils ont fait opposition.

Cela permet le lancement d’une procédure judiciaire. Et les procès sont toujours un moyen efficace de faire parler d’une action et d’exercer la pression sur les autorités – surtout dans les pays démocratiques…

Cela est encore plus vrai lorsque 13 ténors du barreaux de Lausanne décident de défendre les activistes bénévolement pour la beauté de la cause (3).

L’affaire s’emballe

La bonne société de Lausanne se passionne pour l’affaire qui est à la fois un mini scandale local dans un pays où l’on aime à respecter les règles et l’occasion pour tout le monde, jeunes et moins jeunes, sportifs et moins sportifs de s’unir autour d’une grande cause planétaire.

Et soudain, l’histoire prend une autre dimension. Elle dépasse les frontières et devient un cri mondial.

C’est que Greta Thunberg, la militante suédoise, est entrée en action. Elle a twitté !

La jeune fille de 16 ans est suivie par 4 millions de fans dans le monde. C’est plus que la population francophone de Suisse ou de Belgique !

Elle somme le champion de s’expliquer :

“Roger, est-ce que tu approuves cela ?”

Personne ne peut résister à un tel appel. Alors en dépit de la préparation de l’Open d’Australie, en dépit de sa famille et de ses quatre enfants, qui doivent tout de même lui prendre du temps, Roger se donne la peine de répondre.

Il est solidaire et il est pour le dialogue.

Ouf.

Je crois que l’AFP ne lui infligera pas d’amendes.

Le Crédit Suisse a été moins rapide. Il a fallu plusieurs jours à l’institution pour publier un communiqué de presse sur son bilan carbone qui serait excellent.

Est-ce exact ? Personne n’a été vérifier.

Ce n’est pas le sujet de toute façon. Dans cette histoire, il faut un méchant. Ce sera le Crédit Suisse, et puis c’est tout. Carbonisé !

Investissement dans les énergies fossiles, ça suffit !

Réchauffement climatique : les premiers responsables sont les entreprises elles-mêmes, mais ce sont les banques qui leur fournissent les moyens. Signez pour que les banques respectent l’accord de Paris signé en 2015.

    Je signe la pétition     


Le verdict

Le Tribunal de Police a rendu sa décision le 13 janvier 2020.

Le juge, Philippe Colelough, a accepté, contre toute attente et sans doute influencé par l’énorme buzz créé par les activistes, l’argumentation juridique audacieuse des avocats.

Ces derniers ont évoqué le principe de “nécessité licite” pour justifier la désobéissance civile des activistes.

Il s’agit d’une exception juridique qui rend légale une action punie par la loi. Mais il y a une condition : cela doit être justifié par la sauvegarde d’intérêts supérieurs.

Personne ne sait encore quelle sera l’étendue de l’exception ! Cela dépendra potentiellement des juges suivants.

En France, dans une décision semblable, des militants écologistes ont été excusés d’avoir retiré un tableau du Président de la République pour dénoncer son “inaction climatique” (4)

Le juge français a évoqué un “état de nécessité.”

Dans les deux cas, en Suisse comme en France, les juges ont considéré que la gravité du changement climatique pouvait justifier de passer outre la loi.

Les activistes ont été acquittés.

Les arguments du juge

Philippe Colelough, dans sa décision, considère qu’il est démontré par des experts que le réchauffement climatique est causé par les émissions de CO² liées à l’activité humaine.

Cela cause la monté des océans et met en danger les populations.

Il estime également que les activistes ont été – tous comptes faits – raisonnables.

Il suggère qu’il n’y avait peut-être pas d’autres moyens d’agir pour alerter les foules.

Et la banque ? Elle a réagi “bien tard” a dit le juge.

Et Roger ? N’a pas été évoqué par le juge…

 

Un arrêt qui fera jurisprudence ?

Le juge a jaugé les intérêts des deux parties.

Il a déclaré en fin d’audience :

“concernant un intérêt prépondérant, le climat touche à la santé et à la vie alors que le lésé n’a été empêché que d’user comme il l’entend de son domicile. La pesée d’intérêts va en faveur des prévenus. J’en conclus que l’acte incriminé était nécessaire et proportionné”

A ce moment-là, la salle d’audience a laissé éclater sa joie.

Quelle victoire !

Tous ont salué l’audace du juge !

Car évidemment, pour les activistes une telle décision ressemble à une licence d’occupation des banques.

Quelques jours plus tard, certains se sont empressés d’aller envahir la banque d’UBS à côté.

Peut-être est-ce pour cela que le juge, malgré son enthousiasme pour la cause, a posé quelques limites à sa décision. Il a précisé :

«L’état de nécessité l’est en raison de la nature des actes jugés dans le cas d’espèce. D’ampleur raisonnable, sans violence et sans dégrader de matériel.»

 

Et la morale ?

L’union fait la force : il aura fallu la volonté frondeuse de jeunes activistes en short, le tweet de la nouvelle égérie de l’écologie et l’implication d’un joueur de tennis aux vingt Grands Chelems pour que le Crédit Suisse publie un communiqué sur le climat.

Cela montre à quel point notre monde est connecté.

Cela montre aussi qu’il y a encore du travail !

Sans doute ces actions sont-elles utiles. Toutefois, pour que la situation change VRAIMENT, il faudra que les personnes, les institutions, les entreprises voient ce qu’elles ont à gagner réellement en s’investissant dans la lutte pour le climat.

En attendant :

  • Greta continuera à voyager à travers le monde en publiant des tweets,
  • Roger continuera à prendre l’avion toutes les semaines sur de grandes distances pour se rendre à ses tournois de tennis.
  • Les activistes continueront à occuper des guichets de banque qui finiront par y voir un prétexte utile pour mieux les fermer.

Comment faire avancer les choses plus vite, dans ces conditions ?

Personne, dans le fond, ne le sait exactement.

Sans doute y aura-t-il un mélange entre :

  • des réponses aux catastrophes naturelles violentes qui obligent l’humanité à réagir,
  • l’apparition de solutions techniques innovantes comme l’utilisation d’algues productrices de gaz, la maîtrise de la fusion nucléaire ou l’utilisation réussie de l’hydrogène ;
  • les initiatives et les efforts de chacun qui créeront un effet d’entraînement.

Pour l’heure, les actions militantes font leur office. Elles éveillent les conscience même si, parfois, elles s’apparentent plus à du divertissement qu’à des actions de fond !

Solidairement,

Julien

 

Energies fossiles
Investissement dans les énergies fossiles, ça suffit !
Réchauffement climatique : les premiers responsables sont les entreprises elles-mêmes, mais ce sont les banques qui leur fournissent les moyens.

Signez pour que les banques respectent l’accord de Paris signé en 2015.

    Je signe    

 

 

Références

  1. https://www.news.com.au/sport/sports-life/why-roger-federer-is-copping-heat-over-climate-change/news-story/4623efeddbc7a9baa7b30096988ecfae
  2. https://www.letemps.ch/suisse/manifestants-climat-mettent-credit-suisse-terre
    https://www.letemps.ch/suisse/jugement-loccupation-credit-suisse-lurgence-climatique-repousse-contours-letat-necessite
  3. https://www.greenpeace.ch/fr/communique-de-presse/9329/les-banques-suisses-financent-les-energies-fossiles-extremes/
  4. https://www.lci.fr/planete/vol-de-portraits-de-macron-un-juge-legitime-l-action-et-relaxe-deux-decrocheurs-2132356.html
S’abonner
Notifier de
19 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Corinne D.
9 mois il y a

Stop aux manipulations des grands groupes financiers ! Ils détruisent la planète!!! Nous devons agir maintenant.
J’AI SIGNE !

Merci Julien

Fournel
8 mois il y a

Pourquoi tout simplement ne pas se servir de…l’énergie libre!!!
l’énergie libre pour tout et tous…
Mais c’est certain vu que c’est gratuit il y aurait des mécontents…

Pourtant c’est une des solutions pour dans un premier temps sauver ce qui peut l’être.
Et puis dans la foulée changer de comportement…
On ne veut plus de guerre, on veut la Paix sur terre.
On ne veut pas de haine, on veut l’Amour.
On ne veut plus de mensonges, on veut la vérité.

Il y a une chose pourtant simple…
La Loi de l’attraction.
Si on sème l’amour, la gentillesse, si nous sommes positifs nous recevrons la même chose.

C’est La Loi de l’attraction. C’est La Loi de l’Univers!!!

Si on sème la haine, la violence, le mal, c’est le négatif qui reviendra.

Tu attires ce que tu désires, ce que tu ressens tout simplement.
Il n’y a qu’une chose qui pourra sauver la planète, c’est l’Amour.
On voit ce que fait les reste….
On ne veut que ça… Le BONHEUR

Ifaulefer
8 mois il y a

Que de bonnes paroles ! Mais quelles sectes essaient de nous culpabiliser ainsi ? Commencez par vous déplacer à pied et faites don de votre smartphone à une oeuvre caritative. Balayez devant votre porte, regardez dans votre assiette et non dans celle des autres. Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées. C’est déjà là le début. Vivez et laissez vivre. N’oubliez pas que chaque génération n’est là que pour une centaine d’années (pour faire simple). La terre existe depuis des milliars d’années et existera encore dans des milliards d’années. Sauver la terre ? Elle se sauvera bien elle-même, elle fait fi de tout ça. L’humilité, vous connaissez ?

Catherine Ducati
8 mois il y a

Greta a bien mise en place par sa famille… et il y a tellement de causes a défendre sur cette planète…
Il est facile de s’en prendre a un petit pays qui ne fait pas partie de l’Europe…

Philippe BOUIN
8 mois il y a

Même si ce jugement a l’air d’aller dans le bon sens , il ne faut pas tout mélanger
Le réchauffement climatique n’est pas dû au C02 mais à l’activité solaire beaucoup plus importante depuis plusieurs années
Allez écouter le professeur Gervais : le C02 représente 0,04 % de l’atmosphère , il est donc très discutable que cela soit lui qui soit responsable, d’autant plus qu’il est absorbé par les arbres : c’est la photosynthèse
Par contre, accuser le C02 , c’est accuser le consommateur et le producteur , et donc pouvoir les taxer facilement, car il est facile de mesurer un taux de CO2
La décision de ce juge est donc dans la ligne du parti : le CO2 c’est mal, donc il faut taxer tout le monde

Oiseau bleu
8 mois il y a

Et le financement de Greta Thunberg par les équipes de Georges Soros, quand donc en parlerez-vous ?
Quant à Roger Federer, il serait temps qu’il se défende.
Il n’a rien fait de mal Il n’a pas à se laisser attaquer comme cela.

Chiousse
8 mois il y a

Le CO2 n’est pas responsable du réchauffement climatique. Plus de 1300 études dissidentes le prouvent…

jacques
8 mois il y a

La voiture a AIR COMPRIMÉ existe depuis plus de 15 ans https://www.mdi.lu/

berthelot
8 mois il y a

j’en ai marre de signer la même pétition une 2è fois
ça revient assez souvent now…

Fourniou
8 mois il y a

Après la Chine et les USA , Internet est le plus gros émetteur de CO2 !
Ne pas oublier non plus que les éoliennes utilisent des batteries non recyclables fabriquées avec des matériaux très rares comme le lithium !
Penser aussi , par exemple, qu’en France, il y a de plus en plus de camions pour transporter de marchandises au lieu de le faire en trains (comme en Suisse par exemple) ! ….. etc

Bugnon Céline
8 mois il y a

C’est bien tout ça.. Ce qui m’intéresserait serait surtout de savoir si Roger Federer a changé de position quant au déploiement de la 5G, qui me semble être une problématique bien plus urgente encore que les énergies fossiles..
Mais là-dessus, j’imagine qu’il a interdiction formelle de se prononcer. Ou bien?

Lesnard
8 mois il y a

Il est strictement nécessaire de ne pas faire de fautes de grammaire évidentes dans son texte (au moins deux) si vous obtenir ma signature, indépendamment du fond et de l’argumentaire

Jacques-André
8 mois il y a

Il convient de ne pas faire de graves fautes de grammaire (conjugaison) – au moins deux – si vous voulez obtenir une signature, indépendamment du fond du texte !!!

Alain Arnaudièst
8 mois il y a

Je ne signe pas, vu par qui ce mouvement est porté. Que cette suédoise retourne se soigner chez ses parents qui profitent de la situation pour sortir de l’anonymat et les manifestants qui comme toujours se moquent de toutes les réglementations uniquement pour foutre le bordel. Quant à la soi-disant justice et ceux qui prétendent la rendre, il y a longtemps que je n’y crois plus. J’en ai marre , des gilets jaunes, des grévistes et des semeurs de merde de tout acabit!

Eliane GELLY LUCIANI
8 mois il y a

Bien sûr que les revendications de ces jeunes activistes sont justifiés, mais arrêtez avec Federer, ce n’est pas parce qu’il est sponsorisé par la banque suisse, mais c’est surtout pour faire parler de lui sa pauvre tête n’arrête pas d’enfler, qu’il reste avec sa publicité des pâtes ! Tout est bon pour parler des Suisses, qu’ils restent chez eux et nous foutent la paix !

Miloud
8 mois il y a

Bonjour à tous le geste symbolique est très admirable mais il ne faut pas jeter l’ignominie sur les énergies fossiles cherchons plutôt à obliger investisseurs et utilisateurs à mettre autant d’argent dans les énergies renouvelables que dans les fossiles. Très souvent ceux qui investissent dans les énergies renouvelables veulent à tout prix promouvoir celle qu’ils ont choisie mais c’est la conjonction raisonnée de toutes les énergies renouvelables qui nous évitera de refaire les mêmes erreurs qu’avec les énergies fossiles cad tout miser sur un seul type d’énergie.

JEAN-PAUL DRENOU
8 mois il y a

On nous écrit : »Réchauffement climatique : les premiers responsables sont les entreprises elles-mêmes, mais ce sont les banques qui leur fournissent les moyens. »
Je ne suis pas du tout d’accord! A mon humble avis, les premiers responsables sont les consommateurs qui achètent les produits fabriqués par les entreprises qui pour cela empruntent aux banques.

Dominique ROUSSELOT
8 mois il y a

Très instructif, mais aussi divertissant finalement ! Bravo à ces jeunes en short et à Greta, bravo aux juges ! L’histoire se répète dans tous les domaines finalement. C’est toujours la cupidité humaine qui est à la base de tout.

MILVILLE BEATRICE
8 mois il y a

Bonjour, nous nous focalisons sur les énergies fossiles et les méfaits engendrés par ceux ci sur la planète. C’est une bonne chose. Cependant des méfaits bientôt plus dommageables sont engendrés par l’elevage intensif et vous n’en parlez pas. Je vous invite à regarder un reportage présent sur You Tube https://YouTube.be/34rn0e-Xhu8 et à le diffuser largement. En plus chaque citoyen peut participer activement sans attendre une quelconque intervention des États, en supprimant la viande de son régime alimentaire. Cela peut être temporaire, juste un moyen de faire pression pour que l’elevage Intensif cesse. C’est bon pour la planète, bon pour notre santé, bon pour notre budget et c’est non violent !! pourquoi se priver ?