Accompagnement des personnes vers l’emploi dans le développement durable !

Adressé à : Parlement européen

L’économie du pays passe par l’accompagnement des personnes vers l’emploi dans le développement durable et risques majeurs.

Le projet s’articule sur trois axes principaux :

  1. créer des ateliers pour le développement durable : donner l’opportunité à des futurs employeurs de diriger les ateliers, en étant accompagné par différents entrepreneurs (sous-coordonnateurs) ;
  2. reconversion professionnelle des sans-emplois dans des projets écologiques : apporter des nouvelles compétences, savoir-faire et savoir-être à l’ensemble des salariés dans le domaine du développement durable et risques majeurs tout en cultivant leur estime de soi ;
  3. adaptation de l’environnement de travail : pallier à certains problèmes de conditions de travail en proposant des nouveaux outils pour les personnes handicapées ou sans-domicile fixe.

Les objectifs à atteindre et résultats attendus :

  • baisser les émissions de CO2 à 60%, au fil des années ;
  • trouver de nouvelles sources d’énergie alternatives économiques et rentables qui puissent remplacer le nucléaire ;
  • créer de nouveaux métiers dans le développement durable afin de remplacer ceux qui vont disparaître dans les années futures, exemple : « Technicien(ne) en bacs contre les inondations et incendies »
  • amélioration du savoir-faire des bénéficiaires : il faut que les bénéficiaires évoluent, avant de les embaucher en CDI, tout en ayant reçu une formation qualifiante au sein des ateliers ;
  • création de nouvelles entreprises, en priorité dans les régions touchées par la crise économique ;
  • à nos futurs partenaires, nous nous engageons à ce qu’ils signent des contrats avec de nouvelles entreprises ; si cela ne relève pas de nos attributions.

Concernant mes fonctions : c’est d’être sous-coordonnatrice au sein de deux ateliers, me former auprès d’un ergonome ; tout en créant de nouveaux métiers dans le développement durable. Aussi, je vais travailler en collaboration avec un inspecteur du travail afin de m’assurer que le rythme et les nouvelles conditions de travail soient respectés, tout comme dans nos centres de formations.

Pour finir, nous exposerons nos travaux, au médecin du travail qui emménagera les postes aux salariés vulnérables.

Caractéristiques du projet :

Voici les points importants du projet :

  • En ce qui concerne les coordonnateurs, l’intérêt est qu’ils puissent se former le temps que les sous-coordonnateurs les épaules afin d’éviter toutes nuisances ou intrusions néfastes et garantir la prospérité des futures entreprises, en y rattachant leurs collaborateurs.
  • Les avocats d’affaires vont s’installer dans les ateliers pour signer des contrats spéciaux avec les entreprises ou partenaires, pour le regroupement de paiement solidaires.
  • Les chercheurs et ingénieurs seront intégrés dans les ateliers pour découvrir de nouvelles énergies pour se sortir du nucléaire. D’autre part, sur des outils ou matériaux de récupération, ils inventeront de nouvelles combinaisons de protection, dans le but de protéger les salariés et personnes vulnérables, de tous les dangers de la vie courante. Leurs autres missions seront de contrecarrer les risques naturels comme : « les inondations… » et de concevoir des outils pour rendre opérationnelles les personnes non productives.
  • Les divers accompagnateurs sont représentés par des métiers existants, cela leur permet de pouvoir repasser leurs diplômes, durant les quatre années et montrer leurs compétences acquises.
  • Le métier de concepteur/conceptrice de nouveaux métiers dans le développement durable doit être mis en œuvre dont la particularité est aussi de créer des emplois, en respectant le rythme de travail des salariés. Ils seront conseillés par des ergonomes, ils devront trouver des nouvelles technologies en coordination avec d’un côté les chercheurs, de l’autre les formateurs.
  • Pour ce qui est des prestations, une nouvelle idée de recrutement ou de placement des chômeurs n’ayant aucune embauche, au préalable est précisée.
  • Notre structure formera ses propres salariés (comme par exemple la SNCF), en développant des CRP ouverts à toutes catégories d’handicaps.

Auteur : Sabine Tauléra

<% $t("Number of signatures:") %>

<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.postalCode %> <% signature.name %> <%signature.surname %>

Commentaires (140)