MARRE DES ABUS : PLUS DE TRANSPARENCE SUR LE FONCTIONNEMENT DES EHPAD POUR LE GRAND ÂGE

Destinataire(s) : Emmanuel Macron (Président de la République)
MARRE DES ABUS : PLUS DE TRANSPARENCE SUR LE FONCTIONNEMENT DES EHPAD POUR LE GRAND ÂGE

Deux ans après la publication du livre de Victor Castanet, les fossoyeurs, en janvier 2022, le journaliste dénonçait les conditions de vie difficiles et les maltraitances que vivent de nombreux patients dans certains EHPAD. Ce livre a fait l’effet d’une bombe et a permis de démontrer qu’en 2 ans, rien n’avait réellement évolué et qu’il y avait encore de nombreux manquements, des négligences, de la maltraitance et des dysfonctionnements.


Il est important de souligner que ces négligences, les manquements, la maltraitance et les dysfonctionnements perturbent les conditions de vie de nos aînés, dans ce moment si particulier et difficile, qu’est l’accompagnement dans le grand âge. Les dysfonctionnements et les négligences, nous avons décidé de les dénoncer afin de les faire connaître au plus grand nombre. 


Notre pétition vise à améliorer certaines situations, et ce, dans l’unique but de permettre à nos anciens de vieillir dans la dignité et le respect de leur personne.


L'une des conséquences des négligences, de la maltraitance, des dysfonctionnements et des manquements est le manque de personnel soignant en nombre suffisant. A titre d'exemple, le taux d'encadrement au niveau des soins est insuffisant. Faute de ressources humaines suffisantes, et malgré l'engagement quotidien du personnel soignant en EHPAD, la prise en charge des résidents, dans ses structures, ne permet pas une réponse satisfaisante à leurs besoins. Il faut recruter du personnel soignant, avec des salaires décents et formé pour le grand âge. Beaucoup de nos anciens sont en souffrance et cela peut se traduire par des culottes de protections non changées quotidiennement, des toilettes faites seulement une à trois fois par semaine, des levées ou des couchers à des heures irrégulières, des repas expédiés, des soins plus ou moins biens prodigués, cet ensemble aboutissant de fait, à une situation de maltraitance. Le manque de personnel conduit à des situations de violences physiques, verbales, à des manquements de soins et d’hygiène qui ne cessent de se multiplier.


Il est important de souligner que nos élus se focalisent sur la maltraitance au détriment des conditions de vie de nos aînés qui sont inhumains et exécrables.


Durant sa campagne présidentielle, Mr Emmanuel Macron a fait la promesse de créer, en cinq ans, « 50 000 postes supplémentaires en EHPAD ». Cette promesse constituait la seule mesure de la campagne présidentielle du candidat Macron relative au grand âge, enterrant au passage l'annonce du président Macron de juin 2018 d'une loi grand âge « avant la fin de l'année 2019 » et sans cesse repoussée durant le premier quinquennat.


Dans un tel contexte, la loi de programmation du Grand âge et de l’Autonomie est plus que jamais une urgence pour traiter ces questions de gouvernance.


Il y a urgence à agir aujourd'hui et nous exigeons que le gouvernement vote une loi grand âge et prenne ce problème en main car la question du bien vieillir nous concerne toutes et tous. Aussi, j’interpelle aujourd'hui le gouvernement pour :


* Que des contrôles inopinés soient menés dans ces établissements, afin de garantir le « bien vieillir » avec dignité. Les entités de contrôles devront être extérieures au ministère des solidarités et de la santé ;


* Que ces établissements aient à justifier et à détailler les frais de dépendance, les frais d’hébergement et les soins prodigués. Plus de sérénité dans la gestion des EHPAD et des prises en charge ;


* Que nos parlementaires aient un droit d'accès aux EHPAD à l'instar des prisons. Il s'agit d'un droit d'accès leur permettant d'identifier le fonctionnement des EHPAD publics et privés et les conditions de vie de nos aînés ;


* Que nos élus ne se focalisent plus que sur la maltraitance, alors que les conditions de vie de nos anciens sont dans certains EHPAD scandaleuses et pitoyables.


* La création de postes en nombre suffisant dans les EHPAD pour le personnel soignant ;


* Stopper la maltraitance qui perdure dans les EHPAD.


Dans l'urgence, nous exigeons que soit mis en place un quota minimum obligatoire de personnel dans chaque EHPAD afin d’assurer l’accompagnement et les soins nécessaires aux résidents. Il est essentiel que les personnes agêes reçoivent l'attention et les soins dont elles ont besoin.


Si pour vous aussi la question du bien vieillir et de la transparence des EHPAD est importante rejoignez nous dans cette mobilisation en signant et en partageant cette pétition dès aujourd'hui. Faisons en sorte que nos anciens aient une meilleure fin de vie dans la dignité. 

Auteur : remoissenet

<% $t("Number of signatures:") %>

En signant la pétition j'accepte que Les Lignes Bougent traite mes données à des fins de gestion des signatures et des commentaires. J’accepte également d’être informé(e) des actions citoyennes initiées via Les Lignes Bougent. Pour en savoir plus sur ces traitements et sur mes droits, je consulte la politique de confidentialité. Tout commentaire doit respecter la charte des contenus de la communauté LLB. Lire la charte.
<% $t("Hour") %> <% $t("Postal Code") %> Nom
<% signature.lapse %> <% signature.details.postalCode %> <% signature.details.name %> <%signature.details.surname %>

Commentaires